Michel Lecostey

De Wikimanche

Michel Pierre Auguste Lecostey, né à Hainneville le 4 octobre 1923 [1] et mort à Donville-les-Bains le 28 juillet 1981 [2], est un déporté de la Manche, rentré du camp d'extermination de Bergen-Belsen.

Biographie

Michel Lecostey est ouvrier à l'arsenal de Cherbourg ; avec son frère Raoul, il est un des résistants du réseau Libé-Nord ; alors qu'ils cherchent à gagner l'Espagne, ils sont arrêtés par les Allemands[3].

Il est déporté par le convoi du 14 décembre 1943 à destination de Buchenwald au départ de Compiègne-Royallieu (Oise). Dans ce train se trouvent 934 prisonniers et parmi eux les manchois Fafin, Dauvin et Robiolle[4].

À son arrivée au camp de Buchenwald, il se voit attribuer le numéro matricule 38376. Il est ensuite transféré au camp de Dora à quelque 80 km de Buchenwald[4].

La presque totalité du camp de Dora est évacué et parvient au camp de Bergen-Belsen[4].

Le 15 avril 1945, les Britanniques entrent sans combat dans le camp et y découvrent environ 60 000 hommes et femmes. Michel Lecostey est libre[4]..

Professeur d'enseignement technique et conseiller municipal à Granville, il est candidat SFIO aux élections cantonales du 20 avril 1958.

En 1962, il est candidat socialiste sur la liste du SFIO au élections législatives dans la troisième circonscription (Coutances-Granville). Sa liste n’obtient aucun siège avec seulement 7,21 % des voix.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1981.
  2. « Acte de décès n° 31 - État-civil de Donville-les-Bains - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1981.
  3. René Gautier et 54 correspondants, 601 communes et lieux de vie de la Manche, 2014, p. 238.
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Fondation pour la mémoire de la déportation.

Article connexe