Alexandre Gigault de Bellefonds (1758)

De Wikimanche

Alexandre Bernard Gigault, marquis de Bellefonds, né à Hainneville en 1758 (juillet), mort à Marchésieux le 8 février 1819, est une personnalité militaire de la Manche.

Un grand combattant de la chouannerie

Issu d’une vieille lignée nobiliaire du Cotentin, le comte Alexandre Bernard Gigault de Bellefonds voit le jour dans le manoir familial de Hainneville.

Il est capitaine au régiment de Lanan Dragons quand éclate la Révolution qu’il abhorre très vite. Le seigneur de Hainneville émigre dès 1791. Il revient en France trois ans plus tard pour servir la chouannerie aux ordres de Frotté. Il combat dès lors en Normandie et surtout en Bretagne sous le nom de Bernard Lefranc.

En juin 1795, il est horriblement blessé près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) en protégeant un débarquement de munitions, gardant dès lors le surnom du « défiguré ». Il est contraint de cesser le combat et de se cacher dans les environs de Bayeux.

Arrêté au début de 1796, il bénéficie de l’amnistie accordée aux Chouans soumis à la République. Mais, soupçonné de conspiration royaliste quelques mois plus tard, il reprend le chemin de l’exil. A Londres, le comte de Provence, futur Louis XVIII, lui donne le brevet de colonel.

Il revient définitivement en Normandie en 1798 et, en raison de ses graves blessures, le préfet de la Manche l’autorise à résider sous surveillance à Valognes où il se tient tranquille. Sous la Restauration, il se voit confier le commandement honorifique des gardes nationales de l’arrondissement. Il partage ensuite son temps entre Paris, Valognes et Marchésieux où il décède et où l’on peut encore voir sa tombe.

Ce grand chef chouan aurait inspiré Jules Barbey d’Aurevilly pour son personnage de l’abbé de la Croix-Jugan, le héros défiguré de L’Ensorcelée. À noter que l’Association de défense de l’environnement et du patrimoine hainnevillais projette de restaurer le manoir natal d’Alexandre Gigault de Bellefonds dont la ville d’Équeurdreville-Hainneville est propriétaire depuis 1995.

Sources

  • Biographie publiée par la « Revue du Département de la Manche », André Chastain.
  • Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171.

Lien interne