Tricots Saint-James

De Wikimanche

Logo.

Les Tricots Saint-James sont une entreprise de la Manche implantée à Saint-James.

Histoire

Léon Legallais.

Depuis le Moyen Âge, Saint-James est un centre de commerce de la laine des moutons du Cotentin et de l'Avranchin. En 1889 la famille Legallais crée à Saint-James une activité de filage de laine du pays, et commercialise des écheveaux et des pelotes de laine, puis des chemises de laine, ancêtre du pull marin. L'entreprise adopte une forme industrielle sous l'égide de Léon Legallais, maire de la commune, et adopte le statut de société anonyme en 1929.

En 1950, un entrepreneur de Roubaix (Nord), Julien Bonte, rachète l'entreprise. Avec son fils, il abandonne l'activité de bonneterie pour se concentrer sur la fabrication de pulls dont le « vrai chandail marin breton » pure laine, près du corps et presque imperméable. L'entreprise qui a retrouvé la prospérité devient en 1970 les Tricots Saint-James.

Le fils de Julien Bonte, Bernard Bonte, prend la tête de l'entreprise en 1972. Il poursuit la modernisation de l'entreprise, qu'il installe dans de nouveaux locaux en 1972, et diversifie les collections, désormais saisonnières.

Prévoyant son retrait de la direction de l'entreprise, Bernard Bonte met en place un directoire et un conseil de surveillance, et place dans ces instances sa femme, héritière des Legallais, et ses filles. Il organise ensuite la cession de 55 % du capital de l'entreprise par 80 % des salariés le 5 décembre 1990, portée à 70 % en 1998.

Sous la direction de Yannick Duval, président du directoire, et de Joël Legendre, directeur financier, l'entreprise poursuit son développement, agrandissant son unité de production à Saint-James en 1994 et 2001 jusqu'à 12 000 m², doublant sa capacité de production, et ouvrant des magasins à travers le monde, notamment au Japon où la marque est très recherchée. C'est Bernard Bosson, ministre des Transports et de l'Équipement, qui pose la première pierre de l'extension de l'usine le 8 mars 1994 [1].

À la fin de 2012, le fabricant est racheté par un groupe de cadres dirigeants, au terme d'une procédure de « reprise par endettement » (LBO) [2]. Luc Lesénécal, ancien responsable du développement international d'Isigny-Sainte-Mère recruté en juillet, devient président du directoire, et Patrice Guinebault est nommé directeur général [2].

En novembre 2013, les Tricots Saint-James se voient attribuer le label « Patrimoine vivant » par le ministère de l'Économie qui récompense leur « maîtrise des techniques traditionnelles et un savoir-faire complexe, qu'ils soient mécaniques comme le tricotage en forme, ou manuels comme le raccoutrage, le remaillage » [3].

En juin 2015, les Tricots Saint-James présentent leur collection printemps-été 2016 dans le réfectoire des moines de l'abbaye du Mont-Saint-Michel. Une première [4].

Les 26 et 27 septembre 2015, les Tricots Saint-James exposent à Times Square, au cœur de New York, un pull marin géant dans le cadre de la 3e édition « Best of France ». Il s'agit du plus grand pull du monde [5].

Le 21 octobre 2015, Luc Lesénécal accueille l'ancien Premier ministre Alain Juppé, en course pour l'investiture Les Républicains pour l'élection présidentielle, dans son atelier [6].

Chiffre d'affaires

Boutique Saint-James à Cherbourg-en-Cotentin.

En 2011, le chiffre d'affaires des Tricots Saint-James s'élève à 40 millions d'euros, dont 30 % à l'export [2] (33,06 millions d'euros en 2010, 26,22 millions d'euros en 2001, 29 millions de francs en 1980).

Effectifs

En 2012, Tricots Saints-James emploie 300 personnes [2] (340 en 2001, 180 en 1980).

Récompenses

Le 31 octobre 2014, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, accompagné de Mathias Feki, secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, vient remettre à l'entreprise le label « Entreprise du patrimoine vivant » [7].

Visites

On peut visiter les ateliers sur réservation au 02 33 89 15 50. La visite dure une heure.

Horaires
  • Le mardi, à 10 h 30
  • Le jeudi, à 14 h 30
Tarifs
  • 3,50 €
  • Gratuit pour les moins de 12 ans
Boutique

Une boutique, située à l'entrée de l'usine, est ouverte du lundi au samedi de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h.

Administration

Adresse : Z.I, route d'Antrain
50240 Saint-James
Tél. 02 33 89 15 60
Fax 02 33 89 15 78

Notes et références

  1. Site internet des Tricots Saint-James, consulté le 14 décembre 2012.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « Nouvelle donne aux Tricots Saint-James », Ouest-France, 13 décembre 2012.
  3. Mauricette Guittard, « Un label pour les Tricots Saint-James », Ouest-France, 28 novembre 2013.
  4. « Les Tricots Saint James défilent à l'abbaye du Mont Saint-Michel », La Manche libre, site internet, 2 juin 2015 (lire en ligne).
  5. « Le plus grand pull du monde est normand », La Manche libre,site Internet, 25 septembre 2015 (lire en ligne).
  6. Ouest-France, site Internet, 22 octobre 2015 (lire en ligne) ; La Manche Libre, site Internet, 22 octobre 2015 (lire en ligne).
  7. Éric Bléas, « Fabius à Saint-James : “simplement bravo” », Ouest-France, 1-2 novembre 2014.

Lien interne

Lien externe