Couville

De Wikimanche

Couville est une commune du département de la Manche.

Couville.png Blason de la commune de Couville Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 33' 11.91" N, 1° 41' 16.11" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Cherbourg-Octeville-3
Ancien canton Cherbourg-Octeville-Sud-Ouest
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Couvillais(es)
Population 1 107 hab. (2015)
Superficie 8,6 km²
Densité 129 hab./km2
Altitude 45 m (mini) - 130 m (maxi)
Code postal 50690
N° INSEE 50149
Maire Alain Pinabel

L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est sans doute un anthroponyme (nom de personne) d'origine scandinave, mais sa nature est débattue.

  • Albert Dauzat avait identifié ce premier élément à un nom d'origine germanique Colo [41], solution apparemment rejetée par Marie-Thérèse-Morlet puisqu'elle n'inclut pas ce toponyme dans son ouvrage sur les noms de personnes contenus dans les noms de lieux [42].

Les explications actuelles font du premier élément un nom scandinave :

  • François de Beaurepaire [3] y voit le nom de personne scandinave Koli [43], par lequel on explique également Colleville (Seine-Maritime). Couville serait donc « le domaine rural de Koli ». Ce choix pose un problème sur lequel nous reviendrons ci-dessous. Néanmoins, René Lepelley [44] reprend mot pour mot cette explication.
  • Ernest Nègre [45] l'identifie à Kali, ce qui fait de Couville « le domaine rural de Kali ». Ce choix est implicitement motivé par deux faits : la première attestation du toponyme, Kalvilla (996/1008); et l'existence avérée du nom en Scandinavie [46].
Discussion

Le problème posé par l'explication de François de Beaurepaire (Koli) est de deux ordres :

  • Un tel étymon est difficilement compatible avec la forme Kalvilla. En effet, une évolution kol- > kal- n'est pas habituelle en germanique, alors que l'inverse est vrai : [o] évolue en [a] devant [l] ou nasale, d'où kal- > kol-.
  • On ne comprend pas très bien pourquoi le traitement de Koli + VILLA devrait être différent dans Couville et Colleville : il y a en effet vocalisation du [l] devant consonne dans un cas, et non dans l'autre. La conclusion est qu'il pourrait s'agir de deux anthroponymes différents, le second permettant le maintien de [l] à cause d'une voyelle intermédiaire. Mais on ne peut totalement exclure la chute précoce du [i], entraînant cette vocalisation dans le premier cas.

Pour ces raisons, il semble qu'il faille préférer un étymon en kal- plutôt qu'en kol-. Mais plutôt que Kali, dont la combinaison avec VILLA devrait normalement aboutir à °Calleville, peut-être devrait-on postuler une variante °Kalr, certes non attestée mais qui conviendrait mieux phonétiquement.

Géographie

Histoire

Voir l'article détaillé Histoire de Couville.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[47]. En 2015, la commune comptait 1 107 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [48] et INSEE [49])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
543 544 664 729 750 714 677 647 660 682
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
583 651 533 530 579 494 440 498 475 485
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
480 464 520 517 465 438 468 463 412 488
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
657 821 820 922 937 941 940 970 1 000 1 030
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
1 077 1 089 1 107
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[50] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Guillaume Fleury (1792)
.......-....... Lampérière (1793)
1793-1794 Jacques Tesson
1795-1799 Jean-Joseph Lampérière
1800-1808 Jacques Vastel
1808-1830 Désiré Lucas de Couville
1830-1848 Jean-Baptiste Lecourt
1848-1852 Louis Maurouard
1852-1852 Louis Fleury faisant fonction
1852-1881 Jean Lecourt
1881-1885 Hippolyte Lucas de Couville
1885-1898 Pierre Compère
1898-1907 Albert Maurouard
1907-1909 Albert Lecoutour
1909-1920 Auguste Dequilbec
1920-1925 Jean Bihel
1925-1935 Jules Legarçon
1935-1937 Louis Lecoutour
1937-1943 Bienaimé Lerenard
1943-1947 Eugène Bihel
1947-1956 Paul Gamache
1956-1976 Pierre Marie
1976-1983 Joseph Lemenand
1983-2008 René Bihel
2008-actuel Alain Pinabel technicien supérieur
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 11 h -
La mairie (2012).

La mairie (2012).

Adresse : 2 route de Virandeville
50690 Couville

Tél. 02 33 52 00 56
Fax : 02 33 52 19 93

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (8 juillet 2012)

Mardi - 16 h 30 - 18 h 30
Mercredi - -
Jeudi 9 h - 11 h -
Vendredi - 16 h 30 - 18 h 30
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

L'église Notre-Dame
  • Église Notre-Dame modifiée au 13e siècle. Remarquable cuve baptismale (13e.). Vierge (16e). Statues. L'autel et la Vierge viennent de l'abbaye de Blanchelande.
  • Ancienne gare ferroviaire.
  • Site de V1 allemand abandonné suite aux bombardements alliés de novembre 1943.
  • Cimetière : un sarcophage romain y a été trouvé en 1831.
  • Le Fricot.
  • La Neuvillerie (17e/18e).
  • Manoir Saint-Luc : reconstruit entre 1640 et 1660, remanié (19e).
  • La Cour (15e).
  • Hameau des Grands
  • Presbytère (en partie 15e).
  • Grange à dîmes.

Personnalités liées à la commune

Éducation

  • École primaire (huit classes et 189 enfants en 2016[51])

Économie

  • Verrerie, créée au 16e siècle par Pierre de Belleville.

Transports

Sports

Bibliographie

  • A. Montier, «L'église de Couville », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc.. Manche 1re [-2e] partie., édit. Lemasle et Cie, Le Havre,1899, p. 11-13 (lire sur gallica.bnf)

Notes et références

  1. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 84, § 11.
  2. Ibid., p. 85, § 11. — Cette forme est extraite, comme la précédente, du célèbre Dotalitium Judithæ de Richard II, où elle figure dans le même passage. Son identification avec Couville est douteuse, et en tous cas non assurée.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 107.
  4. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 330, § CXCVI.
  5. Ibid., p. 455, § CCCVII.
  6. Léopold Delisle, op. cit., t. II, 1920, p. 76, § DXV.
  7. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 391, § 253.
  8. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 315D.
  9. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 376F.
  10. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 84.
  11. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 355.
  12. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  13. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  14. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  15. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  16. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  17. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  18. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  19. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 11.
  20. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  21. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  22. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  23. Carte de Cassini.
  24. Site Cassini.
  25. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  26. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 93b.
  27. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 431.
  28. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Cherbourg, p. 131.
  29. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. II, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 368b.
  30. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 568b.
  31. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  32. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  33. 33,0 et 33,1 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 312.
  34. Carte de la Manche, in Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1889.
  35. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  36. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  37. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  38. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  39. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  40. Carte IGN au 1 : 25 000.
  41. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963 (rééd. Guénégaud, avec supplément de Marie-Thérèse Morlet), p. 224a/b.
  42. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985.
  43. Hypocoristique des noms dont le premier élément est Kol- < ancien norois kol « charbon », d'où « noir comme le charbon »; cf. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954, p. 122; Percy Hide Reaney & R. M. Wilson, A dictionary of English Surnames, Oxford University Press, Oxford, 3rd ed., 1995, p. 105a.
  44. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 103b.
  45. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 1022, § 18404.
  46. Ce nom est en effet attesté en ancien danois (Kali), en ancien suédois (Kale), en ancien norois de l'Ouest (Kali) en tant que nom individuel et sobriquet, ainsi que dans les inscriptions runiques (ᚲᚨᛚᛁ, kali). On le rattache à l'ancien norois kala « geler, être ou avoir froid »; cf. Geirr Bassi Haraldsson, The Old Norse Name, Studia Marklandica, I, Olney, MD, Markland Medieval Militia, 1977, p. 12 s.v. Kali; Lena Peterson, Nordiskt runnamnslexikon, Språk- och folkminnes-institutet, état du 30 septembre 2005, s.v. Kali; Jean Adigard des Gautries, op. cit., p. 115.
  47. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  48. Population avant le recensement de 1962.
  49. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  50. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  51. La Presse de la Manche, 2 septembre 2016.
  52. La Presse de la Manche, 6 avril 2012.