Famille de Matignon

De Wikimanche

Les Goyon de Matignon sont une grande famille nobiliaire liée à la Manche.

Originaire de Bretagne, seigneur des fiefs de Matignon et de la Roche-Goyon, la famille Matignon s'attache ensuite, par le mariage de Jean Goyon et Marguerite de Mauny, la baronnie de Thorigny, élevée en comté, et donne au Cotentin des baillis, gouverneurs des places pour le Roi (Cherbourg, Saint-Lô...), et hommes d'églises.

Généalogie

  • Jean Goyon, sire de Matignon et de la Roche-Goyon, baron de Thorigny par son mariage avec Marguerite de Mauny, fille de Catherine de Thieuville et d'Olivier de Mauny, baron de Thorigny, et héritière de son frère, mort sans postérité. De ce mariage naissent :
    • I. Bertrand IV Goyon, sire de Matignon et de la Roche Goyon, baron de Thorigny, et grand chambellan du duc de Bretagne, mort le 3 septembre 1480, marié le 28 septembre 1441 à Jeanne du Perrier, fille ainée de Jean, seigneur du Quentin et du Perrier, qui lui donne :
      • I.1. Guy, sire de Matignon et de la Roche Goyon, baron de Thorigny, grand chambellan du duc François II de Bretagne le 15 mai 1485, qui abandonne le nom de Goyon pour celui de Matignon, mort le 12 mai 1497, marié en 1479 à la marquise de Laval, puis en 1485 à Peronne de Jeaucourt, fille ainée et héritière de Jean seigneur de Jeucour et de Perette de Trousseauville, qui lui donne :
        • I.1.a. Anne, femme de François Lespervier, seigneur de la Bouvardière,
        • I.1.b. Joachim, sire de Matignon, baron de Thorigny, demeuré jeune sous la tutelle de sa mère en 1498, puis chevalier, conseiller, et chambellan du Roi, lieutenant général de la Province de Normandie, mort le 9 octobre 1549, sans postérité de Françoise Daillon-du-Lude, veuve du vicomte de Rohan
        • I.1.c. Jacques de Matignon, voir plus bas.
      • I.2. Jean Goyon, seigneur de Boisgle ;
      • I.3. François Goyon, seigneur de Ville-Baguës.
    • II. Marie Goyon, épouse de Richard, sire d'Espinay, morte sans postérité,
    • III. Jeanne Goyon, épouse de Rolland Madeue, seignuer de Guemadeue, puis à Jean de Couvran, Seigneur de Morandaye,
    • IV. Isabeau Goyon, épouse de Gui, sire d'Espinay et de la Marche,
    • V. Alain Goyon, sire de Thieuville et de Villiers, grand écuyer de France, gouverneur de Caen, Bailli du Cotentin.

Jacques Ier, fils posthume de Gui de Matignon (I.1.) et de Perresse de Jeucour, né en 1497. Reçoit du roi la baronnie de la Roche-Tesson, mort en 1537, en Piedmont où il commande les Suisses, marié à Anne de Silly, Dame de Lonrai, fille ainée et héritière de François de Silly, seigneur de Lonrai et du Fay, premier écuyer tranchant du Roi, capitaine et bailli de Caen, et d'Aimée de la Fayette, qui lui donne

I.Anne de Matignon, femme d'Olivier de Maridot, seigneur de Vaux,
II. Jacques II, sire de Matignon et de Lesparre, prince de Mortagne, comte de Thorigny, de Gacé, et de Selles, Baron de la Marque, de la ville de Saint-Lô, et de Moyon, marquis de Lonray, gouverneur de Cherbourg, Granville, Saint-Lô, lieutenant général de Normandie, gouverneur de Guyenne et de Bordeaux, chevalier des Ordres du Roi, maréchal de France, héritier de son oncle, Joachim, des seigneuries de Matignon, de la Roche-Goyon, et de l'ancienne baronnie de Thorigny, érigée en comté par Charles IX, mort en son château de Lesparre le 27 juillet 1597 à 72 ans. De son mariage avec Françoise de Daillon-du-Lude, fille de Jean comte du Lude et d'Anne de Batarnay, il a :
II.1. Odet, comte de Thorigny, chevalier des ordres du Roi, lieutenant général de la Province de Normandie, gouverneur de Cherbourg, bailli d’Évreux, né en 1559, marié en 1586 à Louise, comtesse de Maure, fille de Charles, comte de Maure en Bretagne, dont il n'eut pas d'enfant, mort le 7 août 1595,
II.2. Charles, sire de Matignon et de Lesparre, comte de Thorigny, de Gacé et de Selles, marquis de Lonrai, baron de la Marque, de Moyon, de Saint-Lô, et de la Roche-Tesson, conseiller du Roi, chevalier des ordres du Roi, gouverneur de Granville, Cherbourg et Saint-Lô, lieutenant général de la Province de Normandie, maréchal de France, mort en 1648, marié à Rouen en 1596 à la princesse Éléonore d'Orléans, fille de Léonor, duc de Longueville et de Marie de Bourbon, duchesse d'Estouteville, comtesse de Saint-Pol, fille unique et héritière de François de Bourbon, comte de Saint-Pol, cousine germaine d'Antoine, roi de Navarre, dont il a :
II.2.a. Henri, mort à 12 ans :
II.2.b. Jacques, comte de Thorigny, enfant d'honneur de Louis XIII, capitaine de cent hommes d'armes, gouverneur de Cherbourg et Granville, marié à Henriette de la Guiche, mort sans postérité dans un duel en mars 1626 ;
II.2.c. Léonor, abbé de Lessay et Thorigny, évêque de Coutances puis de Lisieux, mort le 14 février 1680 ;
II.2.d. François de Matignon, comte de la Roche, puis de Thorigny, Gacé et Montmartin, sire de Matignon, marquis de Lonrai, baron de Saint-Lô et Moyon, gouverneur de Cherbourg, Granville et Saint-Lô, lieutenant général de Normandie, mort le 9 janvier 1675, marié à Anne de Malon, dont il a eu :
Statue d’Henri II de Matignon au musée de Saint-Lô
II.2.d.1 Henri (Lonray, 10 août 1633 - 1682), sire de Matignon et de la Roche-Goyon, comte de Thorigny, marquis de Lonray, baron de Saint-Lô, Moyon et la Roche-Tesson, marquis de la Luthumière, etc, lieutenant général de Normandie, gouverneur de Cherbourg, Granville et Saint-Lô, mestre-de-camp du régiment royal cavalerie, conseiller d'État en 1658, ayant servi à l'attaque des lignes d'Arras en 1654, aux prises de Montmedy, Gravelines et Dunkerque en 1658, se distinguant à la déroute du comte de Marsin en 1667, marié en 1648 à Marie-Françoise le Tellier, dame de La Luthumière, fille unique et héritière de François le Tellier, marquis de la Luthumière, et de Charlotte du Bec, dont il a eu :
II.2.d.1.1 Jean-Louis-Charles, marquis de Lonray (1660-1671) ;
II.2.d.1.2 François, marquis de la Luthumière (1664-1673) ;
II.2.d.1.3 Léonor (1667-1670) ;
II.2.d.1.4 Anne, religieuse à la Visitation de Caen ;
II.2.d.1.5 Éléonore, religieuse à la Visitation de Caen ;
II.2.d.1.6 Marie-François-Gabrielle, religieuse à Cordillon ;
II.2.d.1.7 Claude-Thérèse, religieuse à Cordillon, puis abbesse après la mort de sa tante ;
II.2.d.1.8 Charlotte (? - 4 avril 1721), mariée par dispense à Jacques de Matignon, comte de Thorigny, son oncle ;
II.2.d.1.9 Catherine Thérèse (22 mars 1662 - 7 décembre [1699]]), dame de Lonray, mariée le 6 septembre 1679 à Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay, ministre et secrétaire d'État, grand-trésorier des ordres du Roi, puis le 22 février 1696 à Charles de Lorraine, comte de Marsan, chevalier des ordre du Roi, morte en couches.
II.2.d.2 Léonor (Thorigny, 5 septembre 1637 - 14 juillet 1714), aumônier du roi, abbé de Lessay et de Thorigny, évêque et comte de Lisieux ;
II.2.d.3 Charles (Lonray, 3 août 1641 - 1674), comte de Gacé, colonel du régiment, amiral, brigadier des armées du roi, qui a servi en 1664 en Hongrie, au combat de Saint-Gothart, s'est signalé en 1667 à la déroute du comte de Marsin, en Flandres, en 1672 à la conquête de la Hollande, gouverneur de Campen puis de Bonn dont il a soutenu le siège et qu'il a rendu par capitulation, mort sans alliance d'une blessure reçue à la bataille de Sénez ;
II.2.d.4 Jacques (17 mars 1643-15 mars 1727), prieur du Plessis-Grimoult en 1652, évêque de Condom, puis abbé de Saint-Victor de Marseille, enterré à Saint-Sulpice de Paris ;
II.2.d.5 Jacques, auteur de la branche des sires de Matignon, comtes de Thorigny (voir ci-dessous)
II.2.d.6 Charles Auguste, auteur de la branche des comtes de Gacé (voir ci-dessous)
II.2.d.7 Éléonore (Thorigny, 10 septembre 1634 - 1706), prieure des Bernardines de Thorigny, puis abbesse du Paraclet d'Amiens en 1681, bénite à Lisieux par son frère, évêque de Lisieux, le 12 avril 1682 ;
II.2.d.8 Marie Catherine (Lonray, 6 septembre 1636 - 1698), abbesse de Cordillon en 1655 ;
II.2.d.9 Charlotte (Thorigny, 28 mai 1639 - 1703), religieuse à Cordillon en 1655 puis abbesse de Saint-Désir ;
II.2.d.10 Henriette (Thorigny, 23 avril 1646 - ), religieuse à Cordillon ;
II.2.d.11 Marie Françoise (Thorigny, 3 août 1648 - 11 octobre 1719), mariée à Robert-Jean-Antoine de Franquetot, comte de Coigny, gouverneur de Caen, lieutenant général des armées du Roi, gouverneur de Barcelone ;
II.2.d.12 Anne de Matignon (Thorigny, 18 juillet 1650 - ), mariée en 1670 à René marquis de Nevet, morte sans enfants ;
II.3. Lancelot, abbé de Cherbourg puis de Lessay,
II.4. Gilonne, mariée en 1580 à Pierre d'Harcourt, marquis de Beuvron
II.5. Anne, épouse de René Carbonnel, marquis de Canisy.
Branches des comtes de Thorigny

Jacques III de Matignon (28 mai 1644 - ), sire de Matignon, de la Roche-Goyon, seigneur du duché d'Estouteville, comte de Thorigny, de Gournay, de la Ferté et de Montmartin, châtelain de Condé-sur-Noireau et d'Hambye, baron de la ville de Saint-Lô, de Moyon, de la Roche-Tesson et de Gatteville, chevalier des ordres du Roi, gouverneur de Cherbourg, Granville et Saint-Lô, lieutenant général de la Province de Normandie et des armées du Roi, cinquième fils de François de Matignon et d'Anne Malon de Bercy, reçu chevalier de Malte en 1651, appelé chevalier de Matignon, guidon des gendarmes écossais, ayant servi en 1664 à la prise de Gigeri en Barbarie, sous le duc de Beaufort, en Portugal, sous le comte de Schomberg et ayant été fait lieutenant général des armées du roi en 1693, honoré du collier de ses Ordres, marié par dispense à Charlotte de Matignon, sa nièce, fille d'Henri de Matignon, morte le 4 avril 1721 à 63 ans, dont il a eu :

Jacques Ier de Monaco.
I. Jacques François Léonor de Matignon (Torigni-sur-Vire, 21 novembre 1689 - Paris, 23 avril 1751), comte de Thorigny, mestre-de-camp du Régiment royal étranger cavalerie, marié en octobre 1715 à Louise-Hyppolite Grimaldi, duchesse de Valentinois, fille d'Antoine, prince de Monaco, duc de Valentinois, pair de France, chevalier des Ordres du Roi, et de Marie de Lorraine Armagnac, à la charge de prendre le nom et les armes de Grimaldi, sans pouvoir ni lui ni ses descendants ajouter aucune autre nom à celui de Grimaldi, ni écarteler d'autres armes et a été reçu duc de Valentinois, pair de France, au Parlement le 14 décembre 1716.
Branche des comtes de Gacé

Charles Auguste de Matignon (28 mai 1647 - Paris, 6 décembre 1729), comte de Gacé, baron de Bricquebec, de Blosseville, de la Houlette et d'Orglandes, gouverneur et lieutenant général pour le Roi des pays et province d'Aunis, ville et gouvernement de la Rochelle, Ile de Ré, Oléron, Brouage, et maréchal de France, sixième fils de François de Matignon, comte de Thorigny, et d'Anne de Malon de Bercy, ayant porté les armes fort jeune, sous le nom de Chevalier de Thorigny, commandant les enfants perdus à Candie, sous les ordres de son cousin le comte de Saint-Pol, gouverveur de Normandie, où il est dangereusement blessé, servant en 1668 en Hollande, en 1672 à la bataille de Sintzain, au combat de Turkein, et à la bataille de Trèves, où il se signale, alors colonel du régiment de Vermandois et portant le titre de comte de Gacé, en 1676 aux sièges de Condé et de Bouchain, et d'autres occasions jusqu'à la paix de Nimègie, en 1684 au siège de Luxembourg, et nommé gouverneur du pays d'Aulnis, en 1689 suivant le roi en Irlande en qualité de lieutenant général et commandant les troupes de ce prince, servant à la bataille de Fleurus, aux sièges de Mons, et de Namur, au combat de Steinkerque, nommé lieutenant général le 30 mars 1693, suivant le Duc de Bourgogne en Flandres en 1703 pour commander l'infanterie, prenant la ville d'Huy le 31 mai 1705, recevant du Roi en 1708 le commandement des troupes pour passer en Écosse avec le roi d'Angleterre, en qualité d'ambassadeur extraordinaire, avec la comission de généralissime, et le brevet de Maréchal de France reçu le 18 février 1708, chevalier des ordres du Roi en 1724, servant en Flandres sous les ordres du duc de Bourgogne au combat d'Oudenarde, nommé chevalier des ordres du roi le 2 février 1724 en demandant au Roi d'accorder cet honneur à son fils, enterré aux Carmelites du Faubourg Saint-Jacques à Paris, marié le 8 avril 1681 à Marie Élisabeth Berthelot, fille de François Berthelot, secrétaire du Roi et des commandements de Madame la Dauphine, et d'Anne Régnault de Buchy, morte le 26 juin 1702 à 33 ans, dont il a eu :

I.1. Louis-Jean-Baptiste (29 janvier 1682 - Paris, 29 août 1747), comte de Gacé et de Montmartin, Baron de Gié, puis comte de Matignon, reçu dans les mousquetaires du Roi en 1696, fait capitaine de cavalerie dans le régiment royal étranger en 1697, mestre de camp, lieutenant du régiment de cavalerie de Toulouse en 1702, donnant des preuves de fermeté et de valeur à la bataille de Ramillies, recevant en 1706 le régiment Dauphin étranger à la tête duquel il se signale à la bataille de Malplaquet, ayant provisions de gouverneur et lieutenant général des pays d'Aunis, ville et goiuvernement de La Rochelle, ile de Ré, Oléron, Brouage, etc, sur démission de son pèrele 25 mai 1710, registrées au Parlement de Paris le 31 août 1715, et à celui de Bordeaux le 6 février 1719, mestre de camp du régiment de Toulouse, puis du régiment Dauphin étranger, gouverneur et lieutenant général pour le Roi du pays d'Aulnis, ville et gouvernement de la Rochelle, Ile de Ré, Oléron, Brouage, etc, nommé brigadier de cavalerie en janvier 1709, maréchal des camps et des armées le 1er février 1719, fait chevalier des ordres du roi le 3 juin 1724, envoyé par ordre du Roi en avril 1728 pour faire la demande en mariage de la princesse de Hesse-Rheinfelds-Rottenbourg pour le duc Louis-Henri de Bourbon, lieutenant général des armées le 7 mars 1734, et commandant à la Rochelle et au pays d'Aunis, marié par contrat du 14 avril 1701 à Catherine Élisabeth de Matignon, sa cousine, fille de Jacques III de Matignon, morte sans enfants le 8 juillet 1706, puis le 22 mai 1710 à Anne Éléonore Dreuse Rousselet, fille de Louis marquis de Chateauregnault, maréchal et vice amiral de France, et de Renée de la Porte d'Artois, morte sans postérité à Paris le 17 décembre 1755 ;
I.2.Éléonor, docteur en théologie de la Faculté de Paris, prieur du Plessis-Grimout, abbé de Lessay, nommé évêque de Coutances le 8 janvier 1721, sacré le 11 janvier 1722 ;
I.3. N. dit Chevalier de Matignon, colonel d'un régiment, mort à Lille en février 1707 ;
Thomas de Matignon.
1.4. Marie Thomas Auguste (18 août 1684 - Décédé 13 juin 1766), chevalier puis marquis de Matignon, baron de Briquebec et Gacé, comte de Bombon, Montjay et Ormoy, garde-marine en 1698, enseigne de vaisseau en 1703, mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie, vacant à la mort de son frère, en 1707, ayant fait les campagnes de 1709, 1710, 1711, 1712 et 1713,jusqu'à la paix, brigadier des armées du Roi en 1719, envoyé par le roi au mois de mai 1724, pour faire la demande en mariage de la princesse de Bade, pour le duc d'Orléans, chevalier de l'ordre du roi le 1er janvier 1725, marié le 11 mai 1720 à Edmée Charlotte de Brenne, fille de Basile de Brenne de Postel, comte de Bombon et de Marie-Madeleine Duret, dont il a eu :
1.4.a. Victoire Louise Josèphe de Matignon, baptisée le 10 août 1722, morte en 1777 ;
1.4.b. Marie Antoinette de Matignon (1725-1770)
1.4.c. Marie François Auguste de Matignon (1er juin 1731 - 8 février 1763), marié le 8 janvier 1753 avec Diane Jacqueline Josèphe Henriette de Clermont d'Amboise (1733-1804), dont
1.4.c.1. Louis Charles Auguste de Matignon (1755-1773).
1.5. Marie Antoine, alliée par contrat du 7 février 1719 à Henri François de Graves, marquis de Solas, baron de Lattes, seigneur du fief de Coupe et de la Part antique de Montpellier, et de Saint-Martin entre deux Eaux, mestre-de-camp de cavalerie, enseigne des gendarmes de Flandre, fils de Philippe de Grave et de Diane, marquise de Solas ;
1.6. Marie Élisabeth ( - château de Balleroy, 9 mai 1749), mariée en juin 1720 à Jacques Claude Augustin de la Cour, marquis de Balleroy, colonel d'un régiment de dragons, réformé en 1714, nommé en 1728 enseigne puis lieutenant des gardes du corps dans la compagnie écossaise, emplois qu'il quitte en janvier 1736 pour être gouverneur de Louis-Philippe, duc de Chartres, futur duc d'Orléans, alors âgé de 11 ans.
II. Catherine Élisabeth de Matignon, mariée par dispense à Louis Jean Baptiste de Matignon, marquis de Gacé, son cousin germain, fils du maréchal de Matignon, morte sans enfants le 8 juillet 1706 à 27 ans.

Article connexe