Émilie Rolez

De Wikimanche

Émilie Rolez, pour l'état civil Marie Émilie Jane Vallerey, née à Verteuil-sur-Charente (Charente) le 12 septembre 1895 [1] et morte à Châteauneuf-Villevieille (Alpes-Maritimes) le 19 mai 1986 [2], est une personnalité artistique liée au département de la Manche, sculptrice et peintre de son état.

Biographie

Marie Émilie Vallerey est née au domicile de son grand-père maternel, fille d'Émile Vallerey, trente-sept ans, capitaine d'artillerie de marine et de Jeanne Chrétien, vingt-huit ans, domiciliés à Lorient (Morbihan) [1].

Suite à une mutation de son père, officier dans l'artillerie coloniale, la famille Vallerey vient s'installer à Cherbourg au début du 19e siècle. Émilie y fréquente l'École des beaux-arts, dirigée par Alfred Rolez, qu'elle épouse à Avranches le 28 août 1918 [1].

Elle devient professeur de dessin à l'École pratique des jeunes filles de Cherbourg, ainsi qu'à l'École des beaux-arts[3].

Elle est également l'élève d'Alexandre Descatoire[4].

Elle participe au Salon des artistes français à Paris à partir de 1925. Elle y obtient une médaille en 1929[4].

Elle est l'auteur du monument aux morts pacifiste érigé en 1932 à Équeurdreville-Hainneville, à la demande du maire de l'époque Hippolyte Mars. Émilie Rolez a réalisé un portrait de ce dernier. Elle a également réalisé le monument funéraire d'Albert Mahieu au cimetière de Cherbourg.

Après le décès de son mari en 1931, elle quitte le Cotentin pour aller enseigner à l'École des beaux-arts de Nice (Alpes-Maritimes). Elle se remarie en 1949 avec Michel Perret.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Acte de naissance n° 16 », Archives de la Charente-Maritime, archives communales de Verteuil-sur-Charente, registre de l'état-civil des naissances (1885-1902), 3 E 439/9 , page 205/351.
  2. « Acte de décès n° 6 - État-civil de Châteauneuf-Villevieille (Alpes-Maritimes) - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1986.
  3. Philippe Coëpel, « Que maudite soit la guerre » enquête sur un monument aux morts pacifiste, Éditions des Champs 1997.
  4. 4,0 et 4,1 Collection de peintures et de sculptures, Ville d'Équeurdreville (catalogue).

Articles connexes