Soulles (rivière)

De Wikimanche

La Soulle ou Soulles est un fleuve côtier de la Manche.

Description

Longue de 40 kilomètres, elle prend sa source dans les collines de Percy, près de Montabot [1]. Elle passe, entre autres, par Villebaudon, Maupertuis, La Haye-Bellefond, Soulles, Cerisy-la-Salle, Montpinchon et traverse Coutances. La Soulles continue sa route à l'ouest, suit le canal de Coutances, passe sous le pont de la Roque où elle rejoint la Sienne au havre de Regnéville.

Elle est « fort poissonneuse » [1].

Affluents de la rive gauche de la Soulles :

Hydronymie

Attestations indirectes

Elles concernent le nom de la commune de Soulles, formé sur celui de l'hydronyme.

  • Sola 989/996 [2].
  • villa que vocatur Sola 1056/1066 [3].
  • Sola 1215 [4].

Attestations directes

  • in fluvio Sola 1056/1066 [5].
  • Soil [var. Soele] 1256 [6].
  • Foulle [lire Soulle] flu[vius] 1585 [7], 1594 [8].
  • Souille 1650 [9], 1661 [10].
  • R[iviere] de Soule 1689 [11].
  • Souille 1692 [12], 1694 [13].
  • Soulle 1694 [14], 1695 [15].
  • Soule ~1700 [16], 1716 [17].
  • Soulle 1719 [18], 1751 [19].
  • Soule 1740/1756 [20].
  • R[iviere] de Soule 1757 [21].
  • Soulle 1758 [22].
  • Soule 1764 [23].
  • Soulle 1771 [24], 1777 [25].
  • Soulle 1780 [26], 1753/1785 [27], 1792 [28].
  • Rivière de Soules 1830 [29].
  • Soulles; Rivière de Soulle 1825/1866 [30].
  • la Soulle 1880 [31].
  • Soulle 1926 [32].
  • la Soulles 2007, 2012 [33].
  • la Soulle 2012 [34].

Étymologie

Hydronyme remontant à un type gallo-roman °SOLA, reposant lui-même sur un élément pré-celtique °sol-, commun à plusieurs noms de rivières d'Europe : la Seulles (Sola 1180) et la Souleuvre (Salopera, Solobria 1150) dans le Calvados, la Suhl (Sulaha 1016) en Allemagne, etc. [35],[36]. On considère généralement °sol- comme une variante de l'élément pré-indo-européen °sal(a)- « cours d'eau; marécage » [37],[38], abondamment représenté en France, et à l'origine entre autres du nom de la Saudre dans la Manche et de la Sauldre dans le Loir-et-Cher et le Cher (Salera 1064), tous deux issus d'un type °SALARA [36].

On notera que le -s postiche final de la graphie actuelle du nom de la Soulles ne remonte qu'au 19e siècle (carte d'État-Major), et n'a aucune justification étymologique. Elle est simplement analogique d'autres hydronymes et toponymes ainsi terminés, et sa suppression ne serait pas inopportune.

Canalisation

En 1828, le conseil général de la Manche prévoit la canalisation de la Soulles jusqu’à Coutances pour pouvoir faciliter le transport la tangue, engrais marin dont l'extraction dans le havre de Regnéville est alors à son apogée.[39]

Le canal est long de 5 462 mètres et présente un dénivelé de 9.60 m racheté par quatre écluses à sas situées sur la commune d'Orval: le moulin de Gruel, le moulin de la Sauvagère, la maison éclusière des Moulins et le moulin de la Roque, cette dernière écluse servant de bassin de retenue dans l'intervalle des marées. Mais en 1859, le canal est un échec; la navigation cesse en 1886.[39]

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Bruzen La Martinière, Grand dictionnaire géographique et critique, éd. Pierre de Hondt, La Haye, 1738.
  2. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 77, § 6.
  3. Ibid., p. 405, § 214.
  4. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 435, § 195.
  5. Marie Fauroux, op. cit., p. 405, § 214.
  6. Julie Fontanel, op. cit., p. 141, § 37.
  7. Gerhard Mercator (1512-1594), Britannia et Normandia cum confinibus regionibus, Duisbourg, 1585 [BNF, Collection d'Anville, cote 00456 bis].
  8. Abraham Ortel dit Ortelius, Neustria. Britanniae, et Normandiae Typus, Anvers, 1594.
  9. M. Merian, Duché et Gouvernement de Normandie, Francfort, 1650.
  10. N. Sanson et P. Mariette cartographes, R. Cordier graveur, Duche et Gouvernement de Normandie, Paris, 1661.
  11. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  12. Nicolas Sanson, Carte de la Manche faite par ordre du Roy pour le service des armees de mer. Reveue et corrigee par le Sr. Sanson a Paris chez Hubert Jaillot, Paris, 1692.
  13. Michel-Antoine Baudrand, La France suivant les nouvelles observations, C. Roussel, Paris, 1694 [BnF, GED-6682].
  14. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  15. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  16. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  17. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  18. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  19. Gilles Robert de Vaugondy (1688-1766), Gouvernement Generale de Normandie divise en ses sept Bailliages de Coutances, Caen, Caux, Rouen, Evreux, Gisors, et Alencon, Par le Sr. Robert Geographe ordinaire du Roy, 1751. Avec Privilege. Supplement pour les Isles Grenezey et Jersey, appartenantes aux Anglois, Boudet, Paris, 1751.
  20. G. Albrizzi, Carta geografica del governo della Normandia, Venise, 1740/1754.
  21. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  22. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  23. Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Amsterdam, t. III, 1764.
  24. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  25. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  26. Anonyme, Plan des Départemens de Caen Bayeux et Saint Lo suivant la Marche que les Ambulants Tiennnent lors de Leurs Recouvremens [de la taille], 1780 [BNF département Cartes et plans, GE AA-3798 (RES)].
  27. Carte de Cassini.
  28. Les Auteurs de l’Atlas National de France, Atlas National Portatif de la France, Bureau de l’Atlas National, Paris, 1792.
  29. Cadastre napoléonien, Archives départementales de la Manche.
  30. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  31. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880.
  32. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  33. Carte IGN au 1 : 25.000.
  34. Carte IGN au 1 : 25.000.
  35. François de Beaurepaire, La Toponymie de la Normandie, Méthodes et applications, Cahiers Léopold Delisle XVIII, fasc. 1-2, 1er semestre 1969, Société parisienne d’histoire et d’archéologie normandes, 1970, p. 25, § 27.
  36. 36,0 et 36,1 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 220-221.
  37. Francesco Ribezzo, Studi Etruschi, VII, XVI.
  38. Albert Dauzat, Gaston Deslandes et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de rivières et de montagnes en France, Klincksieck, Paris, 1978, p. 81a.
  39. 39,0 et 39,1 Service éducatif des archives départementales de la Manche, Didac'doc n°9 , mai 2010, (lire en ligne)