Hainneville

De Wikimanche

Église Notre-Dame-de-l’Assomption d'Hainneville.

Hainneville est une ancienne commune de la Manche, aujourd'hui fusionnée avec Équeurdreville-Hainneville.

Toponymie

Attestations anciennes

  • Hanevilla ~1170 [1].
  • Hainevilla 1172/1178 [2].
  • Henevilla 1180 [3], 1195 [4].
  • Hai[n]nevill[a] 1198 [5].
  • Henevill[a] 1198 [6].
  • Heinevilla ~1210 [1].
  • Haignevilla 1227 [1].
  • Heynnevilla 1332 [7].
  • Heinneville 1344 [8]
  • Heinnevilla 1351/1352 [9].
  • Hainneville 1550 [10], 1554 [11].
  • Hayneville 1634 [12].
  • Haineuille [lire Haineville] 1635 [13].
  • Haineville 1612/1636 [14].
  • Hainneville 1677 [15].
  • Haineville 1689 [16].
  • Hainneville 1713 [17].
  • Haineville 1716 [18], 1719 [19].
  • Hainneville 1735 [20].
  • Haineville 1757 [21], 1758 [22], 1778 [23].
  • Henneville 1753/1785 [24], 1793 [25].
  • Hainneville 1801 [26], 1804 [27], 1828 [28], 1829 [29], 1830 [30], 1837 [31].
  • Henneville 1854 [32], 1861 [33].
  • Hainneville 1825/1866 [34].
  • Henneville 1868 [35].
  • Hainneville 1878 [36].
  • Henneville 1880 [37], 1903 [38], 1927 [39].
  • Hainneville 1954 [40], 1962 [41], 1972 [42], 1978, 1993 [43], 2007 [44].


Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est probablement le nom de personne d'origine germanique Hagino, opinion partagée par la plupart des spécialistes [45], [1], [46], [47], d'où le sens global de « domaine rural de Hagino ». Il est à noter cependant que Marie-Thérèse Morlet [48] ne commente pas ce nom, indice d'un doute de sa part.

Le nom de type germanique Hagino est un dérivé diminutif de Hago, hypocoristique des anthroponymes dont le premier élément est hag- « enclore; clôture, maison ». Ce radical germanique, lui-même issu de la racine indo-européenne °kagʰ- « saisir, attraper; entrelacer, coudre; barrière » [49], est également à l'origine du nom de la Hague, « le lieu clos ».
La graphie Henneville, qui apparaît sur la carte de Cassini (1753/1785), alterne à partir de cette date avec Hainneville, qui ne s'impose qu'au milieu du 20e siècle.

Histoire

Il est fait mention en 1344 d'un fieu de Heinneville. Ce dernier avait appartenu avant cette date à monseignor Jehan Tesson, jadis seignor de la Roche Tesson, puis à sa veuve madame Jehanne des Moustiers [8].

La paroisse appartient en 1625 à Louis Gigault, écuyer, parent des Gigault de Bellefonds. Il portait « d'azur au chevron d'or accompagné de trois losanges en argent » [50].

Hainneville fusionne le 1er janvier 1965 avec Équeurdreville pour former la nouvelle commune d'Équeurdreville-Hainneville (arrêté du 10 septembre 1964).

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [51], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

Évolution démographique depuis 1793 (Sources : Cassini [52] et INSEE [53])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
755 606 752 915 932 880 854 840 986 1 053
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 138 1 101 1 050 1 020 1 095 1 158 1 496 1 377 1 395 1 429
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 491 1 349 1 340 1 411 1 635 1 768 1 821 2 118
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1792-1794 François Néel
.......-....... .......
1796-1797 Jean Bonnissent
1797-1798 Joseph Le Poittevin
1798-1798 Jean Bonnissent
1798-1808 Georges Belhomme
1808-1818 Jacques Nicollet
1818-1830 Charles Néel
1830-1831 François Nicollet
1831-1832 Prosper Hignard
1832-1838 Jean Nicollet
1838-1848 François Belhomme
1848-1858 Jean Bonnissent décédé en exercice le 28 janvier 1858
1858-1871 François Mouchel
1871-1874 Auguste Nicollet
1874-1880 Prosper Hignard
1881-1884 Adolphe Nicollet
1884-1895 Jean Sanson
1896-1906 Auguste Nicollet
1906-1912 Jacques Quoniam
1912-1916 Julien Peyron
1916-1921 Jules Maffre faisant fonction
1921-1929 Jules Maffre
1929-1935 François Quetteville
1936-1964 René Lecanu
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Sports

Commerces et activités diverses

  • Garage Lefrançois, hameau de la Mer [54]

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 131.
  2. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. II, 1920, p. 77, § DXV.
  3. Léchaudé D’Anisy, Grands Rôles des Échiquiers de Normandie, première partie, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XV, 2e série, 5e volume, Paris, 1845, p. 10b.
  4. Ibid., p. 85a.
  5. Thomas Stapelton, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, Société des antiquaires de Londres, Londres, t. II, 1844, p. 472; Français de Beaurepaire, op. cit., loc. cit., retranscrit par erreur Hainevilla ce qui est noté Haīneviƚƚ, à développer en Hainnevilla.
  6. Ibid., p. 479.
  7. 7,0 et 7,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 322b.
  8. 8,0 et 8,1 Léopold Delisle, Les actes normands de la Chambre des Comptes sous Philippe de Valois (1328-1350), Rouen, Le Brument, 1871, p. 320, § 180.
  9. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 378A.
  10. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 122.
  11. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 84.
  12. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  13. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  14. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  15. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  16. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  17. 17,0 et 17,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  18. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  19. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  20. 20,0 et 20,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 57b.
  21. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 11.
  22. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  23. Jean de Beaurain, Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre / par le Ch[evalie]r de Beaurain, 1778 [BNF, collection d'Anville, cote 00766 B].
  24. Carte de Cassini.
  25. Site Cassini.
  26. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  27. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 652a.
  28. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 473.
  29. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Cherbourg, p. 132.
  30. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 593a.
  31. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 829a.
  32. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  33. Annuaire de la Manche (1861), Statistique de l'arrondissement de Cherbourg, p. 150.
  34. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  35. Annuaire de la Manche (1868), Statistique de l'arrondissement de Cherbourg, p. 100.
  36. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 312.
  37. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 62a.
  38. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  39. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, t. III, 1927, p. 133c.
  40. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  41. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  42. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  43. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  44. Carte IGN au 1 : 25 000.
  45. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 341a.
  46. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 938, § 16781.
  47. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 116b.
  48. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985.
  49. Julius Pokorny, Indogermanisches etymologisches Wörterbuch, Francke Verlag, Berne, 1959-1969, p. 518.
  50. 50,0 et 50,1 Le Chanteur de Pontaumont, « Fragments d'histoire locale : paléographie de Cherbourg », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, vol. 7, 1756.
  51. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  52. Population avant le recensement de 1962
  53. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  54. La Police cherbourgeoise vous renseigne, Imprimerie commerciale cherbourgeoise, sd [1953].