Pierre Bihet

De Wikimanche

Pierre Bihet (2011)

Pierre Bihet, né à Cherbourg le 27 mai 1953, est un homme politique de la Manche.

Biographie

Après des études en électrotechnique au lycée Edmond-Doucet d'Équeurdreville-Hainneville, il réalise l'essentiel de sa carrière dans l'industrie nucléaire civile et militaire comme agent de maîtrise.

En 1984, il adhère au Parti socialiste, et entre au conseil municipal d'Équeurdreville-Hainneville en 1989 auprès de Jean Lerouvreur et est élu maire adjoint chargé des finances, du personnel et du logement. De 1988 à 1990, il est chargé de mission auprès du ministre du tourisme Olivier Stirn, par ailleurs président de la Communauté urbaine de Cherbourg. Conseiller régional de Basse-Normandie à partir de 1992, il quitte ce mandat pour assumer celui de conseiller général de la Manche pour lequel il est élu à la mort de son ami René Sébire, le 28 mai 2000.

Proche du courant fabiusien, il participe à l'implantation de Bernard Cazeneuve qui est « parachuté » en 1994 sur le canton d'Octeville pour mettre fin aux divisions socialistes locales, qui avaient fait perdre la mairie du chef-lieu en 1989.

En 2004, il est reconduit à l'Assemblée départementale en rassemblant 42,97 % des voix dans le canton d'Équeurdreville-Hainneville au premier tour, et 65,44 % au second, face à David Margueritte (UMP). En 2008, réélu sur la liste de Bernard Cauvin aux municipales, il devient le 1er adjoint d'Équeurdreville-Hainneville.

Aux cantonales de mars 2011, il porte de nouveau les couleurs du PS et obtient un score de 75,32 % (77,8 % à Équeurdreville-Hainneville) au second tour face au candidat de l'UMP. Avec 52,81 % des suffrages, il rate l'élection au premier tour faute d'une trop forte abstention.

En 2011, il soutient la candidature attendue de Dominique Strauss-Kahn pour l'élection présidentielle de 2012. Quand ce dernier est mis hors jeu suite à ses démêlés avec la justice américaine, Pierre Bihet reporte son soutien sur la candidature de François Hollande.

En février 2013, évoquant une « rupture assumée », il annonce sa décision de ne pas être candidat pour figurer sur la liste PS à Équeurdreville-Hainneville aux municipales de 2014. Il s'installe à Querqueville, commune dont il est également élu conseiller général. Le 31 juillet 2013, il est officiellement candidat à l'investiture PS pour les élections municipales de mars 2014. Affirmant sa conviction que « l'engagement public exige de la clarté », il annonce sa démission du conseil municipal d'Équeurdreville-Hainneville au 31 octobre 2013. Il est désigné le 10 octobre 2013 par la section PS de Querqueville en obtenant l'unanimité du vote militant.

Bien que résidant à Querqueville depuis plus d'un an, son « parachutage » depuis Équeurdreville-Hainneville est mis en avant pendant la campagne électorale de Jean-Michel Maghe (DVD), maire sortant. La liste « Querqueville à cœur » qu'il emmène et où figurent nombre de responsables associatifs querquevillais ne réunit que 38 % des votants et obtient 5 élus.

Au lendemain de l'élection, il déclare « Ma mère disait, une bonne claque n'a jamais fait de mal à personne. J'ai payé cher mon ticket d'entrée à Querqueville, j'y suis, j'y reste ! » Il siège au sein du conseil municipal et préside le groupe d'opposition.

En décembre 2014, par un vote des militants quasi unanime, son binôme avec Christine Ladvenu, d'Urville-Nacqueville, est désigné, face au binôme présenté par Yveline Druez, pour représenter le PS aux élections départementales de mars 2015 dans le nouveau canton de la Hague issu du nouveau découpage et qui intègre Querqueville et la Communauté de communes de la Hague. Il est largement battu en n'arrivant qu'en quatrième et avant-dernière position, avec 14,49 % des voix. En 2017, il est remplacé par Gabriel Daube à la CLI d'Areva [1].

Soutien actif de la députée Sonia Krimi, il est un temps son attaché parlementaire [2].

Distinction

Il est chevalier de l'ordre national du Mérite.

Mandats

Lien interne

  • Ouest-France, 19 décembre 2017 (lire en ligne).
  • « Cherbourg : la députée Sonia Krimi quasiment en ordre de marche », France Bleu, site internet, 2 septembre 2017.(lire en ligne).