Beauchamps

De Wikimanche

Beauchamps est une commune du département de la Manche.

Commune de Beauchamps Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 49' 55.90" N, 1° 21' 35.10" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Bréhal
Ancien canton La Haye-Pesnel
Intercommunalité CC de Granville, terre et mer
Gentilé Beauchanais(es)
Population 393 hab. (2015)
Superficie 4,1 km²
Densité 96 hab./km2
Altitude 52 m (mini) - 136 m (maxi)
Code postal 50320
N° INSEE 50038
Maire Jean-Pierre Regnault
Communes limitrophes de Beauchamps
Équilly Le Mesnil-Rogues Le Mesnil-Villeman
Équilly Beauchamps Champrepus
Équilly Équilly La Haye-Pesnel

Map commune FR insee code 50038.png


Toponymie

Attestations anciennes

  • terra de Bello Campo 1156/1158 [1].
  • [abl.] Bello campo 1172 [2].
  • Hugo de Bello Campo 1182/1186 [3]
  • [abl.] Bello campo 1203 [4], 1280 [5].
  • Guillermus de Pulcro campo 1332 [6].
  • Bellus campus 1351/1352 [7].
  • Beauchamp 1419 [8].
  • Beaulchant (?) 1634 [9]. — Lecture incertaine.
  • Beauchamp 1612/1636 [10].
  • Beau-Champ 1648 [11].
  • Beauchamp 1677 [12], 1689 [13].
  • Beauchmap [sic: lire Beauchamp] 1694 [14].
  • Beauchamp 1695 [15].
  • Blauchamp [sic; lire Beauchamp] ~1700 [16].
  • Beauchamp 1713 [17], 1716 [18].
  • Beauchamps 1719 [19].
  • Beauchamp 1735 [20].
  • Beauchamp en Vallée s.d. [5].
  • Beauchamps 1757 [21], 1753/1785 [22].
  • Beauchamp 1758 [23], 1768 [24].
  • Beauchamps 1745/1780 [25], 1793 [26], 1801 [27], 1804 [28].
  • Beauchamp 1828 [29].
  • Beauchamps 1829 [30].
  • Beauchamp 1830 [31], 1837 [32].
  • Beauchamps 1839 [33], 1835/1845 [34], 1854 [35], 1878 [36], 1880 [37], 1884 [38], 1903 [39], 1954 [40], 1962 [41], 1972 [42], 1978 [43], 1993 [43], 2007 [44].

Étymologie

Toponyme médiéval reposant sur l'ancien français (ou le très ancien français) bel champ, littéralement « belle plaine cultivée ». L'adjectif beau en toponymie n'est pas toujours le reflet d'une impression esthétique : il peut en effet évoquer toutes sortes d'autres caractéristiques positives, et probablement ici la fertilité.

L'absence d'article permet d'envisager une création précoce (avant l'an mil), mais les attestations anciennes manquent. Comme on peut le constater, le nom est initialement employé au singulier, et l'introduction de la forme plurielle, qui n'a aucune justification étymologique, est un phénomène tardif (18e siècle).

Géographie

Histoire

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [45], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[46]. En 2015, la commune comptait 393 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [47] et INSEE [48])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
660 608 691 711 728 678 692 682 727 705
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
683 642 630 592 545 548 511 510 505 439
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
434 384 403 380 384 422 402 383 348 314
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
299 314 354 374 382 395 388 382 376 371
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
370 382 393
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[49] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
An VI-1808 Pierre Chemin
1808-1815 Jean-Baptiste Leballais
1815-1818 Jean-Baptiste Néel
1818-1824 Charles Leballais
1824-1830 Thomas Leprodhomme
1830-1848 Jean Février
1848-1850 Thomas Augrain
1850-1870 Félix Lemonnyer Médecin
1870-1889 Prosper Augrain fils de Thomas
1889-1904 Amand Louis Rosselin
1904-1915 Jules Lepetit Homme de lettres
1915-1929 Amand Février
1929-1939 Albéric Legentil
1942-1946 Alexandre Pinault
1946-1947 Georges Couenne dit Bouverie
1947-1949 Émile Lehérissey
1949-1968 Georges Couenne dit Bouverie élu précédemment en 1946
1968-1985 Émile Lehérissey élu précédemment en 1947
1985-1989 Jacques Maincent
1989-2001 Guy Hallais
2001-actuel Jean-Pierre Regnault DVG Retraité
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes - Dictionnaire incontournable de notre patrimoine .
(....) : en exercice cette année-là.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : 3 place de l'Église
50320 Beauchamps

Tél./Fax : 02 33 61 31 18

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site web de la communauté de communes (8 septembre 2012)

Mardi - 14 h 30 - 16 h 30
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi 9 h - 12 h -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Crépin et Saint-Crépinien.
  • Patron (présentation) : le seigneur.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Ancien château médiéval dont il ne reste que le château actuel. Il fut le berceau anglo-normand des Beauchamp devenus comtes de Warwick et de Worcester.
  • Chapelle dans le cimetière : statue de saint Georges (15e s.); restes de l'église démolie au 19e s.
  • Église Saint-Crépin.
  • Rives de l'Airou.
  • Calvaire en granit.

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 185, § LXXX.
  2. Jean Adigard des Gautries & Fernand Lechanteur, “Les noms de communes de Normandie”, in Annales de Normandie XII (décembre 1962), § 224.
  3. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen, vol. II, 1873, p. 40.
  4. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 92a.
  5. 5,0 et 5,1 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 76-77.
  6. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 355C.
  7. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 370A.
  8. Rôles Normands et Français et autres pièces tirées des archives de Londres par Bréquigny en 1764, 1765 et 1766, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XXIII (3e série, 3e volume), 1re partie, Paris, 1858, p. 110b, § 675.
  9. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  10. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620]
  11. « Benefices du dioceze de Coutances », p. 8, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  12. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  13. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  14. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  15. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  16. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  17. 17,0 et 17,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  18. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  19. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  20. 20,0 et 20,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 60b.
  21. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 13.
  22. Carte de Cassini.
  23. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  24. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Bretagne, Paris, 1768.
  25. Atlas de Trudaine pour la généralité de Caen (1745/1780), Archives Nationales, fonds CP, F/14/*8469.
  26. Site Cassini.
  27. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  28. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 233a.
  29. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 588.
  30. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement d'Avranches, p. 123.
  31. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 125a.
  32. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 291a.
  33. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V (section Manche), 1839, p. 15a.
  34. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  35. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  36. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 278.
  37. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 52a.
  38. E.-A. Pigeon, Carte du diocèse d’Avranches, A. Herluison, Orléans, 1884 [BNF, GED-1158].
  39. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  40. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  41. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  42. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  43. 43,0 et 43,1 Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  44. Carte IGN au 1 : 25 000.
  45. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  46. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  47. Population avant le recensement de 1962.
  48. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  49. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.