Eugène Bretel

De Wikimanche

Publicité pour les beurres Bretel, en 1926
Débarquement du Deux Frères à Cherbourg

Eugène Auguste Émile Bretel, né à Portbail le 1er août 1842, décédé en 1933, est un célèbre producteur de beurre de la Manche.

Biographie

Eugène Bretel se spécialise d'abord, dès 1865 à Portbail, dans la production artisanale d'œufs et de beurre salé, qu'il exporte vers l'Angleterre. Puis, en 1871, il crée avec son frère Adolphe (1840-1913) une véritable industrie de fabrication de beurre, la Maison Bretel Frères, implantée à Valognes, pour profiter d'une main-d'œuvre plus importante.

En s'appuyant sur le chemin de fer (ligne Paris-Cherbourg) et les transports maritimes (Le Bretel-Frères et les Deux-Frères desservaient depuis Cherbourg et Saint-Vaast-la-Hougue, Le Havre et Londres), ils alimentent les marchés français et étrangers. De 95 tonnes produites en 1871, ils passent rapidement à 1 840 tonnes en 1879, devenant l'une des plus grandes beurrerie au monde. Plusieurs fois récompensée lors des expositions universelles (Paris 1878, Paris 1889, Chicago 1893, Paris 1900…), l'entreprise atteint un chiffre d'affaires de 29 millions de francs-or en 1903, dont plus de 80 % à l'export.

La Maison Bretel Frères se développe en rachetant des usines dans toute la Normandie, et en ouvrant à Rennes, la Nouvelle beurrerie d'Ille-et-Vilaine, pour commercialiser du beurre breton.

À sa mort en 1933, l'affaire est reprise par leur neveu, Raoul Le Doux (1875-1970). Elle compte alors 17 usines. L'entreprise fusionne en 1960 avec sa filiale, l'Industrie laitière de Normandie et du Cotentin de Bricquebec pour devenir l'Industrie laitière du Cotentin Bretel Frères (ILCBF), propriété de la société américaine Carnation Company, plus connue sous le nom de Gloria. En 1972, elle est totalement absorbée par la société américaine.

À la fin du XIXe siècle, fortune faite, Eugène Bretel fait l'acquisition du château de Chiffrevast (XVIIe), à Tamerville, près de Valognes, qu'il meuble et décore avec goût.

Décorations

  • Officier de la Légion d'honneur (1921)

Sources

  • « Les Bretel et l'industrie beurrière », La Presse de la Manche, 7 septembre 2006
  • « L'industrie beurrière en Normandie. Une grande marque », dans La Manche, supplément de L'Illustration économique et financière, 28 août 1926 - Disponible en ligne sur Normannia.