Cuves

De Wikimanche

Cuves est une commune du département de la Manche.

Commune de Cuves Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 43' 11.25" N, 1° 6' 36.50" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Isigny-le-Buat
Ancien canton Brécey
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Cuvois(es)
Population 286 hab. (2015)
Superficie 9,69 km²
Densité 30 hab./km2
Altitude 32 m (mini) - 128 m (maxi)
Code postal 50670
N° INSEE 50158
Maire Francis Turpin

La Sée.
La Sée.


Toponymie

Attestations anciennes

  • [gén.] Cuvarum 1082 [1].
  • Jordan[us] de Cuvis 1156/1158 (?) [2].
  • Robertus de Cuvis 1198 [3].
  • [abl.] Cupis s.d. [~13e s.] [1].
  • Cuves 1253 [4], 1333 [5].
  • decanatus de Cupis 1369/1370, 1371/1372 [6].
  • [abl.] Sancto Dyonisio de Cupis 1369/1370 [7].
  • decanatus de Cuppis 1412 [8].
  • ecclesia de Sancto Dionisio de Cuppis 1412 [9].
  • decanatus de Cupis ~1480 [10].
  • ecclesia Sancti Dyonisii de Cuppis ~1480 [11].
  • Cuves 1552 [12], 1554 [13].
  • Cuuer [lire Cuves] 1585 [14].
  • Cuver [lire Cuves] 1594 [15], ~1630 [16].
  • Cuves 1631 [17].
  • Cunes [lire Cuves] 1635 [18].
  • Cuves 1612/1636 [19].
  • Ceve [lire Cuve] 1650 [20].
  • Cuves 1661 [21], 1677 [22], 1694 [23].
  • Caves [lire Cuves] 1694 [24].
  • Caues [lire Cuves] 1695 [25].
  • Cavas [lire Cuves] ~1700 [26].
  • Cuves 1706 [27], 1713 [28], 1716 [29], 1719 [30], 1719 [31].
  • Cavas [lire Cuves] 1720 [32].
  • Cuves 1720 [33], 1742 [34], 1758 [35], 1768 [36], 1771 [37], 1777 [38], 1780 [39], 1753/1785 [40].
  • Saint Denis de Cuves 1793 [41].
  • Cuves 1801 [42].
  • Cuves ou Saint-Denis-de-Cuves 1804 [43].
  • Cuves-sur-Sées 1828 [44].
  • Cuves 1829 [45], 1830 [46], 1837 [47], 1839 [48], 1854 [49], 1825/1866 [50].
  • Saint-Denis-de-Cuves 1878 [51].
  • Cuves 1880 [52], 1903 [53], 1962 [54], 1972 [55], 1978, 1993 [56], 2007 [57].

Étymologie

La plupart des spécialistes s'accorde à voir dans ce nom un produit du latin cupa, employé au pluriel, et donc un toponyme de formation gallo-romane °CUPAS, qui semble s'apparenter aux noms de Cuves (Haute-Marne) et de Cuve (Haute-Saône). Mais le mot cupa ou son réflexe roman ayant eu plusieurs sens, leurs interprétations diffèrent sensiblement.

  • Le mot cupa a signifié proprement « grand vase en bois, tonneau, récipient », mais a eu également divers sens dérivés. L'un d'entre eux, relativement tardif, est celui de « creux, grotte, gorge » pour lequel a opté Auguste Vincent [4], et à sa suite Albert Dauzat [58]. Ernest Nègre y a également vu le sens proche de « terrain en forme de cuvette » [59]. Certes, Cuves est située au fond de la vallée de la Sée. Est-ce assez pour justifier l'un de ces sens ? Ni celui de « cuvette », ni ceux de « gorge » ou de « grotte » ne s'imposent vraiment à l'esprit ici.
  • François de Beaurepaire a proposé une autre interprétation du mot, reposant sur un sens plausible mais non attesté de « citerne » [1], soit °CUPAS « °les citernes ». Cette explication a été à son tour adoptée par René Lepelley, à ceci près que cet auteur utilise sans raison apparente un singulier, « la citerne » [60]. Elle reste possible, mais ni confirmée ni infirmée par les faits (on n'a jusqu'à présent découvert aucune trace de citernes antiques à Cuves).

On remarquera qu'aucun de ces auteurs n'envisage une interprétation par l'un des sens attestés du mot cupa, à savoir « sarcophage » [61]. Il ne semble pas possible d'exclure ici cette interprétation, qui ferait de Cuves < °CUPAS « les sarcophages, les sépultures » une simple variante des nombreux Cerqueux, Sarqueux et autres Cercueils de Normandie (du gallo-roman °SARCOFAGOS), évoquant eux aussi d'anciennes sépultures.

☞ Du 14e au 19e siècle, Cuves a été également désignée sous le nom alternatif de Saint-Denis-de-Cuves, d'après la dédicace de son église, à la suite du partage au Moyen Âge du territoire initial de Cuves en deux paroisses, Saint-Denis et Saint-Laurent-de-Cuves. On notera par ailleurs le nom de Cuves-sur-Sée, proposé en 1828 par Louis Du Bois d'après la rivière qui longe la commune, mais cette appellation ne s'imposa pas.

Géographie

Histoire

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[62]. En 2015, la commune comptait 286 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [63] et INSEE [64])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
850 803 816 801 901 911 911 885 798 801
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
830 797 769 738 739 715 671 681 684 653
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
615 567 568 552 577 585 580 508 474 424
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
349 297 360 357 357 357 353 349 332 316
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
299 294 286
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[65] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... ....
1792-1794 François Grossin
1794-1796 Pierre François Bastard
1796-1798 Louis Bunel
1798-1798 François Grossin
1798-1808 Louis Jean-Baptiste Bunel
1808-1810 Jean-Baptiste Mauduit
1811-1816 François Grossin
1816-1817 Jacques Lebreton
1817-1859 Pierre François Jouvin décédé en exercice le 13 janvier 1859
1859-1890 Emmanuel Lemardeley
1890-1896 Louis Leroyer
1896-1902 Juste Boutry
1902-1904 Alphonse Leroyer
1904-1919 François Hirbec
1919-1920 François Dubois
1920-1935 Armand Lalleman
1935-1967 Léon Heurtaut ou Louis??
1967-1995 André Cudelou
1995-2008 Claude Béfort SE agriculteur
2008-actuel Francis Turpin SE producteur de fraises
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2018).

La mairie (2018).

Adresse : 5 route de Cuves
50670 Cuves

Tél. 02 33 48 74 15
Fax : 02 33 48 92 21

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (8 juillet 2012)

Mardi 9 h - 12 h -
Mercredi - -
Jeudi 9 h - 12 h -
Vendredi - 18 h - 19 h 30
Samedi - -



Religion

L'église Saint-Denis

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Denis.
  • Patron (présentation) : le chantre de la collégiale de Mortain; don de Robert de Cuves et de Raoul son fils le jour de la fondation de la collégiale.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Le Moulin à trois roues
  • Église Saint-Denis (première moitié 18e) : statues de saint Denis et de saint Gorgon, bulle pontificale d'Alexandre VII, tref pontifical de Benoît XV, chaire (1698), maître-autel (18e).
  • Rives de la Sée à son confluent avec le Glanon.
  • Moulin à eau
  • Les Champs-Jouault

Personnalités liées à la commune

Naissance

Décès

Autres

Économie

Associations

  • Association pour la sauvegarde du cadre de vie et le développement durable de la commune de Cuves et de la vallée de la Sée.

Bibliographie

  • « Cuves » , Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, éd. Tostain, Avranches, 1892, tome 11, p. 237-260 (lire sur Gallica.bnf.fr)

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 109.
  2. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 184, § LXXIX.
  3. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 27a.
  4. 4,0 et 4,1 Auguste Vincent, Toponymie de la France, Bruxelles, 1937, p. 212a, § 491.
  5. Léopold Delisle, Les actes normands de la Chambre des Comptes sous Philippe de Valois (1328-1350), Rouen, Le Brument, 1871, p. 52, § 33.
  6. Comptes du Diocèse d’Avranches, dressés en 1369/1370 et 1371/1372, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 143A, 148B.
  7. Ibid., p. 143B.
  8. Pouillé du Diocèse d’Avranches, 1412, in Auguste Longnon, op. cit., p. 159A.
  9. Ibid., p. 159B.
  10. Pouillé du Diocèse d’Avranches, ~1480, in Auguste Longnon, op. cit., p. 167D.
  11. Ibid., p. 175B.
  12. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 276.
  13. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 116.
  14. Gerhard Mercator (1512-1594), Britannia et Normandia cum confinibus regionibus, Duisbourg, 1585 [BNF, Collection d'Anville, cote 00456 bis.
  15. Abraham Ortel dit Ortelius, Neustria. Britanniae, et Normandiae Typus, Anvers, 1594.
  16. Gerhard Mercator, Bretania et Normandia […], gravure de Van den Keere; carte extraite de l’Atlas Minor, éd. Cloppenburgh, Amsterdam, ~1630.
  17. Nicolas Tassin, « Carte de Normandie », Plans et profilz des principales villes de la province de Normandie, avec la carte générale et les particulières de chascun gouvernement d’icelles, 1631 [Médiathèque de Lisieux].
  18. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  19. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  20. Claude Hardy, Duche de Bretaigne / Dessigné par le Sieur Hardy mareschal des logis du Roy, J. Janssonius, Amsterdam / Melchior Tavernier, Paris, 1650.
  21. N. Sanson et P. Mariette cartographes, R. Cordier graveur, Duche et Gouvernement de Normandie, Paris, 1661.
  22. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  23. Michel-Antoine Baudrand, La France suivant les nouvelles observations, C. Roussel, Paris, 1694 [BNF, GED-6682].
  24. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  25. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  26. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  27. Alexis-Hubert Jaillot (1632?-1712), La Bretagne divisée en ses neuf Eveschés […], aux Deux globes, Paris, 1706 [BNF, collection d'Anville, cote 00728 B].
  28. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  29. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  30. Guillaume de l’Isle, Carte des Provinces du Maine et du Perche, Paris, 1719.
  31. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  32. Jean-Baptiste Homann, Tabula Ducatus Britanniæ Gallis / le Gouvernem[en]t General de Bretagne, Nuremberg, 1720.
  33. G. Mariette de la Pagerie, Carte topographique de la Normandie; feuille 3 : Fougères, Vire et Avranches, 1720 [BNF, fonds Cartes et Plans, cote Ge DD 2987 (1009, III) B].
  34. Guillaume de l’Isle, Premier Geographe du Roy de l'Academie Royale des Sciences, Carte des Provinces du Maine et du Perche dans la quelle se trouve comprise la Partie Septentrionale de la Generalite de Tours, Amsterdam, Chez Jean Covens et Corneille Mortier, Geographes, 1742 [BNF].
  35. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  36. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Bretagne, Paris, 1768.
  37. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  38. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  39. Anonyme, Plan des Départemens de Caen Bayeux et Saint Lo suivant la Marche que les Ambulants Tiennnent lors de Leurs Recouvremens [de la taille], 1780 [BNF département Cartes et plans, GE AA-3798 (RES)].
  40. Carte de Cassini.
  41. Site Cassini.
  42. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  43. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 122c.
  44. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 436.
  45. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement d'Avranches, p. 120.
  46. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 385b.
  47. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 586a.
  48. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V (section Manche), 1839, p. 16a.
  49. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  50. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  51. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 268.
  52. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 58b.
  53. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  54. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  55. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  56. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  57. Carte IGN au 1 : 25 000.
  58. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 236b.
  59. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 1148, § 21491.
  60. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 107b.
  61. Cf. par exemple CIL (Corpus Inscriptionum Latinarum) VI, n° 12202.
  62. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  63. Population avant le recensement de 1962.
  64. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  65. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.