École supérieure d'arts & médias de Caen/Cherbourg

De Wikimanche

(Redirigé depuis École supérieure des Beaux-Arts de Cherbourg-Octeville)

L'École supérieure d'arts & médias de Caen/Cherbourg (Ésam) est un établissement public de coopération culturelle liée au département de la Manche, situé à Cherbourg-en-Cotentin.

L'école est placée sous la tutelle conjointe de la Communauté d’agglomération Caen la mer, de la Ville de Cherbourg-Octeville, de l’État et de la Région Basse-Normandie.

Elle est née de la fusion, devenue effective au 1er juillet 2011, de l’école supérieure d’arts & médias de Caen et de l'École supérieure des Beaux-Arts de Cherbourg-Octeville (Esbaco).

Établissement public d’enseignement supérieur, l’Ésam Caen/Cherbourg forme des créateurs dans les champs disciplinaires de l’art, de la communication et du graphisme.

En plus des activités pédagogiques de l’enseignement supérieur, l’Ésam Caen/Cherbourg propose des ateliers et des stages d’initiation à la pratique artistique destinés aux enfants et aux adultes, ainsi qu’une programmation culturelle (conférences, expositions, spectacles, etc.) ouverte à tous.

Locaux

Les locaux cherbourgeois de l'Ésam se situent dans deux des anciens bâtiments de l'hôpital des armées René-Le Bas. Ils sont inaugurés le 6 octobre 2011.

Le bâtiment A accueille la bibliothèque, qui regroupe près de 10 000 ouvrages (livres et périodiques) couvrant l'histoire de l'art, l'architecture, le design, la communication, le graphisme.

Le bâtiment B abrite les salles de cours et de travaux pratiques.

Historique de l'École des beaux-arts de Cherbourg

Fondée en 1912 par le professeur de dessin Henri Buffet et le professeur de modelage et sculpteur Félix Delteil, elle s'installe à l'hôtel de ville. Elle obtient en 1952 le label d'école régionale des Beaux-Arts et emménage en février 1978 [1] dans l’ancien couvent des Petites sœurs des pauvres en prenant peu à peu la totalité du bâtiment [2].

Elle accueille une trentaine d'étudiants (dont la moité sont, en 2008-2009, originaires de la Manche) pour le Diplôme national d'arts plastiques, ce qui en fait la plus petite école des Beaux-Arts de France. En 2008, son budget était de 800 000 €, financé à hauteur 65 000 € par l'État, le reste par la ville de Cherbourg-Octeville [3].

En février 2009, l'avenir de l'école est mis en question alors que l'aide de l'État devrait baisser, que 14 millions d'euros de travaux de rénovation sont nécessaires et que l'école doit s'adapter à l'harmonisation des diplômes européens dite « LMD » (Licence/ master/ doctorat). La municipalité de Cherbourg envisage d'évoluer vers un établissement public de coopération culturelle commun (EPCC) avec les écoles des Beaux-Arts de Rouen, Caen et Le Havre [4],[5].

La création de cet EPCC est validée par le conseil municipal de Cherbourg le 19 novembre suivant, autour de la filière commune Art, et des spécialisation par établissement, image, photographie, édition pour Cherbourg en partenariat avec le Point du Jour. L'école doit également emménager dans l'ancien hôpital des armées René-Le Bas, alors que les bâtiments actuels seraient détruits à l'exception de la chapelle, qui deviendrait une salle d'exposition[6]. Le 11 juin 2013, un peu avant minuit, un incendie détruit une partie des bâtiments [7].

Finalement, seule la fusion avec Caen est réalisée pour donner naissance en 2011 à l'École supérieure d'arts & médias de Caen/Cherbourg (Ésam).

Administration

Siège social : Ésam Caen/Cherbourg
17, cours Caffarelli
14000 Caen
Tél. 02 14 37 25 00
Fax 02 14 37 25 01
Courriel :info@esam-c2.fr

Notes et références

  1. « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 159.
  2. « Cherbourg-Octeville et son école, petite chronologie de l’Esbaco », site de la ville de Cherbourg-Octeville.
  3. Sabrina Rouillé, « L'École des beaux-arts ne fermera pas », Ouest-France, 6 février 2009.
  4. Sabrina Rouillé, « Quel avenir pour l'École des Beaux-Arts ? », Ouest-France, 4 février 2009.
  5. « Cherbourg : les Beaux-Arts entrent en résistance », La Manche libre, 5 février 2009.
  6. « Les quatre écoles d'art normandes vont se regrouper », Ouest-France, 20 novembre 2009.
  7. « Incendie à l'ancienne école des beaux-arts », Ouest-France, 13 juin 2013.

Lien externe