La Lucerne-d'Outremer

De Wikimanche

La Lucerne-d'Outremer est une commune du département de la Manche.

Commune de La Lucerne-d'Outremer Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 47' 4.78" N, 1° 25' 35.68" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Bréhal
Ancien canton La Haye-Pesnel
Intercommunalité CC de Granville, terre et mer
Gentilé Lucernais(es)
Population 809 hab. (2016)
Superficie 14,48 km²
Densité 56 hab./km2
Altitude 31 m (mini) - 146 m (maxi)
Code postal 50320
N° INSEE 50281
Maire Gérard Dieudonné
Communes limitrophes de La Lucerne-d'Outremer
Saint-Pierre-Langers Saint-Ursin, Le Mesnil-Drey, Hocquigny, La Haye-Pesnel, Le Tanu La Mouche
Saint-Pierre-Langers La Lucerne-d'Outremer La Mouche
Saint-Pierre-Langers Les Chambres, Champcervon, La Rochelle-Normande La Mouche, Les Chambres

Logis abbatial de l'abbaye de La Lucerne.
Logis abbatial de l'abbaye de La Lucerne.


Histoire

La commune a pris son nom actuel en 1853. Elle s'appelait auparavant La Luzerne, ce qui provoquait d'éternelles confusions avec la commune de La Luzerne, située dans l'arrondissement de Saint-Lô.

L'auteur Eusèbe Girault de Saint Fargeau faisait la description suivante de la célèbre abbaye de la commune et de ses alentours :

« Située dans une vallée humide, au bord du Thar, elle est environnée de coteaux couverts de bois, qui, au premier aspect, et surtout en arrivant de Granville par Saint-Léger, offrent une charmante perspective. La vue plonge sur les bâtiments du monastère, qui semblent adossés à de riantes collines. C'est dans ces bâtiments qu'on a établi une filature de coton. L'abbatiale, maison tout à fait moderne, sert de résidence au propriétaire. Il a fait disposer les jardins avec goût. Dans la belle saison, c'est une habitation agréable, mais l'humidité la rend souvent incommode, surtout dans l'hiver et durant les débordements du Thar [1]. »

L'environnement boisé et verdoyant et le panorama se dégageant sur la cuvette au détour d'un virage de la route de Granville sont toujours de mise de nos jours.

Le massif forestier de La Lucerne est le plus touché par la tempête de 1999 dans la Manche : 50 hectares sont dévastés. Un programme de reboisement est réalisé dans la foulée et la forêt retrouve sa surface de plantation initiale dans les années 2000[2].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[3]. En 2016, la commune comptait 809 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [4] et INSEE [5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
863 850 881 864 894 920 950 983 994 915
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
885 841 796 787 850 872 855 850 820 863
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
794 677 739 776 843 787 797 742 695 652
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
632 621 735 790 798 815 826 833 841 849
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
861 867 838 809
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1790-1790 Jean Julien Montier-Greudière .
.......-....... Jean François Duval . ...1792...-...1794...
.......-1798 François Mancel . ...1797...
1798-1813 Jean Julien Montier .
1813-1815 François Julien Lebreton .
1815-1817 Julien Louis Montier-Paulmerie . décédé en exercice le 3 juin 1817
1817-1825 Louis Simon .
1825-1826 Henri Lorault . faisant fonction
1827-1835 François Julien Lebreton .
1835-1850 Henri Lorault
1851-1865 Victor Montier-Paulmerie décédé en exercice le 22 octobre 1865
1865-1870 Henri Charles Delongraye .
1870-1880 Jules-Louis Desfeux .
1881-1885 Pierre-Victor Lebreton
1885-1913 Alexandre Lebourgeois conseiller municipal en 1884, conseiller d'arrondissement en 1904, vice président du comice agricole de La Haye-Pesnel.
1913-1929 Arsène Goupil-Channière
1929-1932 Julien Meignen .
1933-1937 Jules Lebreton .
1937-1945 Georges Legentil .
1945-1947 Émile Herbert .
1947-1953 Victor Desmottes .
1953-1959 Émile Herbert .
1959-1995 Émile Lebourgeois agriculteur membre de la JAC,
1er président de la CC de La Haye-Pesnel
1995-2001 Marcel Gazengel
2001-actuel Gérard Dieudonné PS, DVG enseignant, retraité
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et la mairie pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [7]
.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : 1 rue Aristide Briand
50320 La Lucerne-d'Outremer

Tél./Fax : 02 33 61 52 11
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (17 septembre 2012)

Mardi - 14 h - 17 h
Mercredi 9 h 30 - 12 h -
Jeudi - 14 h - 17 h
Vendredi - -
Samedi 9 h 30 - 12 h -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Flamme postale, 1995.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Économie

  • Société Sauvage : commerce de gros d'animaux vivants
  • Hurel Motoculture : matériel agricole et de jardin
  • Agriculture
  • Filature de coton au 19e siècle
  • Quatre saisons au potager : légumes de saison

Bibliographie

  • Albert Couette, La Lucerne-d'Outremer, histoire locale et livre d'or de la guerre, Imprimerie de l'Avranchin, 1920
  • Marcel Lelégard (1925-1994), « Abbaye de La Lucerne-d'Outremer », Annuaire des cinq départements de la Normandie, 1988

Notes et références

  1. Eusèbe Girault de Saint Fargeau, Guide pittoresque du voyageur en France, 1838, p. 18.
  2. Ouest-France, 23 mai 2007.
  3. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Population avant le recensement de 1962.
  5. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 291