Le Grippon

De Wikimanche

Le Grippon est une commune de la Manche située dans le canton de Bréhal.


Commune du Grippon Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 46' 34.38" N, 1° 23' 45.14" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Bréhal
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé à définir
Population 364 hab. (2016)
Superficie 9,81 km²
Densité 37 hab./km2
Altitude 68 m (mini) - 133 m (maxi)
Code postal 50320
N° INSEE 50115
Maire Rémi Pinet
Communes limitrophes du Grippon
La Lucerne-d'Outremer La Lucerne-d'Outremer La Mouche
La Rochelle-Normande Le Grippon Subligny
Montviron Lolif Subligny

Périmètre de la commune nouvelle.
Périmètre de la commune nouvelle.



Toponymie

Attestations anciennes

  • de Gripone 1143 [1].
  • Gripum 1144 [1].
  • in Gripone 1156/1161 [2].
  • domin[a] de Gripon 1195 [3].
  • Liescelina de Gripon 1198 [4].
  • Gripon ~1210 [1], 1230 [1].
  • rector de Gripone 1369/1370 [5].
  • ecclesia de Grippone 1412 [6].
  • Jehan Herpe, du Grippon 1420 [7].
  • Raoul Tesson, […], seigneur du Grippon 1429 [8].
  • le Gripon ~1480 [9].
  • Grippon 1612/1636 [10].
  • le Grippon 1648 [11].
  • Le Gripon 1677 [12].
  • Gripon 1689 [13], 1695 [14].
  • Le Grippon 1713 [15].
  • le Gripon 1716 [16].
  • Gripon 1719 [17].
  • le Gripon 1720 [18].
  • Le Grippon 1735 [19].
  • Gripon 1757 [20], 1758 [21], 1771 [22], 1777 [23].
  • le Gripon 1753/1785 [24], 1793 [25].
  • Legrippon 1801 [26].
  • le Grippon 1804 [27], 1828 [28], 1830 [29], 1837 [30].
  • Grippon 1825/1866 [31].
  • Le Grippon 1878 [32], 1903 [33], 1978, 1993 [34].
  • le Grippon 2007 [35].
Site du Grippon sur la carte de Cassini (1753/1785).

Étymologie

Toponyme médiéval représentant vraisemblablement la fixation d'un nom de personne médiéval Gripon, d'où le sens de « domaine de Gripon ». Ce dernier est issu d'un nom masculin d'origine germanique Grippo, hypocoristique des noms dont le premier élément est grip- « saisir, s'emparer de » [36].

L'étude des formes anciennes montre que l'article défini le est d'apparition tardive (15e siècle). Les premières formes sans article sont un indice de fixation ancienne. On notera en outre que la forme avec article alterne avec la forme simple jusqu'au milieu du 19e siècle.

Histoire

La commune du Grippon existe jusqu'en 1826 lorsqu'elle est rattachée à celle des Chambres.

Les Chambres et Champcervon votent la fusion des deux communes[37]. La commune nouvelle est officiellement créée le 1e janvier 2016 et reprend le nom de l'ancienne commune disparue : Le Grippon. Le territoire de l'ancienne commune est limitrophe à celui de Champcervon ; ce qui a pu motiver le choix du toponyme.

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [38], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique de l'ancienne commune du Grippon.

De la Révolution à 2015

Évolution démographique

voir les articles détaillés Démographie de l'ancienne commune du Grippon - Démographie des Chambres - Démographie de Champcervon

Depuis la fusion de 2016

Liste des communes déléguées de la commune nouvelle
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Canton
Champcervon 50115 CC d'Avranches-Mont St Michel 5,63 215 (2013) 38 Bréhal
Les Chambres 50114 CC de Granville, terre et mer 4,18 137 (2013) 33 Bréhal

La population légale au recensement de 2012 pour les deux communes est de 347 habitants, pour une superficie de 9,81 km2, la densité de population est de 35,37 hab./km2.

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

pour les anciennes communes, voir les sections « Les maires » de : Champcervon et Les Chambres

En attendant les élections municipales de 2020, le conseil municipal élisant le maire sera composé des conseillers des anciennes communes.

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
2016-actuel Rémi Pinet SE cadre hospitalier ancien maire de Champcervon
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : Le Bourg Mesnildrey
Champcervon
50320 Le Grippon

Tél./Fax : 02 33 61 60 32
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Site web de la communauté de communes (8 septembre 2012)

Mardi - 14 h - 17 h
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi 9 h 30 - 12 h -


Religion

Calvaire de l'église Saint-Barthélemy du Grippon

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : La Trinité et Saint-Sauveur (Les Chambres), Saint-Martin (Champcervon) et Saint-Barthélemy (Le Grippon (ancienne commune)).
  • Patron (présentation) :
    • Les Chambres : initialement, l'abbaye de Saint-Sever (Calvados); paroisse ensuite divisée en deux portions, l'une donnée au 12e siècle au chapitre d'Avranches, l'autre au seigneur local.
    • Champcervon : l'abbé de Savigny.
    • Le Grippon (ancienne commune) : patron laïque, le seigneur du lieu.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Église Sainte-Trinité des Chambres.
La Braise.
à Champcervon
  • Église Saint-Martin (16e/17e/18e) : mobilier (18e/19e), chaire (1724) et statues de saint Maur, saint Martin, sainte Anne, sainte Appoline, sainte Émerence et Vierge à l'Enfant (14e/18e).
  • Source de la Lerre
  • Manoir de Lerre, du 16e siècle, inscrit aux monuments historiques en décembre 2016.
aux Chambres
  • Église d'origine romane : chœur et clocher reconstruits (18e), Sainte-Trinité, groupe sculpté de marbre blanc (15e), chaire (18e)
  • Manoir du Grippon (16e/17e) : colombier, cheminée ornée d'un écusson
  • Château de la Baudonnière
  • Église Saint-Barthélémy au Grippon
  • Vallon de la Braize

Personnalités liées à la commune

Naissances

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 128.
  2. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 258, § CXLVIII.
  3. Léchaudé D’Anisy, Grands Rôles des Échiquiers de Normandie, première partie, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XV, 2e série, 5e volume, Paris, 1845, p. 66b.
  4. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie, 2e série, 6e volume (XVI), Paris, 1852, p. 1b.
  5. Comptes du Diocèse d’Avranches, dressés en 1369/1370 et 1371/1372, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 143A.
  6. Pouillé du Diocèse d’Avranches, 1412, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 155C.
  7. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. I, 1879, p. 101, § VII.
  8. Ibid., p. 289, § CIX.
  9. Pouillé du Diocèse d’Avranches, ~1480, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 166E.
  10. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  11. « Benefices du dioceze d’Avranches », p. 5, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  12. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  13. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  14. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  15. 15,0 et 15,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  16. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  17. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  18. G. Mariette de la Pagerie, Carte topographique de la Normandie; feuille 3 : Fougères, Vire et Avranches, 1720 [BNF, fonds Cartes et Plans, cote Ge DD 2987 (1009, III) B].
  19. 19,0 et 19,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 62a.
  20. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 13.
  21. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  22. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  23. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  24. Carte de Cassini.
  25. Site Cassini.
  26. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  27. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 623a.
  28. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 470.
  29. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 576a.
  30. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 809a.
  31. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  32. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 280.
  33. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  34. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  35. Carte IGN au 1 : 25 000.
  36. cf. Marie-Thérèse Morlet, Les Noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. 1, 1968, p. 115a.
  37. L'arrêté préfectoral fixant les conditions est publié le 4 décembre 2015 (lire en ligne).
  38. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.

Lien interne