Pontaubault

De Wikimanche

Pontaubault est une commune du département de la Manche.

Commune de Pontaubault Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 37' 46.46" N, 1° 21' 4.50" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Pontorson
Ancien canton Avranches
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Pontaubaltais(es)
Population 542 hab. (2016)
Superficie 1,94 km²
Densité 279 hab./km2
Altitude 7 m (mini) - 72 m (maxi)
Code postal 50220
N° INSEE 50408
Maire Michel Perrouault
Communes limitrophes de Pontaubault
Estuaire de la Sélune, Céaux Estuaire de la Sélune Estuaire de la Sélune
Céaux Pontaubault Poilley
Précey Juilley Juilley

Église Saint-André reconstruite.
Église Saint-André reconstruite.


Histoire

Les occupations archéologiques observées sur la commune de Pontaubault appartiennent au paléolithique, à l’âge de bronze et à la période gallo-romaine [1]

À l'époque gallo-romaine, cet endroit est un passage, un gué sur la Sélune, très fréquenté par les Romains. C'est par là que se dirige la voie de Cosedia (Coutances) à Condate (Rennes), passant par Legedia (Avranches). En réparant le pont, on a trouvé plus de trois cents monnaies du Haut-Empire, entre autres un très beau Caligula en grand bronze [2].

Le pont de pierre est édifié au 15e siècle.

Pontaubault est le théâtre de nombreux engagements et escarmouches pendant la Guerre de Cent Ans [2].

Chouans et bleus s'affrontent ici en de violents combats en 1793 [3].

La gare de Pontaubault et les deux viaducs métalliques sur la Sélune sont construits à la fin du 19e siècle pour permettre le passage des lignes ferroviaires Lison-Lamballe (aujourd'hui Caen-Rennes) et Domfront-Pontaubault, (aujourd'hui voie verte).

Le tramway d'Avranches à Saint-James dessert Pontaubault de 1901 à 1938.

Le 3 février 1944, suite aux déraillements de trains près du pont, les soldats allemands enferment la population dans l'église. Grâce à la bravoure de François Mutschler, les habitants peuvent rentrer chez eux.

Le 17 juillet 1944, une travée du viaduc de Pontaubault, pont métallique de la ligne Lison-Lamballe est détruite lors d'un bombardement aérien [4]

Le 30 juillet 1944, une avant-garde américaine s'empare du pont sur la Sélune. Un puissant Kampfgruppe commandé par le lieutenant-colonel Bacherer reprend le pont le 31, mais, dans la soirée, les parachutistes américains sont largués en grand nombre et redeviennent maîtres de ce passage. Deux attaques allemandes, l’une terrestre, l’autre aérienne, tentent de détruire le pont, mais sans succès [1].

Le 31 juillet 1944, au prix de rudes combats avec les Allemands, les troupes alliées s'emparent de la ville et prennent le contrôle du pont, s'ouvrant la voie vers la Bretagne.

Éprouvés par quinze bombardements, le quartier du pont et l’église, sauf la tour demeurée debout, sont entièrement détruits. Le pont visé cinquante-six fois reste intact. Cinq civils ont trouvé la mort. 90 maisons ont été détruites dont 60 partiellement [1].

L'église est reconstruite en 1956.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[5]. En 2016, la commune comptait 542 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [6] et INSEE [7])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
303 336 367 330 344 567 367 367 406 389
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
379 379 374 372 374 396 383 357 330 342
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
327 306 335 331 334 281 290 375 375 483
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
473 492 445 469 469 468 468 470 472 479
2012 2013 2014 2015 2016 - - - - -
477 496 514 533 542
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1945
Période Identité Parti Qualité Observations
1945-1959 Cyr Blier
1959-1971 Armand Thieurmel
1971-1986 Léon Blier
1986-2001 Joseph Laurent
2001-actuel Michel Perrouault éducateur technique spécialisé
Source : liste établie par Jean Pouëssel et Marie-Hélène Dodier pour 601 communes et lieux de vie de la Manche [9]
.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : 17 rue Patton
50220 Pontaubault

Tél. 02 33 60 47 58
Fax : 02 33 60 67 05
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (22 août 2012)

Mardi - 17 h - 19 h
Mercredi - 14 h - 16 h
Jeudi 10 h 30 - 12 h 30 -
Vendredi 10 h 30 - 12 h 30 -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église Saint-André (1956).
  • Pont sur la Sélune, dont la construction est attribuée à Anne de Bretagne.
  • Plaque Pont Aubaud / Plaque Patton. Deux plaques sur ce pont, qui franchit la Sélune, rappellent son importance stratégique. Souvent bombardé, ce pont a résisté à la destruction. Il permit, les 1er et 2 août 1944, au général Patton de pénétrer en Bretagne, de gagner Paris et de poursuivre la chevauchée jusqu’en Allemagne [10].
  • Ancienne gare ferroviaire.
  • Embouchure de la Sélune : mascaret.
  • Espace François Mutschler, dédié aux associations et l’exposition de la maquette du pont de Pontaubault, de cartes du début du XXe siècle, d’objets de la seconde guerre mondiale, etc...
Le Mascaret sur la Sélune à Pontaubault

Personnalités liées à la commune

Naissance

Autres

Économie

  • Manche Techni Metal (MTM), véhicules pour transport de chevaux
  • Meubles Batel
  • Ouest-Placard
  • Société Kopec : piscines

Transports

Autoroute 84
Ligne Manéo

Sports

  • Football : Entente de la Baie (en association avec Céaux et Courtils).

Bibliographie

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Site officiel de Pontaubault (lire en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et historique, éd. Tostain, Avranches, 1845, p. 135-140.
  3. Plaque commémorative fixée sur le parapet du pont.
  4. Structurae.info [1], consulté le 1er décembre 2016.
  5. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  6. Population avant le recensement de 1962.
  7. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. 9,0 et 9,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 465
  10. Monument commémoratif Pontaubault.