Jacky Simon

De Wikimanche

Jacky Simon.

Jacky Simon, de son vrai nom Jacques Simon, né à Omonville-la-Rogue le 25 mars 1941, mort à Valognes le 5 décembre 2017, est une personnalité sportive de la Manche, footballeur de son état.

Il est un joueur emblématique du FC Nantes (1963-68). Il joue également en équipe de France de 1965 à 1969 (15 sélections) et participe notamment à la Coupe du monde 1966 en Angleterre.

Il meurt à l'hôpital de Valognes le 5 décembre 2017, âgé de 76 ans [1][2].

Le conseil municipal d'Équeurdreville-Hainneville rend hommage le soir même à « un homme discret et d'une grande humilité », qui s'était impliqué auprès des jeunes et était le parrain du FC Équeurdreville-Hainneville [3].

Carrière

Jacky Simon fait ses premiers pas à l’UST Équeurdreville, où son père est dirigeant et sa mère bénévole [4]. Il dispute son premier match en équipe première à 16 ans, en division d'honneur contre l'US Avranches et marque un but.

À l'été 1960, il rejoint l’AS Cherbourg. Impressionné par sa qualité technique, l'entraîneur André Simonyi l'intègre très vite à l'effectif professionnel. Son passage est cependant perturbé par son départ au service militaire. Il est d'abord affecté à Lons-le-Saunier (Jura), puis il part combattre en Algérie. Il joue encore quelques matches avec l'AS Cherbourg lors de ses rares permissions. Ayant attiré les regards des recruteurs du FC Nantes, il est transféré dans ce club en juin 1963 pour 120 000 F [5].

Le FC Nantes lui permet d'obtenir deux titres de champion de France de division 1, en 1964-1965 et 1965-1966. Il est aussi meilleur buteur du championnat en 1964-1965 avec 24 buts. À Nantes, Jacky Simon constitue, avec Philippe Gondet, l'une des meilleures paires d'attaquants du football français.

Jacky Simon joue ensuite aux Girondins de Bordeaux de 1968 à 1970 et au Red Star de 1970 à 1973.

Il dispute 8 matches en Coupes d'Europe (2 buts).

Il est international A 15 fois entre 1965 et 1969 (1 but) et participe à la Coupe du Monde 1966.

Reconversion

Ayant mis un terme à sa carrière professionnelle, il tient d'abord un magasin de sport à Cherbourg, à l'angle de la rue du Château et de la rue des Portes. En 1972, il devient entraîneur du CS Carentan, qui vient d'accéder à la division d'honneur de Normandie.

De 1983 à 1987, il entraîne le club phare de sa région d'origine, la Hague : l'ES Pointe-Hague.

Palmarès

  • 1965 : champion de France (Nantes)
  • 1965 : meilleur buteur du championnat de France (Nantes)
  • 1966 : champion de France (Nantes)
  • 1966 : finaliste de la Coupe de France (Nantes)
  • 1969 : finaliste de la Coupe de France (Bordeaux)

Statistiques

Carrière de joueur (matchs/buts)
Saison Club Division Championnat Coupe de France Coupe d'Europe Équipe de France
1960-1961 AS Cherbourg Division 2 26 (5) - - -
1961-1962 AS Cherbourg Division 2 33 (7) - - -
1962-1963 AS Cherbourg Division 2 28 (4) - - -
1963-1964 FC Nantes Division 1 32 (11) 5 (5) - -
1964-1965 FC Nantes Division 1 32 (24) 4 (5) - 3
1965-1966 FC Nantes Division 1 30 (14) 7 (4) 2 4
1966-1967 FC Nantes Division 1 31 (12) 3 (2) 4 (2) 4 (1)
1967-1968 FC Nantes Division 1 31 (12) 3 (5) - 2
1968-1969 Girondins de Bordeaux Division 1 31 (14) 9 (1) 2 2
1969-1970 Girondins de Bordeaux Division 1 29 (4) 1 2 -
1970-1971 Red Star Division 1 34 (5) 3 (1) - -
1971-1972 Red Star Division 1 26 (1) 4 - -
1972-1973 Red Star Division 1 26 (1) 5 (2) - -
Source : footballdatabase.eu (Lire en ligne).

En division 1, il marque durant sa carrière 98 buts, dont 73 avec Nantes, auxquels s'ajoutent 25 buts en Coupe de France, 2 buts en Coupe d'Europe et 1 en équipe de France, soit un total de 126 buts.

Hommages

Son jubilé a lieu le 29 avril 2000, au stade Léo-Lagrange à Tourlaville, avec Roger Lemerre et Jean Djorkaeff, devant 1 100 spectateurs [6].

Un stade porte son nom à Audrieu (Calvados).

Une exposition lui est consacrée à la fin 2009 à la bibliothèque de Sauxemesnil [7].

Notes et références

  1. « Jacky Simon, figure légendaire du football manchois, est mort », La Presse de la Manche, site internet, 5 décembre 2017 (lire en ligne).
  2. Alain de Silvestri, « Jacky Simon, gravé dans l'histoire », Ouest-France, 7 décembre 2017.
  3. « Hommage à Jacky Simon », La Presse de la Manche, 7 décembre 2017.
  4. David Capelle, « Un joueur emblématique », La Presse de la Manche, 7 décembre 2017.
  5. « 60 ans de sport dans la Manche » (1945-1974), vol. 1, La Presse de la Manche, hors-série, décembre 2005.
  6. « De 1824 à nos jours », Reflets, bulletin municipal de Tourlaville.
  7. Ouest-France, 27 novembre 2009.

Liens internes

Liens externes