Émondeville

De Wikimanche

Émondeville est une commune du département de la Manche.

Commune d'Émondeville Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 27' 32.71" N, 1° 20' 40.65" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Valognes
Ancien canton Montebourg
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Émondevillais(es)
Population 357 hab. (2015)
Superficie 5,33 km²
Densité 67 hab./km2
Altitude 7 m (mini) - 37 m (maxi)
Code postal 50310
N° INSEE 50172
Maire Christian Prime
Communes limitrophes d'Émondeville
Écausseville Joganville Saint-Marcouf
Fresville Émondeville Azeville
Fresville Fresville Azeville

L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme d'origine scandinave Ámundi [49], d'où le sens global de « domaine rural d'Ámundi ». Ce type toponymique se rencontre également dans le Calvados sous la forme épenthétique Mondeville. Par ailleurs, Adigard des Gautries [50] signale en Normandie une autre Émondeville, ainsi qu'un ancien Émondetot, non localisés.

Le nom de personne scandinave Ámundi (variante Ámundr) est attesté en ancien danois (Amundi), ancien suédois (Amunde), ancien norois de l'Ouest (Ámundi), anglo-scandinave (Amund, Amundi 1206), ainsi que dans les inscriptions runiques sous les formes ᚨᛖᚢᛁᛏ (amuit), ᚨᛖᚢᛏᛁ (amuti), ᚺᚨᛖᚢᚾᛏᛁ (hamunti), etc. Il est constitué d'un premier élément Á-, qui peut représenter une forme réduite de différents radicaux : °ana- « tout », °aga-, apparenté à l'ancien scandinave de l'Ouest agi « crainte, terreur », °ag- « pointe, tranchant », ou encore °ānu « ancêtre ». Le second élément est -mund « protection », initialement « main », ou se rattache peut-être à l'ancien scandinave mundr « don » [51].

☞ Auguste Vincent [52] cite une forme Osmundivilla datée d'environ 1090, et rattache ce nom à l'anthroponyme [saxon] Osmund. Cette attestation correspond en fait à l'une des formes anciennes d'Omonville-la-Petite. Albert Dauzat [53] perpétue cette confusion, et invoque le nom de personne scandinave Asmund (comprendre Ásmundr). Ernest Nègre [54] opte pour étymon l'anthroponyme Ámundi, mais conserve l'attestation erronée parmi les formes anciennes citées par lui.

☞ Au 13e siècle, la paroisse d'Émondeville fut également connue sous les noms d’Émondeville-en-Cotentin (Amundevilla in Costentino 1243), de signification évidente, et d’Émondeville-au-Plain (Amondevilla in Plano 1269). Ce dernier déterminant fait référence à un petit territoire qui avait autrefois formé le doyenné du Plain. Cette appellation est issue de l'ancien français plain « pleine campagne, plaine ». Voir également Angoville-au-Plain, Beuzeville-au-Plain et Neuville-au-Plain.

Géographie

Histoire

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[55]. En 2015, la commune comptait 357 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [56] et INSEE [57])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
555 469 562 565 553 543 530 581 548 551
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
506 503 459 439 439 466 421 456 395 408
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
381 339 358 325 320 310 323 306 262 213
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
242 247 289 322 324 332 341 350 359 367
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
373 367 362 357
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[58] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-1793 Jean Baptiste Ramillon 1791
1793-....... Guillaume Hotot 1794
.......-....... Jean Baptiste Ramillon 1795
.......-....... Louis Jacques Sobol 1796
.......-....... Jean Hotot 1797
1798-1799 Antoine Artu
1800-1811 Jean Baptiste Ramillon (père)
1811-1813 Jean Baptiste Ramillon (fils)
1813-1813 Jean Baptiste Langlois
1813-1815 Jean Baptiste Ramillon (fils)
1815-1821 Charles Macé Abbé décédé en exercice le 26 octobre 1821
1821-1826 René Gallot
1826-1849 Bon Julien Duval
1849-1852 Jean François Cabieux
1852-1860 Édouard Duval
1860-1864 Bon Julien Duval
1864-1877 Jean-François Leconte décédé en exercice le 23 janvier 1877
1877-1881 Pierre Le Goupil
1881-1884 Pierre Leconte
1884-1888 Victor Regnault
1888-1895 Charles Legoupil
1895-1900 Homère Legoupil
1900-1917 Auguste Langlois
1917-1918 Clément Brixtel faisant fonction
1918-1935 Paul Deschesnes par décision préfectorale
1935-1936 Eugène Tendrel
1936-1939 Jules Desquesnes
1939-1944 Simon Aubert faisant fonction
1944-1947 Eugène Frigot
1947-1965 Julien Desquesnes
1965-1995 André Deschateaux
1995-actuel Christian Prime SE inspecteur du trésor
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - 14 h - 18 h
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : 17 rue de l'Église
50310 Émondeville

Tél./Fax : 02 33 40 65 99

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (14 juillet 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - 14 h - 18 h
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église Notre-Dame : base du clocher (12e s.), chœur (fin 13e s.), chapelles (15e s. et 1537), Vierge à l'Enfant (15e s.), groupe sculpté la Trinité (15e s.), saint Jean (14e s.)
  • Communs (17e s.) du château détruit
  • La Cour d'Émondeville
  • La Comterie (16e/17e s.)

Personnalités liées à la commune

Naissances

  • Henri de Mondeville, seigneur d'Émondeville (1260-1320 : né à Émondeville ou à Mondeville (Calvados), Henri de Mondeville était un médecin. Il fut chirurgien des rois de France, Philippe le Bel et Louis le Hutin. Premier écrivain français en chirurgie, il est considéré comme le « père » de la chirurgie française. Il étudie la médecine auprès de Théodoric Borgognoni et de Guillaume de Salicet à Bologne, puis à Paris auprès de Guido Lanfranchi et de Jean Pitard. Il enseigne la chirurgie aux écoles de médecine de Montpellier et Bologne. Henri de Mondeville insista tout particulièrement sur l'importance de l'anatomie. Devenu médecin du roi, il est amené, 250 ans avant Ambroise Paré, à proposer des traitements pour les blessures survenues sur les champs de bataille. Il laisse, hélas, inachevé un traité intitulé Chirurgie consacré à l'anatomie et aux traitements de son temps.

Décès

Notes et références

  1. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 255, § 99; la référence donnée par François de Beaurepaire dans Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 115, est erronée.
  2. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 474, § CCCXXVI.
  3. Ibid., t. II, 1920, p. 150, § DLXX.
  4. Léchaudé D’Anisy, Grands Rôles des Échiquiers de Normandie, première partie, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XV, 2e série, 5e volume, Paris, 1845, p. 10b.
  5. Ibid., p. 85a.
  6. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 83a.
  7. Léopold Delisle, Recueil de jugements de l’Échiquier de Normandie au XIIIe siècle, Paris, 1864, p. 172, § 746.
  8. Léopold Delisle, Le cartulaire normand de Philippe-Auguste, Louis VIII, saint Louis et Philippe le Hardi, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI (2e série, 6e vol.), Paris, 1852, p. 164b, § 737.
  9. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 135, § 36; la forme donnée par François de Beaurepaire, op. cit., loc. cit., est inexacte.
  10. Ibid.
  11. François de Beaurepaire, op. cit., loc. cit.
  12. Julie Fontanel, op. cit., p. 241, § 116.
  13. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 305C.
  14. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 382E.
  15. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. I, 1879, p. 237, § LXXVIII.
  16. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 63.
  17. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 581.
  18. Ibid., p. 669.
  19. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  20. N. Sanson et P. Mariette cartographes, R. Cordier graveur, Duche et Gouvernement de Normandie, Paris, 1661.
  21. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  22. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  23. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  24. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  25. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  26. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  27. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  28. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 10.
  29. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  30. Atlas de Trudaine pour la généralité de Caen (1745/1780), Archives Nationales, fonds CP, F/14/*8469.
  31. Carte de Cassini.
  32. Site Cassini.
  33. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  34. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 229b.
  35. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 443.
  36. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 166.
  37. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 443b.
  38. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 655b.
  39. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  40. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  41. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 424.
  42. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 59a.
  43. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  44. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  45. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  46. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  47. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  48. Carte IGN au 1 : 25 000.
  49. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954, p. 73; puis à sa suite François de Beaurepaire, op. cit., loc. cit., Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 1022, § 18414, et René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 115a.
  50. Jean Adigard des Gautries, op. cit., loc. cit.
  51. Gillian Fellows-Jensen, Scandinavian Personal Names in Lincolnshire and Yorkshire, Copenhagen, Akademisk Forlag, 1968, p. 10, 342, 350 s. v. Amundr, Á-, -mundr; Richard Cleasby, and Gudhbrandr Vigfusson, An Icelandic-English Dictionary, 2nd ed., Oxford, Clarendon, 1957, p. 437-438, s. v. mundr; Lena Peterson, Nordiskt runnamnslexikon, Språk- och folkminnes-institutet, état du 30 septembre 2005, s.v. Ámundi, Á-, -mundr, -mundi, Mundi; Jean Adigard des Gautries, op. cit., loc. cit.
  52. Auguste Vincent, Toponymie de la France, Bruxelles, 1937, p. 181b § 429.
  53. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 262b
  54. Ernest Nègre, op. cit., loc. cit.
  55. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  56. Population avant le recensement de 1962.
  57. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  58. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.