Donville-les-Bains

De Wikimanche

Donville-les-Bains est une commune du département de la Manche.

Blason Donville-les-Bains.svg Blason de la commune de Donville-les-Bains Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 50' 49.42" N, 1° 34' 49.54" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Granville
Ancien canton Granville
Intercommunalité CC de Granville, terre et mer
Gentilé Donvillais(es)
Population 3 152 hab. (2015)
Superficie 2,75 km²
Densité 1 146 hab./km2
Altitude 4 m (mini) - 68 m (maxi)
Code postal 50350
N° INSEE 50165
Maire Jean-Paul Launay
Communes limitrophes de Donville-les-Bains
Mer de la Manche Mer de la Manche Bréville-sur-Mer
Mer de la Manche Donville-les-Bains Bréville-sur-Mer, Longueville
Mer de la Manche Granville, Yquelon Longueville

La plage de Donville.
La plage de Donville.


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (du gallo-roman VILLA « domaine rural »), dont le premier élément a suscité diverses interprétations chez les spécialistes.

  • Comme la plupart des noms en -ville, celui-ci a généralement été expliqué par un nom de personne : en l'occurrence, l'anthroponyme d’origine germanique Dodo, soit « le domaine rural de Dodo ». Albert Dauzat [49] avait pour sa part hésité entre les noms de Dodo et Dono. Seul le premier est bien attesté en France [50], et Ernest Nègre [51] ne propose que Dodo.
Le nom de personne germanique Dodo est fréquemment attesté en Normandie aux 11e et 12e siècles sous la forme romane Doon, variante Dodon. Il s’agit de l’hypocoristique d’un nom de type germanique dont le premier élément est dod-, de sens discuté. Marie-Thérèse Morlet [50] y voit un radical enfantin à réduplication dod(o)- « exprimant une idée de balancement », mais d’autres interprétations ont été avancées : Percy Hide Reany cite dans son dictionnaire l’opinion de Gösta Tengvik [52] selon laquelle il pourrait s’agir du germanique commun °dud(d)-, °dod(d)- évoquant la grosseur et la stupidité (on aurait alors affaire à un sobriquet). D’autres solutions sont envisageables, et le débat reste ouvert.
  • Cependant, une explication par le latin dominus « seigneur » n’est pas à exclure, d’où un possible prototype gallo-roman °DOM(I)NI VILLA « le domaine du seigneur ». Dans ce cas, l'élément Don- de Donville serait identique à la syllabe initiale de Domjean, « saint Jean », littéralement « seigneur Jean ». C'est l'opinion de François de Beaurepaire (qui n'exclut pas cependant l'autre explication) [3], et à sa suite de René Lepelley [53], qui n'envisage plus que l'explication par dominus.

Ce type toponymique est celui de Donville (ancienne commune du Calvados, aujourd'hui réunie à Saint-Pierre-sur-Dives; Dunvilla 1082), également susceptible des deux interprétations [3]. On relève aussi Donville en tant que nom de hameau à Méautis, et de ferme à Friardel (Calvados). On ne dispose pas des formes anciennes de ces toponymes, qui pourraient aussi représenter la fixation d’un nom de famille DONVILLE, sur lequel repose par exemple le nom du hameau de la Donvillière à Hambye.

On notera, du 14e au 19e siècle, un très grand nombre de formes en Dou-. Certaines sont sans doute imputables à des cacographies (n lu u), mais elles semblent trop nombreuses et régulières pour n'être dues qu'à cet accident. Sans doute s'agit-il ici d'un phénomène de dénasalisation, fréquent en Normandie à date ancienne, qui a affecté les nasales en syllabe fermée, selon une évolution [ɔ̃] > [u], [ɑ̃] > [e], etc. Elle explique en particulier les formes dialectales normandes boujou « bonjour », moussieu « monsieur », mouché « monceau », effant « enfant », etc.
L’existence d’un autre Donville en Normandie a incité Louis Du Bois à proposer en 1828 le nom de Donville-la-Falaise, d'après une caractéristique topographique bien connue, figurant déjà sur la carte de Cassini (Falaise de Donville). Cette appellation ne connut pas de succès. Par contre, le développement de la station balnéaire de Donville a suscité, en 1907, l'adjonction du déterminant -les-Bains, pour des raisons essentiellement touristiques.
La plage en 1926.

Géographie

Histoire

En avril 2014, des promeneurs trouvent sur la plage quatre pièces en or espagnoles, des pistoles, frappées en 1620 à Séville [54]. En 2016, une recherche permet d'en découvrir seize autres et encore quatre en 2017 [54]. En 2018, l'ensemble est confié au musée des beaux-arts de Saint-Lô [55].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[56]. En 2015, la commune comptait 3 152 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [57] et INSEE [58])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
582 461 696 580 715 795 907 1 049 1 095 1 244
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
836 820 893 806 887 846 797 839 990 956
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 115 1 256 1 357 1 434 1 582 2 460 2 356 3 029 3 419 3 495
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
3 215 3 199 3 351 3 301 3 309 3 326 3 296 3 269 3 242 3 253
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
3 238 3 209 3 181 3 152
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[59] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Jacques Gautier (1797-1798)
.......-1808 Pierre Lemarié (1802)
1808-1816 Gilles Fissadame
1816-1831 César Boulmer
1831-1840 Fontenay Lepelley
1840-1847 Théodore Allix décédé en exercice le 20 octobre 1847
1848-1880 Olivier Fissadame
1880-1881 Eugène Lemaître
1881-1887 François Lebreton
1887-1901 Auguste Méquin
1901-1904 Bernard Dufour
1904-1908 Gilbert Morand
1908-1909 Émile Mesnige
1909-1913 Eugène Lemaître
1913-1919 Alfred Belin
1919-1925 Joseph Lebailly
1925-1929 Auguste Doucet
1929-1944 Gaston Leroy
1944-1945 Marcel Anfray
1945-1947 Albert Belin
1947-1971 Alfred Levaufre
1971-1977 Jacques Maçon
1977-1986 René Müller
1987-1989 Robert Pichon inspecteur des impôts
1989-1995 Micheline Lecostey MDC
1995-1997 Dominique Durand
1997-2008 Jean-Michel Legendre architecte
2008-actuel Jean-Paul Launay gestionnaire groupe financier retraité
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 8 h 30 - 12 h 14 h - 17 h
Mairie de Donville-les-Bains

Mairie de Donville-les-Bains

Adresse : 97 route de Coutances
50350 Donville-les-Bains

Tél. 02 33 91 28 50
Fax : 02 33 91 28 55

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site web de la commune (14 juillet 2012)

Mardi 8 h 30 - 12 h 14 h - 17 h
Mercredi 8 h 30 - 12 h 14 h - 17 h
Jeudi 8 h 30 - 12 h 14 h - 17 h
Vendredi 8 h 30 - 12 h 14 h - 17 h
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Clair.
  • Patron (présentation) : initialement, l'abbé de la Sainte-Trinité à La Lucerne-d'Outremer (12e siècle) [2], puis l'abbaye Blanche de Mortain (don de Thomasse, fille de Geoffroi Meurdrac au début du 13e siècle) [41], et enfin patronage laïque, le seigneur du lieu : les héritiers de Ricardus Maleherbe (Richard de Malherbe) vers 1332 [4].
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

La Pierre Aiguë.
Flamme postale, 1985.

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Économie

  • Agrex (chaudronnerie)
  • Hôtels
  • Restaurants
  • Institut Prévithal (centre de thalassothérapie), ouvert le 29 mars 2013
  • Sphere (centre de tri de déchets)
  • Carrières d'argile : cessent d'être exploitées en 1968
  • Cemex (1986-2009)
  • Briqueterie Vigot : fermée

Transports

Lignes Manéo
  • Ligne 54 : Ligne estivale du Coutançais au Granvillais par la côte (juillet-août).

Sports

  • Badminton : Association badminton club donvillais (ABCD)
  • Échecs : Échiquier donvillais
  • Football : USM Donville
  • Tennis
  • Tennis de table : USM Donville
  • Voile : Relais voile de Donville

Randonnée bleue et verte

Elle est organisée chaque année par l'Amicale des écoles publiques de Donville. Longue de 44 km, entre le Mont-Saint-Michel et Donville, elle regroupe 3 000 randonneurs. Un circuit bis, long de 33 kilomètres, part de Saint-Michel-des-Loups.

Bibliographie

  • Louis Lepage, « Grande hache trouvée à Donville (Manche) », Bulletin de la Société préhistorique française, janvier 1969, p. 23-24
  • Auguste Gaugain, Donville-les-Bains hier et aujourd'hui, éd. OCEP, 1978, 141 pages
  • Michel Hébert, Donville mille ans d'histoire, du village ancestral à la station balnéaire, éd. Corlet, Condé-sur-Noireau, 2006, 158 pages

Notes et références

  1. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen; vol. II, 1873, p. 300, § XXXIII.
  2. 2,0 et 2,1 Gallia christiana, t. XI, Imprimerie Royale, Paris, 1759, p. 330E, § XXIII.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4 et 3,5 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 110.
  4. 4,0 et 4,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 285F.
  5. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 367F.
  6. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. I, 1879, p. 196, § LVI.
  7. Ibid., t. II, 1883, p. 115, § CCV.
  8. Nicolas Tassin, « Gowernement de Granuille & du mont St Michel », Plans et profilz des principales villes de la province de Normandie, avec la carte générale et les particulières de chascun gouvernement d’icelles, 1631 [Médiathèque de Lisieux].
  9. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  10. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  11. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  12. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  13. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  14. Nicolas Sanson, Carte de la Manche faite par ordre du Roy pour le service des armees de mer. Reveue et corrigee par le Sr. Sanson a Paris chez Hubert Jaillot, Paris, 1692.
  15. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  16. Justus Danckerts (1635-1701), Canalis inter Angliae et Galliae tabula cum omnibus suis portibus, arenis et profundis, Amsterdam, 1692/1699.
  17. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  18. Carte de la Manche, 18e s. [BNF, collection d'Anville, cote 00761 B].
  19. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  20. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  21. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  22. Jean-Baptiste Homann, Tabula Ducatus Britanniæ Gallis / le Gouvernem[en]t General de Bretagne, Nuremberg, 1720.
  23. Anonyme, A new correct chart of the Channel between England and France, éd. W. Mount & T. Page, Londres, 1730-1739 [BNF, département Cartes et plans, cote CPL GE DD-2987 (765 B); collection d'Anville, cote 00765 B].
  24. Herman van Loon, D2.me [= Deuxième] carte particuliere des costes de Normandie contenant les costes du Cotentin depuis la Pointe de la Percée Jusqu'a Granville ou sont Comprises les Isles de Jersey, Grenezey, Cers, et Aurigny, avec les Isles de Brehat. Comme elles paroissent a basse Mer dans les grandes marées, Atlas Van Keulen, Amsterdam, 1753 [BNF]
  25. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 13.
  26. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  27. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Bretagne, Paris, 1768.
  28. Jean de Beaurain, Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre / par le Ch[evalie]r de Beaurain, 1778 [BNF, collection d'Anville, cote 00766 B]
  29. Atlas de Trudaine pour la généralité de Caen (1745/1780), Archives Nationales, fonds CP, F/14/*8469.
  30. Louis Stanislas d'Arcy de la Rochette, « A chart of the islands of Jersey and Guernsey, Sark, Herm and Alderney; with the adjacent coast of France », 1781, reproduit dans General atlas, publ. par William Faden, London, 1811.
  31. Carte de Cassini.
  32. Site Cassini.
  33. 33,0 et 33,1 Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  34. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 178a.
  35. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 439.
  36. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement d'Avranches, p. 122.
  37. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 420a.
  38. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 623b.
  39. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  40. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  41. 41,0 et 41,1 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 275.
  42. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 58b.
  43. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  44. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  45. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  46. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  47. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  48. Carte IGN au 1 : 25 000.
  49. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 251a.
  50. 50,0 et 50,1 Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 72b.
  51. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 932, § 16642.
  52. Percy Hide Reaney & R. M. Wilson, A dictionary of English Surnames, Oxford University Press, Oxford, 3rd ed., 1995 p. 136b s.v. Dod; Gösta Tengvik, Old English Bynames, Uppsala, 1938.
  53. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 110b.
  54. 54,0 et 54,1 Fabien Jouatel, « Le mystère des pièces d'or de Donville-les-Bains », Ouest-France, 6 septembre 2018.
  55. Sébastien Bréteau, « Un trésor espagnol dévoilé au musée de Saint-Lô », Dimanche Ouest-France, 16 septembre 2018.
  56. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  57. Population avant le recensement de 1962.
  58. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  59. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  60. « La plage normande », L'Illustration économique et financière, numéro spécial « La Manche », 28 août 1926.

Lien externe