Élections européennes de 2019 dans la Manche

De Wikimanche

ElectionsEurop-2019-logo.jpg
Panneaux électoraux devant la mairie de Baudre.

Élections européennes de 2019 dans la Manche

Elles ont lieu le dimanche 26 mai 2019 pour élire 79 députés européens représentant la France au Parlement européen.

Cette édition marque l'abandon des circonscriptions régionales et le retour aux circonscriptions nationales.

10 candidats manchois

  • Olivier Bidou, 79 ans, ancien imprimeur à Périers et ancien conseiller régional de Basse-Normandie, est tête de liste nationale pour « Les Oubliés de l'Europe ». Trois femmes de la Manche sont également présente sur cette liste : Marion Quétier, 62 ans, industrielle-chef entreprise d'Agon-Coutainville en 10e position, Monique Beillevaire (Colas), 74 ans, retraitée de Blainville-sur-Mer en 58e position et Marie-France Perrot, 62 ans, artisane de Saussey en 66e position [1].
  • Alice Brauns, 51 ans, paysagiste-conceptrice franco-allemande de Granville, est sur la « Liste citoyenne du printemps européen » avec Benoit Hamon [2], en 20e position.
  • Pascal Marie, 52 ans, conseiller régional, de Carentan, est en 31e position sur la liste « Les Républicains » emmenée par François-Xavier Bellamy [3].
  • Olivier Pjanic, 42 ans, technicien commercial, maire de Notre-Dame-de-Livoye, se présente sur la liste de Debout la France « Le courage de défendre les Français » emmenée par Nicolas Dupont-Aignan, en 47e position.
  • Deux Manchois figurent sur la liste « Ensemble pour le Frexit » emmenée par François Asselineau (UPR) : David Guillaume, 50 ans, éthiopate à Saint-Lô, en 49e position, et Claude Macé, 64 ans, d'Agneaux, délégué départemental de l'UPR, en 69e position [4].
  • Nicolas Calluaud, consultant en communication, de Cherbourg-en-Cotentin, président du Parti radical de la Manche, délégué départemental et secrétaire national de l'UDI pour les questions liées à la citoyenneté, est candidat en 73e position sur la liste UDI « Les Européens » dirigée par Jean-Christophe Lagarde.

La campagne

Propagande électorale.
  • Le 9 février, Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national (RN), tient une réunion à la salle des fêtes de Saint-Ébremond-de-Bonfossé, en compagnie de Marine Le Pen, président du parti, qui réunit 500 personnes [5]. Une manifestation anti-RN, rassemblant 150 personnes, se tient à proximité [5]. Des tags hostiles au RN ont été peints sur les murs de la salle des fêtes [5],[6]. Le RN et la mairie ont déposé plainte [6].

Analyse

Dans ce scrutin, la Manche fait bande à part. Elle est le seul département normand à placer en tête la liste de La République en marche. Et il ne s'en trouve que 29, sur 101, qui sont dans ce cas dans toute la France. Avec 23,61 %, la liste emmenée par Nathalie Loiseau remporte surtout une victoire urbaine [9]. Elle est en tête dans les trois principales ville du département : Cherbourg-en-Cotentin (20,90 %), Saint-Lô (26,24 %) et Granville (29,61 %), mais également à Coutances (26,78 %), Avranches (29,47 %), Valognes (24,30 %) et Saint-Hilaire-du-Harcouët (29,77 %).

Le Rassemblement national, qui s'impose dans l'ensemble du territoire, enregistre une contre-performance dans la Manche. Non seulement, il ne renouvelle pas sa victoire de 2014, mais, avec 23,30 % des suffrages, il concède aussi un recul de 2,71 points. Il se consolera peut-être en remportant des victoires significatives dans la nouvelle et vaste commune de La Hague (22,32 %), à Carentan-les-Marais (27,14 %) et à Bricquebec-en-Cotentin (25,31 %).

La liste Europe Écologie-Les Verts, elle, est en net progrès, passant de 8 % en 2014 à 11,64 % cette fois. Même si elle fait moins bien qu'au plan national, elle obtient de bons scores à Coutances (16,88 %), Saint-Lô (15,08 %), Avranches (14,01 %), où elle manque la deuxième place de 8 voix, Granville (13,87 %), à La Hague (12,94 %) et Cherbourg-en-Cotentin (12,75 %).

Les deux grands perdants sont Les Républicains, qui n'obtiennent que 8,76 % quand l'UMP avait réuni 23,42 % des suffrages en 2014 et le PS qui chute de 13,96 % à 6,87 %.

Résultats

Départemental

Inscrits : 377 462. Votants: 198 264. Exprimés : 185 842. Participation : 52,53 %. Abstention : 47,47 % [10].

Partis Tête de liste Voix % National
Renaissance
La République en Marche, le Modem et ses partenaires
Nathalie Loiseau 43 873 23,61 22,41
Rassemblement national
Prenez le pouvoir
Jordan Bardella 43 303 23,30 23,31
Europe écologie-Les Verts Yannick Jadot 21 629 11,64 13,47
Union de la droite et du centre
Les Républicains, CPNT
François-Xavier Bellamy 16 281 8,76 8,48
Envie d'Europe
PS, Place publique, Nouvelle Donne, PRG
Raphaël Glucksmann 12 759 6,87 6,19
La France insoumise Manon Aubry 10 044 5,40 6,31
Le courage de défendre les Français
Debout la France - CNIP
Nicolas Dupont-Aignan 7 980 4,29 3,51
Liste citoyenne du printemps européen
Génération.s et DèmE-DiEM 25
Benoît Hamon 7 199 3,27 3,27
Les Européens-UDI Jean-Christophe Lagarde 4 961 2,67 2,50
Parti animaliste Hélène Thouy 3 739 2,01 2,17
Pour l'Europe des gens contre l'Europe de l'argent
Parti communiste français
Ian Brossat 3 622 1,95 2,49
Urgence écologie
Génération écologie, MEI, MdP
Dominique Bourg 2 742 1,48 1,82
Ensemble pour le frexit
UPR
François Asselineau 1 799 0,97 1,17
Lutte ouvrière Nathalie Arthaud 1 781 0,96 0,78
Ensemble patriotes et gilets jaunes
Les Patriotes
Florian Philippot 1 565 0,84 0,65
Alliance jaune, la révolte par le vote Francis Lalanne 1 216 0,65 0,54
Les Oubliés de l'Europe
Coordination nationale des indépendants
Olivier Bidou 611 0,33 0,23
Espéranto
Langue commune équitable pour l'Europe
Pierre Dieumegard 338 0,18 0,08
Parti pirate Florie Marie 113 0,06 0,14
Décroissance 2019
Parti de la décroissance
Thérèse Delfel 66 0,04 0,05
Liste de la reconquête
Dissidence française
Vincent Vauclin 50 0,03 0,02
Allons enfants Sophie Caillaud 44 0,02 0,04
PACE - Parti des citoyens européens Audric Alexandre 31 0,02 0,03
À voix égales Nathalie Tomasini 22 0,01 0,05
Une Europe au service des peuples
Union des démocrates musulmans français
Nagib Azergui 17 0,01 0,13
Une France royale au coeur de l'Europe
Alliance royale
Robert de Pre-évoisin 12 0,01 0,01
Évolution citoyenne Christophe Chalençon 11 0,01 0,01
Mouvement pour l'initiative citoyenne Gilles Helgen 9 0,00 0,03
Parti fédéraliste européen
Pour une Europe qui protège ses citoyens
Yves Gernigon 8 0,00 0,06
Neutre et actif Cathy Corbet 5 0,00 0,01
UDLEF
Union démocratique pour la liberté égalité fraternité
Christian Person 4 0,00 0,02
Démocratie représentative Hamada Traoré 4 0,00 0,02
La Ligne claire
Parti de l'in)nocence
Renaud Camus 3 0,00 0,01
Parti révolutionnaire Communistes Antonio Sanchez 1 0,00 0,01

Communaux

Notes et références

  1. « Trois femmes entrent en politique », La Manche-Libre, site internet, 18 mai 2019.
  2. Fabien Jouatel, « Européennes : Alice Brauns, granvillaise et candidate », Ouest-France, 15 mai 2019.
  3. « Européennes : Pascal Marie candidat », Ouest-France, 20 mai 2019;
  4. Sébastien Lucot, « La liste de l'UPR comporte deux candidats manchots », Ouest-France, site internet, 19 mai 2019.
  5. 5,0 5,1 et 5,2 « Visite de Marine Le Pen dans la Manche , La Presse de la Manche, site internet, 9 février 2019 ; « Marine Le Pen dans la Manche : un meeting “dans la France des oubliés” », Ouest-France, site internet, 9 février 2019.
  6. 6,0 et 6,1 « Marine Le Pen dans la Manche : la salle des fêtes taguée », Ouest-France, 9 février 2019.
  7. Arnaud Le Gall, « François Asselineau à Cherbourg en campagne contre l'Europe », Ouest-France, site internet, 17 mars 2019.
  8. Chloé Dumoulin, « À Cherbourg, les communistes “rament” face à la désillusion », Médiapart, 17 mai 2019.
  9. Nicolas Denoyelle, « LREM devance légèrement le RN », Ouest-France, 27 mai 2019.
  10. Ministère de l'Intérieur (lire en ligne).

Articles connexes