Jacques II de Matignon

De Wikimanche

Jacques II de Matignon.

Jacques II de Matignon, né à Lonrai (Orne) le 26 septembre 1525, mort au château de Lesparre (Gironde) le 27 juillet 1598, est une personnalité militaire et politique de la Manche.

« De Torigni et de Cherbourg à Monaco »

La grande famille des Matignon – une véritable dynastie ! – a marqué l’histoire du futur département de la Manche pendant trois siècles [1]. Ses origines bretonnes se perdent presque dans la nuit des temps. C’est en 1450 qu’un Jean Goyon de Matignon, grand écuyer de France, met pied sur nos terres en devenant une des puissantes familles de cette Normandie dans laquelle un Étienne Gouyon a jadis combattu aux côtés de Guillaume le Conquérant [1].

Le plus connu des Matignon est Jacques II, maréchal de France. En 1559, il reçoit les charges de lieutenant général de Basse-Normandie et de gouverneur de Cherbourg [2]. Ce haut personnage prend du côté catholique, une part très active aux guerres de religion. On dit qu’il sauve de la Saint-Barthélemy, les protestants de Saint-Lô, mais il est sans pitié pour son adversaire Gabriel Ier de Montgommery qu’il fait décapiter à Paris après avoir repoussé les troupes huguenotes qui assiégent Cherbourg en 1574 [1]. Il en est largement récompensé deux ans plus tard en se voyant confirmer, pour lui et pour sa descendance, le gouvernement de Cherbourg et de la Basse-Normandie à perpétuité [2]. C’est ainsi que des Matignon furent gouverneurs de Cherbourg jusqu’en 1776, soit durant deux siècles exactement [1]. C'est, pour Voisin La Hougue, « un homme courageux, intrépide, et le plus grand héros de son siècle » [3]. Matignon reçoit également son bâton de maréchal en 1579 [3].

Il fait faire à Cherbourg « de nouvelles fortifications du côté des faubourgs, près de la porte Notre-Dame » [3].

Le 2 mai 1558, il épouse Françoise de Daillon de Lude, qui lui donne cinq enfants :

Un autre Matignon, Charles-Auguste, est aussi maréchal de France et commande l’armée des Flandres. Il meurt à Paris en 1729 [1].

Trois Léonor de Matignon, tous nés à Torigni, furent aussi évêques, deux à Coutances et un à Lisieux (Calvados). Dans notre département, nombre d’enfants furent, en leur honneur, baptisés sous le prénom de Léonor ! [1]

Notons enfin qu’une branche des Matignon, celle de Bricquebec, se distingue au XVIIIe siècle en créant des « petites écoles » dont le règlement préfigurait déjà l’école primaire de Jules Ferry [1].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2891454190.
  2. 2,0 et 2,1 Léon Favier, « Les princes de Monaco, gouverneurs de Cherbourg au XVIIIe siècle », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, vol. XXV, 1956, pp. 97-102.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Voisin La Hougue, Histoire de la ville de Cherbourg (continuée depuis 1728 jusqu'en 1835 par Vérusmor), Boulanger, 1835, pp. 100-101.

Lien interne