Centre d'enfouissement technique de Cuves

De Wikimanche

Le centre d'enfouissement technique (CET) est un centre de stockage et de traitement de déchets situé à Cuves.

Autorisé fin 2007 par la préfecture de la Manche, il entre en activité en avril 2009 et est inauguré le 19 février 2010 [1].

Il occupe une surface de 38 hectares.

Il accueille environ 300 tonnes de déchets par jour.

Les déchets viennent de la Manche, du Calvados, de l'Orne et de la Mayenne. Ils sont triés, ceux qui ne peuvent être recyclés sont enfouis dans des alvéoles. La dégradation des déchets produit un gaz qui est récupéré et vendu ou qui alimente un moteur produisant de l'électricité. Le premier kilowatt-heure est produit le 18 juin 2014 [2].

De 2012 à 2016, le biogaz produit par les déchets permet de chauffer la serre de Scirsée, entreprise produisant de la spiruline.

Sa gestion est confiée à la SAS Les Champs Jouault.

Sa création suscite tout de suite l'opposition de défenseurs de l'environnement et de plusieurs élus locaux, dont Guénhaël Huet, député-maire d'Avranches, qui craignent la pollution des cours d'eau avoisinants et des odeurs malodorantes, sans parler des atteintes visuelles aux abords du site. L'Association pour la sauvegarde du cadre de vie et le développement durable de Cuves et de la vallée de la Sienne, créée en 2004 à Cuves, est particulièrement vigilante.

Dans la Manche, trois autres centres d'enfouissement existent à Éroudeville, Isigny-le-Buat et Saint-Fromond.

Notes et références

  1. « Plus de 27 000 tonnes de déchets déjà ingérées à Cuves », La Manche Libre, site internet, 25 février 2010.
  2. « Centre d'enfouissement : la cogénération inaugurée », Ouest-France, site internet, 27 juin 2014 (lire en ligne).