Aide

Règles d'édition

De Wikimanche

(en construction : chacun peut apporter sa pierre, on structurera plus tard)


Typographie

Sigles

Les sigles s'écrivent sans point ni espace. On écrit RATP, CCI, SNCF, etc.

Les sigles composant un mot intelligible peuvent s'écrire comme un nom propre avec une capitale, une seule, au début du mot : Unesco, Onu, Assedic, Clémi,

Capitales accentuées

On écrit Émile avec un E accentué.

Italique

On écrit en italique, sans guillemets :
- les noms d'œuvres littéraires, théâtrales, cinématographiques (Les Parapluies de Cherbourg, Les Déferlantes, Une vieille maîtresse...)
- les noms de journaux (La Presse de la Manche, Ouest-France, Cherbourg-Éclair...)
- les noms de navires Titanic, Le Redoutable, Queen Elizabeth 2...).

Noms propres

On met une capitale, une seule, aux prénoms, noms propres, surnoms, pseudonymes : Jean-François Millet, Jean Marais, Christian Dior... Ils prennent des traits d'union lorsqu'ils désignent des rues, places, avenues... : ou des établissements : place Jules-Barbey-d'Aurevilly, rue Jean-Follain, lycée Jean-François-Millet, collège Lucien-Goubert... Pour les noms à particule ou avec un article, il est d'usage de ne pas mettre un trait d'union à l'intérieur même du nom, pour ne pas le dénaturer. On écrit ainsi : lycée Alexis-de Tocqueville, lycée Le Verrier...

Pour les dénominations d'entreprises ou d'associations, seul le premier mot bénéficie d'une capitale : Archives départementales de la Manche, Constructions mécaniques de Normandie, Association sportive de Cherbourg, Société des pêcheurs à la ligne de Barenton...

Abréviations

Monsieur s'écrit M. / Mr. est à bannir puisqu'il signifie « Mister ».
Madame : Mme
Mademoiselle : Mlle
Messieurs : MM.
Mesdames : Mmes
Maître : Me (typo wiki M{{e}})
Docteur : Dr
Professeur : Pr
Monseigneur : Mgr
Établissements : Éts
Premier : 1er (typo wiki 1{{er}})
Premiers : 1 ers (typo wiki {{exp|ers}})
Première : 1re (typo wiki 1{{exp|re}})
Deuxième : 2e (typo wiki 2{{e}})

Guillemets

On emploie exclusivement les guillemets français, ouvrant ( « ) au début du mot ou du texte, et fermant ( » ) à la fin. Une espace [1] s'impose entre eux et le mot. Ex. : les guillemets dits « français ».

Nombres

On écrit :
- en toutes lettres : les chiffres et les nombres simples : un, deux, trois, dix, cent...
- en chiffres arabes

- les dates, les sommes, les pourcentages, les heures (14 juillet 1959, 12 847,54 €, 25 % (avec une espace entre le dernier chiffre et le sigle), 14 h 30...
- les énumérations : 7 compagnies, 37 régiments, 14 divisions...
- les numéros d'unités militaires : la 4e compagnie du 1er RIMA

Les nombres sont séparés par une espace, jamais par un point. On écrit 2 187 850 €. On peut utiliser à cet effet le modèle {{formatnum:2187850}} qui donne 2 187 850.

On n'abrège pas les estimations. On écrit « de 7 000 à 8 000 personnes », et non « de 7 à 8 000 personnes ».

Genre des bateaux

Donner un genre aux bateaux est un sujet aussi vieux que la typographie.

Quantités d’avis ont été données, composant une littérature foisonnante, qui malheureusement, encore aujourd’hui, ne tranche pas définitivement toutes les questions.

Pour résumer, et tenter de faire simple, voici quelques règles, auxquelles on trouvera toujours des exceptions. Dans le doute, on privilégiera le bon sens et surtout l’usage.

1. D’une manière générale, il est admis que le genre des bateaux est plutôt masculin (circulaire du 22 mars 1955, citée dans « Le français correct » par Maurice Grevisse). On dira, et surtout on écrira, le ‘’Colbert’’, le ‘’Prométhée’’, le ‘’Cherbourg’’, le ‘’Que Dieu nous protège’’...

1.1 On suivra cependant l’usage qui met au féminin les noms de bateau comportant un déterminant ou un qualificatif féminins. On écrira donc la ‘’Joséphine’’, la ‘’Jolie Sarah’’... Mais, curieusement, on écrit plutôt, le ‘’France’’, le ‘’Normandie’’, le « Ville de Marseille », peut-être, là, pour éviter de les confondre avec l’entité dont le bateau porte le nom. Surtout, on évitera de tout compliquer en écrivant « Naufrage du La Liberté ». On suivra donc l’exemple de Gilbert Bécaud qui, dans sa célèbre chanson « Les Marchés de Provence » vante « le joli poisson de la Marie Charlotte »... Mais la règle ne s’applique pas aux noms étrangers. Contre l’évidence, on écrit donc le ‘’Queen Elizabeth’’, le ‘’Queen Mary’’...

2. On accorde sur le pluriel : Naufrage des Quatre Frères, des Trois amis, des Deux Sœurs... Exception pour les noms étrangers (encore), le ‘’United States’’.

3. On élide systématiquement devant une voyelle, ce qui a, en plus, l’avantage de régler la question du genre. On écrira donc « Appareillage de l’Ave Maria », « Retour de l’Amphitrite », « Naufrage de l’Iris », « La vie à bord de l’Oranais »...

Dernière remarque, contrairement à ce qui est exigé pour les noms de voies et d’édifices publics, on ne rajoute pas de trait d’union dans les dénominations. On écrira donc « la Jeanne d’Arc », le « Commandant de Pimodan’’, le ‘’City of Cornwall’’ ou le ‘’Charles de Gaulle’’.

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet, il serait bon de rajouter ici quelques liens externes. Haguard, par exemple, pourrais-tu mentionner les sources que tu avais trouvées dans la précédente discussion ?

Notes

  1. En typographie, « espace » est un nom féminin.

Pour aller plus loin

Langage wiki

  • Pour faire des titres, on utilise le signe « égal » (=). Par exemple, dans le cas d'un article consacré à une entreprise : phrase d'introduction, puis ==Histoire==, ==Administration==, ==Notes et références==, ==Lien interne== (si nécessaire), ==Lien externe== (si nécessaire). Pour les sous-titres, on multiplie le signe « égal » : ====Premier sous-titre====, ====Second sous-titre====, etc.
  • L'apostrophe permet d'écrire en italique et en caractères gras. Deux apostrophes avant et après un mot (ou un ensemble de mots) et le mot passe en italique. Trois apostrophes avant et après un mot (ou un ensemble de mots) et le mot passe en caractères gras. Cherbourg ; ''Cherbourg'' donne Cherbourg ; '''Cherbourg''' donne Cherbourg.
  • * : permet de mettre en forme une énumération.
  • {{}} : permet d'abréger « -ième ». Cela est très utile, notamment, pour les siècles. Exemple : église romane, 11{{e}} siècle, qui donne 11e siècle.
  • [[]] : permet de créer un lien interne à Wikimanche. Exemple : en écrivant [[Cherbourg]] et [[1967]], cela donne > Marcel est né à Cherbourg en 1967. En cliquant sur Cherbourg, je fais apparaître cette page.
  • [[|]] : il se peut qu'en rédigeant une phrase, il ne soit pas aisé d'intégrer dans le corps du texte l'intitulé exact de la page Wikimanche existante. Il y a une solution très simple pour cela. Exemple : Sachant qu'il existe une page Rade de Cherbourg, je peux écrire : « L'agrandissement de la rade est planifié. » Pour faire apparaître ce lien tel quel, à gauche du trait vertical, nous écrivons l'intitulé exact existant ; à droite du trait vertical, nous écrivons l'intitulé qui apparaîtra sur la page > [[Rade de Cherbourg|rade]].
  • {{Description|Description=|Auteur=|Source=|Date=|Permission=}} : si vous souhaitez importer des photos personnelles, de sommaires informations sur la photo sont nécessaires. Une fois le fichier (photo, image, plan, etc.) téléversé, cliquer sur modifier en haut de celui-ci. Ajoutez {{Description|Description=|Auteur=|Source=|Date=|Permission=}}. Ensuite, remplissez le formulaire. Description (titre de la photo) / Auteur (le nom de l'auteur de la photo) / Source (travail personnel si vous êtes l'auteur de la photo ; sinon, indiquez où vous avez trouvé cette photo) / Date (date de la prise de vue) / Permission (nom de la licence ; si la photo est tombée dans le domaine public, indiquez domaine public ; si c'est une photo personnelle, vous devez choisir le type de licence libre qui vous convient).
  • <ref></ref> : la politique de Wikimanche est de toujours - tant que faire se peut - mentionner ses sources. Vous pouvez le faire de cette façon : à la fin de chaque paragraphe (ou phrase si nécessaire), cliquez sur <ref></ref> et inscrivez : l'auteur, le titre, la maison d'édition, la date et le lieu de publication, si c'est un livre ; le nom et la date de parution si, c'est un article de journal ; toute information digne d'intérêt dans les autres cas. À la fin de l'article, si ce n'est pas déjà le cas, ajoutez « ==Notes et références== puis à la ligne <references />, » le second se trouvant dans les caractères spéciaux. Une autre solution : cliquez sur le racourci situé au dessus du corps du texte (deuxième carré en partant de la droite).
  • Dans le corps du texte, pour passer à la ligne, il faut taper sur Entrée deux fois au lieu d'une. Une solution alternative est d'écrire <br> (ou cliquer sur <br /> dans les caractères spéciaux) à la fin de la phrase.

Les règles internes adoptées par Wikimanche

  • Chaque article a une introduction générale du type : « La Divette est un cours d'eau de la Manche », « Jullouville est une commune de la Manche », « Jacky Simon est une personnalité sportive de la Manche ».
  • Chaque article doit être classifié ou catégorisé. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur [[Catégorie:]] qui se trouve en bas de page dans les caractères spéciaux et de préciser la catégorie correspondant à l'article. Il est possible d'inscrire plusieurs catégories. Les catégories les plus courantes sont [[Catégorie:Histoire de la Manche]], [[Catégorie:Économie de la Manche]], [[Catégorie:Géographie de la Manche]], [[Catégorie:Personnalité politique de la Manche]], [[Catégorie:Personnalité économique de la Manche]], [[Catégorie:Cherbourg-Octeville]], [[Catégorie:Granville]], et beaucoup d'autres !
  • Dans le cas d'une fiche biographique, la norme est la suivante : prénom, nom (en caractères gras), est né(e) à lieu de naissance le date de naissance et mort à lieu de décès le date de décès, est une personnalité politique (ou autre) de la Manche. Exemple : Jules Barbey d’Aurevilly, né à Saint-Sauveur-le-Vicomte le 2 novembre 1808 et mort à Paris le 23 avril 1889, est un romancier, nouvelliste et journaliste polémiste de la Manche.

Sources

Toute information publiée sur Wikimanche a vocation à être étayée par une référence, une « source », dans le jargon journalistique, de préférence écrite (livres, journaux et magazines, page internet...) (voir ci-dessous « Notes et références » pour les insérer dans les textes).

Dans la mesure du possible, on évitera d'utiliser une source générale qui compliquera l'enrichissement ultérieur de l'article choisi.

On n'hésitera pas à mentionner les différences ou les contradictions pouvant exister selon les sources, ce qui n'empêchera pas d'affirmer une certitude lorsqu'elle existe. La mention de ces différences est utile car, en montrant le travail déjà effectué, elle évitera à un nouveau venu de rectifier ce qu'il croit être une erreur s'il dispose d'une seule source erronée.

Lorsque plusieurs auteurs mentionnent un même fait, privilégier la source la plus ancienne pour honorer le travail originel, et non celui qui a été copié.

Notes et références

La rubrique « Notes et références » regroupe, comme son nom l'indique, les notes explicatives ou de précision de l'article publié et les références de ses sources. Elle se place normalement à la fin de l'article proprement dit, mais avant les éléments qui lui sont extérieurs, de type « Liens internes » et « Liens externes ».

Les notes et les références viennent, dans le texte même de l'article, immédiatement après l'information à laquelle elles se réfèrent. Exemple : « Alexis de Tocqueville est né à Paris le 29 juillet 1805 (typo wiki : <ref>Charlotte Manzini, Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?, Archives départementales de la Manche, 2005. (typo wiki : </ref>). Il est mort à Cannes. » Cela se traduit dans le texte par un numéro qui renvoie directement à l'intérieur de la rubrique dans laquelle toutes les notes apparaissent regroupées dans leur ordre chronologique. Lorsque plusieurs notes ou références ont trait à la même source, on renvoie globalement à cette source par le système suivant : la première note devient ref name=(nom à choisir) encadrée par un < et un >, ce qui donne, par exemple : <ref name=Libération>, « Libération » pouvant être remplacé par n'importe quel nom, suivi de la référence, toujours fermée par </ref>. Les autres notes pour la même source deviennent alors, pour ce même exemple : <ref name=Libération/>, sans qu'il soit utile de répéter ladite référence.

Bibliographies

Les bibliographies recensent, d'abord les livres, ensuite les articles consacrés à l'article traité.

Elles peuvent :
- soit, être chronologiques pour montrer la progression des connaissances et valoriser ainsi le travail des pionniers par rapport à ceux qui les copient
- soit, être alphabétiques pour faciliter la consultation, surtout lorsque la matière est importante.

Le mieux est d'indiquer la nature de la bibliographie par une mention préliminaire en italiques, avec retrait.

Les bibliographies font partie de l'article traité. Elles sont positionnées en fin d'article, juste avant la rubrique « Notes et références » et, bien sûr, avant les éléments extérieurs à cet article (articles connexes, liens externes...).

Elles mentionnent, dans l'ordre, les prénom et nom de l'auteur, le titre de l'œuvre (en italiques pour les livres, entre guillemets pour les articles), suivis des références d'édition, avec la date de parution en dernier.

Lorsque la matière est importante, les bibliographies peuvent faire l'objet d'un article spécifique. Exemples : Bibliographie de la Manche, Bibliographie du Mont-Saint-Michel, Bibliographie de Cherbourg, Bibliographie de Saint-Lô... Dans ce cas, on y renvoie directement dans la rubrique par une mention et un lieu interne.