Anthony Delaplace

De Wikimanche

Anthony Delaplace lors de la Polynormande 2017

Anthony Delaplace, né à Valognes le 11 septembre 1989, est un coureur cycliste de la Manche.

Il est le frère aîné de Cédric Delaplace (1992).

Il vit à Vierville.

Carrière amateur

Il débute dans le cyclisme en 2003 à l'AS Tourlaville [1]. Il remporte 18 victoires en cadets en 2004 et 2005 et 14 victoires en juniors en 2006 et 2007. En 2007, il devient champion de France junior à Mussidan (Dordogne) [1]. « Il était capable de partir seul dès que le drapeau se baissait, raconter Jacques Besselièvre, alors président de l'AS Tourlaville. On cherchait à le canaliser, à le freiner, mais c'était impossible. » [1].

Il poursuit sa carrière en espoirs en 2008 et 2009 sous les couleurs du club de Super Sport 35 et signe trois victoires et 12 podiums. Il finit 3e au championnat de France espoirs et la régularité de ses bons résultats le place à en 3e position du challenge national espoirs 2009.

Carrière professionnelle

Anthony Delaplace passe professionnel en 2010 au sein de l'équipe Saur-Sojasun. Il intègre la structure espoirs de l'équipe pro, la Sojasun AC Noyal-Châtillon.

Saison 2010 - Saur-Sojasun

Anthony Delaplace en 2010.

En 2010, pour sa première année en professionnels, il parvient à suivre les meilleurs et finit à une belle 13e place au championnat de France à 16" du vainqueur Thomas Voeckler. « Je confirme ma forme du Dauphiné [libéré], déclare-t-il après la course. Dans le final, c'était un peu trop dur pour moi. Il m'a manqué 10 km. Mais de savoir que j'ai la caisse pour ce genre de distance est une grande satisfaction[2]. »

Le 7 septembre 2010, il s'impose en solitaire dans la 2e étape du Tour de l'Avenir entre Saint-Amand-Montrond et Cusset (150,5 km). Sorti du peloton dès le 10e kilomètre, il devance à l'arrivée son compagnon d'échappée, le Néerlandais Bert Jan Linderman [3].

Saison 2011 - Saur-Sojasun

Le 6 juillet 2011, au cours de la 5e étape du Tour de France, il fait partie de l'échappée du jour avec trois autres coureurs mais ils sont repris à 45 km de l'arrivée [4].

Le 7 avril 2011, il signe une 4e place au Grand prix Cerami en Belgique [5].

Le 29 mai 2011, à Châteaulin (Finistère), il termine à la 2e place de la neuvième manche de la Coupe de France, les Boucles de l'Aulne. Un groupe de trois coureurs s'est formé en tête de la course : Martijn Keizer (Pays-Bas/Vacansoleil), Anthony Charteau (France/Europcar) et Anthony Delaplace. Ce dernier ne parvient pas à suivre le Néerlandais qui fausse compagnie à ses compagnons d'échappée pour s'imposer en solitaire [6].

Il est sélectionné par la direction de son équipe, Saur-Sojasun, pour participer au Tour de France 2011. Il est le plus jeune des 198 coureurs au départ [7].

Au cours de la 5e étape du Tour de France entre Carhaix (Finistère) et le cap Fréhel (Côtes-d'Armor), longue de 165 km, Anthony Delaplace est dans l'échappée du jour. Il passe en tête la seule difficulté de la journée, la côte de Gurunhuel, côte de 4e catégorie et engrange 13 points au sprint intermédiaire de Goudelin. Le peloton reprend les quatre fuyards à environ 45 km de l'arrivée. « Être devant, ça fait plaisir. [...] J'essaierai de retenter ma chance dans les prochains jours » annonce-t-il à Ouest-France [8][9].

Il récidive au cours de la 10e étape, 158 kilomètres entre Aurillac (Cantal) et Carmaux (Tarn). Il fait partie d'une échappée composée de six coureurs (dont cinq Français) qui fausse compagnie au peloton dès le kilomètre 14. L'écart avec le peloton monte à 4 minutes mais l'échappée ne va pas au bout et l'Allemand André Greipel (Omega Pharma-Lotto) l'emporte au sprint [10].

Le 31 juillet 2011, il remporte la Polynormande à Saint-Martin-de-Landelles [1]. C'est sa première victoire chez les professionnels.

Il est élu « sportif 2011 dans la Manche » par Ouest-France [11].

Saison 2012 - Saur-Sojasun

Tour de France
Il fait partie des quatre cyclistes Manchois retenus pour participer au Tour de France 2012.
Lors de la 3e étape entre Orchies et Boulogne-sur-Mer, Anthony Delaplace est percuté à l'arrière de son vélo (sans chuter) et roule les 30 derniers kilomètres avec un dérailleur en mauvais état (il reste sur 11 dents, sans pouvoir changer de pignon) [12].
Le lendemain, au cours de la 4e étape entre Abbeville et Rouen, Il s'extirpe du peloton en compagnie du Japonais Yukiya Arashiro (Europcar) et du Français David Moncoutié (Cofidis). Les trois coureurs comptent jusqu'à 8'35" d'avance mais sont repris par le peloton à 7,6 km de l'arrivée. Comme l'année précédente, André Greipel remporte l'étape ref>Résumé vidéo de l'étape sur lequipe.fr, consulté le 4 juillet 2012.</ref>.
Deux jours plus tard lors de la 6e étape entre Épernay et Metz il est victime d'une lourde chute à 25 km de l'arrivée. En soirée, il passe des examens qui concluent à une fracture de l’extrémité du radius gauche. Un scanner décèle également une fracture du scaphoïde sans déplacement.
Le samedi 7 juillet 2012 il prend le départ de la 7e étape entre Tomblaine et Planche-des-Belles-Filles, mais à cause des blessures occasionnées lors de sa chute de la veille, il est distancé et a du mal à suivre le rythme. Il abandonne au 44e km.

Saison 2013 - Sojasun

Il participe au Tour de France. Son meilleur résultat intervient au cours de la 13e étape qu'il termine à la 18e place.

Il signe une 9e place au Tour du Limousin.

Il termine à 40 secondes du vainqueur de la 1re étape du Tour de Catalogne, le Suisse Albasini, devant se contenter de la 2e place [13].

Alors que Sojasun cherche un sponsor pour la saison 2014, lequipe.fr annonce le départ d'Anthony Delaplace pour l'équipe Bretagne-Séché le 14 septembre 2013 [14].

Saison 2014 - Bretagne-Séché

Anthony Delaplace en 2014.

Anthony Delaplace se distingue dès le début de saison avec une échappée avec Saramotins (IAM) au cours de la seconde étape de Paris-Nice. Les deux échappés sont repris à 6 kilomètres du but [15].

Il termine 78e du Tour de France à 3 h 20' 48" du vainqueur.

Il signe le 2e chrono du Duo Normand en binôme avec Arnaud Gérard.

Saison 2015 - Bretagne-Séché

Il monte sur le podium de la Classic Loire-Atlantique, derrière le Français Alexis Gougeard et l'Italien Marco Marcato [16].

Il est sélectionné pour le Tour de France. Au cours de la 7e étape entre Livarot (Calvados) et Fougères (Ille-et-Vilaine), il fait partie de l'échappée du jour, en compagnie de Mate (Cofidis), Durasek (Lampre) et de son coéquipier Brice Feillu. L'échappée est reprise à quelques kilomètres de l'arrivée mais il est désigné par un jury « coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif ». Il remporte une prime de 2 000 € et porte un dossard représentatif de couleur rouge lors de l'étape suivante [17]. Il termine 85e de l'épreuve.

Il doit interrompre sa saison en septembre à cause d'une fracture du bassin successive à une chute dans le final de la Coppa Agostoni (Italie). Il doit déclarer forfait pour le Duo Normand, auquel il comptait participer avec Arnaud Gérard [18].

Saison 2016 - Fortunéo Vital Concept

Anthony Delaplace reçoit le prix de la combativité à Utah Beach lors de la première étape du tour de France 2016.

Le 3 avril, dans le final de Paris-Camembert, alors que l'équipe Direction Énergie du favori Bryan Coquart tente de contrôler la course, il accompagne Cyril Gautier dans un raid décisif. Ce dernier remporte le sprint et la victoire, le Normand devant se contenter d'une deuxième place [19].

Saison 2017 - Fortunéo Vital Concept

Le 26 mars, il remporte le Tour de Normandie en devançant Justin Mottier (VC Pays de la Loire) de 8 secondes. Il porte le maillot jaune de bout en bout, après avoir gagné la première étape Bourg-Achard-Gonfreville-l'Orcher (143 km).

Hommages

La promotion 2011/2012 de la section sport-études cyclisme du lycée Saint-Thomas-d'Aquin de Flers (Orne) est baptisée promotion Anthony Delaplace [20].

Une course de vélo est organisée à Ruffosses en octobre : La Anthony Delaplace.

Palmarès

2018
  • 7e de la Coppa Agostini à Lissone (Lombardie, Italie)
2017
2016
  • 2e de Paris-Camembert
  • 3e du Tour du Gabon
  • 90e du Tour de France : prix de la combativité de la 1re étape
2015
  • 85e du Tour de France : prix de la combativité de la 7e étape
  • 2e du Grand prix de la Somme
  • 2e du Cyclo-cross de Valognes
  • 3e de la Classic Loire-Atlantique
  • 4e de la Polynormande
  • 6e de la 2e étape du Critérium International
  • 7e de la 1re étape du Tour de Bretagne
  • 9e de la Tropicale Amissa Bongo
  • 11e du Tro Bro Léon
  • 12e des Boucles de la Mayenne
  • 12e de Paris-Camembert
  • 13e du Grand prix de Plumelec
2014
  • 2e du Duo Normand (avec Arnaud Gérard)
  • 2e du Cyclo-cross de Valognes
  • 4e de la 3e étape du Circuit de la Sarthe et des Pays de la Loire
  • 5e du Circuit de la Sarthe et des Pays de la Loire
  • 7e de la 1re étape des Boucles de la Mayenne
  • 8e de la 4e étape du Circuit de la Sarthe et des Pays de la Loire
  • 8e de la Polynormande
  • 9e des Boucles de la Mayenne
  • 10e de la 1re étape du Tour Méditerranéen
  • 11e du Championnat de France c.l.m.
  • 11e de la 4e étape du Tour Méditerranéen (clm à Saint-Rémy-de-Provence)
  • 12e de la 3e étape du Tour de San Luis
  • 13e de la 2e étape du Critérium International (clm à Porto Vecchio)
  • 13e de la 16e étape du Tour de France
  • 14e du Championnat de France
2013
  • 2e de la 1re étape du Tour de Catalogne
  • 4e du Duo Normand
  • 9e du Tour du Limousin
  • 9e de la 1re étape du Tour du Limousin
  • 10e du Chrono des Nations
  • 11e de la 4e étape du Tour de Norvège
  • 12e du Tour de Norvège
  • 18e de la 13e étape du Tour de France
  • 89e du Tour de France
2012
  • 2e de Paris-Troyes
  • 2e de la première étape du Tour de Catalogne (Callela-Callela)
  • 4e du Circuit cycliste Sarthe et Pays de la Loire
  • 7e de la troisième étape du Circuit cycliste Sarthe et Pays de la Loire (clm individuel d'Angers)
  • 10e du Tour du Finistère
  • 11e de l'Étoile de Bessèges
  • 13e des Boucles du Sud-Ardèche (Souvenir Francis-Delpech)
  • 16e du Tour de Bavière
  • 18e du Quatre jours de Dunkerque
2011
  • 1er de la Polynormande
  • 2e des Boucles de l’Aulne
  • 2e de la Roue Tourangelle
  • 4e du Grand Prix Cerami
  • 8e du Tour de Bretagne
  • 9e de la septième étape du Tour de Bretagne
  • 13e de la onzième étape du Tour de France (Lavaur)
2010
  • 1er de la deuxième étape du Tour de l’Avenir (Cusset)
  • 9e de Paris-Troyes
  • 10e du prologue du Tour de l'Avenir
  • 13e du championnat de France (Chantonnay)
2009
  • 3e du championnat de France espoirs (Vendôme)
2008
  • 4e du Critérium Seat Skoda Super Manchot à Cherbourg
2007

Résultats dans les grands tours

Grand Tour / année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Pink jersey Tour d'Italie
Yellow jersey Tour de France 135e ab. 89e 78e 85e 90e
red jersey Tour d'Espagne

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Clément Hébert, « Anthony Delaplace, attaquant invétéré, (trop) rarement récompensé », Ouest-France, 2-3 juillet 2016.
  2. La Presse de la Manche, 28 juin 2010.
  3. lequipe.fr, 7 septembre 2010.
  4. lequipe.fr (lire en ligne).
  5. Fiche d'Anthony Delaplace sur lequipe.fr, consultée le 8 juillet 2011.
  6. « Keizer le patron », lequipe.fr, 29 mai 2011.
  7. « Delaplace et Moinard partent sur le Tour », ouestfrance.fr, 28 juin 2011.
  8. ouestfrance.fr, 6 juillet 2011.
  9. Résumé vidéo de l'étape sur lequipe.fr, consulté le 8 juillet 2011.
  10. Résumé vidéo de l'étape sur lequipe.fr, consulté le 11 juillet 2011.
  11. Le cœur d'Anthony Delaplace s'est emballé trois fois », Ouest-France, 24-25 décembre 2011.
  12. Tour de France 2012 - étape 3 - pépin technique sur le site de son fan-club..
  13. lequipe.fr (lire en ligne).
  14. lequipe.fr (lire en ligne).
  15. lequipe.fr, 10 mars 2014 (lire en ligne).
  16. lequipe.fr, 21 mars 2015.
  17. letour.fr, 8 juillet 2015.
  18. lequipe.fr, site Internet, 17 septembre 2015 (lire en ligne).
  19. lequipe.fr, 3 avril 2016 (lire en ligne).
  20. Site Internet du lycée Saint-Thomas-d'Aquin (lire en ligne).

Lien interne

Liens externes