Georges Aubert

De Wikimanche

Georges Antoine Auguste Aubert, né à Paris le 17 mars 1838 [1] et mort à Donville le 15 avril 1899 [1], est une personnalité militaire attachée à la Manche.

Biographie

Si le capitaine Georges Aubert n’est pas originaire de Granville, son nom est néanmoins inscrit au patrimoine de la Monaco du Nord parce que ce héros de la Guerre franco-allemande de 1870 vint passer ses dernières années à Donville où son frère Godefroy était propriétaire des établissements de la Grande corderie , en bordure de la route de Coutances [2].

Petit-fils du général Junot d’Abrantès, Georges Aubert, capitaine d’infanterie de marine fait partie des « marsouins » de la division de Vassoigne qui, le 1er septembre 1870, défendirent la petite cité de Bazeilles jusqu’à l’épuisement de leurs dernières cartouches[2].

Il meurt à Donville le , âgé de soixante-et-un ans, et est enterré dans le carré militaire du cimetière Notre-Dame à Granville[3].

Distinction

  • Chevalier de la Légion d'honneur (1871) [1]

Hommage

La rue du Commandant-Aubert de Granville perpétue sa mémoire.

Bibliographie

  • Robert Sinsoilliez, Commandant Aubert. Les dernières cartouches : Bazeilles 1870, éd. Corlet, 1999.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Né dans le 2e arrondissement - « Notice n° L0064014 », Base LEONORE, archives nationales, cote LH//64/14 (voir en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, éd. Eurocibles, Marigny.
  3. Yves Lecouturier, Tombes célèbres de Normandie, éd. Orep, Cully, 2009.

Article connexe