1418

De Wikimanche

Chronologie de la Manche

Préhistoire - Protohistoire - Antiquité
Ve s. - VIe s. - VIIe s. - VIIIe s. - IXe s. - Xe s. - XIe s. - XIIe s. - XIIIe s. - XIVe s. - XVe s. - XVIe s. - XVIIe s. - XVIIIe s. - XIXe s. - XXe s. - XXIe s.


XVe siècle

1401 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10
1411 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20
1421 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30
1431 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
1441 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50
1451 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60
1461 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70
1471 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80
1481 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90
1491 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 1500


Voir aussi
Histoire du département de la Manche


L'année 1418

Cette page regroupe les faits marquants qui se sont produits en 1418 (naissances et décès de personnalités, événements nationaux et internationaux, etc.).


Dans la Manche

En Normandie

  • Juillet : début du siège de Rouen par les Anglais, qui s'en emparent six mois plus tard, le 19 janvier 1419.
  • En 1418 commence une période de trente années de domination anglaise sur la Normandie.

En France

  • 29 mai : les Bourguignons, partisans des Anglais pendant la guerre de Cent Ans, pénètrent à Paris par la porte Saint-Germain que leur avait ouverte un complice, et se livrent à des massacres, forçant le Dauphin (futur Charles VII) à s'enfuir.
  • 14 juillet : Jean sans Peur et la reine Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI devenu fou, entrent triomphalement à Paris : la reine a pris le parti des Bourguignons, et ce renversement d'alliances mènera au traité de Troyes (1420).
  • 26 décembre : le Dauphin, s'opposant à sa mère, se proclame Régent du royaume de France.

Notes et références

  1. André Dupont, Histoire du département de la Manche, tome IV, « Le grand bailliage de 1360 à 1450 », éd. Ocep, 1978, p. 70.
  2. Le 28 novembre, selon Voisin La Hougue, Histoire de la ville de Cherbourg (continuée depuis 1728 jusqu'en 1835 par Vérusmor), Boulanger, 1835, p. 75, à cause de la traitrise de Jean d'Angennes.
  3. David Nicolas-Méry, Avranches, capitale du pays du Mont-Saint-Michel, éd. Orep, 2011, p. 50.