Place de la Fontaine (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

Place de la Fontaine (1984).

La place de la Fontaine est une place de Cherbourg-Octeville.

Situation

Elle est accessible par la rue François-La Vieille, la rue au Blé, la rue Albert-Mahieu, et la rue Christine.

Elle reçoit, au nord, l'impasse Dorival et l'impasse Leblanc.

Elle dessert le parking Gambetta-Fontaine.

Chargement de la carte...


Histoire

Elle doit son nom à la fontaine qui l'orne et qui a été changée plusieurs fois. La première, construite en 1721 [1], portait sur une face un masque de lion [2]. Une autre plus récente représentait un château-fort [2]. « Enfin, la colonne et l'amphore de la dernière fontaine ont été transportées sur une pelouse du jardin public. » [2]. Elle est alors remplacée « par un kiosque orné de quatre horloges, souvent en désaccord » [2].

Pendant la Révolution, elle prend le nom de place de la Liberté [2].

Elle a longtemps accueilli, sur son côté nord, un petit marché où les maraîchers de Tourlaville écoulaient leur production [3].

Elle est bitumée en 1951 ou 1952.

Commerces et autres activités

Assiette ''Place de la Fontaine'' de Cherbourg.jpg
  • Collin-Gavet (parfumerie-maroquinerie) [4] [5]
  • Chaussures Éram
  • N° 1 : Ch. Truffert (tissus-tapis) [6] [7] ; Passion maison [8] ; Game Cash (jeux vidéo) [9]
  • N° 2 : Crédit industriel et commercial (CIC) (banque) [9]
  • N° 3 : Pâtisserie alsacienne - Ch. Meslin [10] ; Comptoir général de la papeterie (P. Marec) [4] ; Salaun Holidays (agence de voyages) [9]
  • N° 5 : Schmidt (pâtisserie alsacienne) 1919-1923 ; Meslin 1923-1927 ; Labrousse 1927-1953 ; Lecavelier 1953-1973 ; Yvard (pâtisserie) 1973- [8][9]
  • N° 6 : Les Boucaniers (bar)
  • N° 7 : R. Goffinet (charcuterie) [5] ; Flowers (fleuriste) ; La Fleurathèque (fleuriste) [11]
  • N° 8 : Le Skipper (bar) -2020 [12] ; L'Imprévue [13]
  • N° 9 : Toulorge (appareils auditifs) [14] ; Lucie Le Roy (presse) [9]
  • N° 10 : Électro-Confort (appareils ménagers) [15]
  • N° 11 : Boucherie du centre - Francis Ruellan [5] ; Boucherie de la Fontaine (boucherie) [12]
  • N° 12 : Toulorge (audio-prothésiste) ; La Pierre à feu (restaurant) [9]
  • N° 13 : Paul-Marie Lejeune (médecin) [9]
  • N° 14-16 : Pouteau (armes et cycles) [16][4] ; Krys (opticien) [9]
  • N° 15 : Sélectour (agence de voyages) ; Fleurs et saveurs (fleuriste) [9]
  • N° 15 : Aux produits de la Petite Suisse normande (maison Hamel) [4]
  • N° 18 : Visages du monde (agence de voyages) [9]
  • N° 31 : Maison M. Levavasseur [17]
  • N° 37 bis : Au départ (maroquinerie) [18]
  • N° 45 : A. Debrix (horlogerie-bijouterie) [17]
  • Parking Gambetta-Fontaine (Cherbourg-Octeville)

Notes et références

  1. Jean Le Jeune, Documents historiques sur le vieux Cherbourg et ses environs, éd. La Dépêche, 1981, p. 100.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Raymond Lefèvre, Histoire anecdotique de Cherbourg à l'intention de nos écoliers, Cherbourg-Éclair, 1941, rééditée en 1973.
  3. Michel Hébert et Philippe Coligneaux, Cherbourg, coll. Mémoire en images, éd. Alan Sutton, 1996, p. 44.
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 La Police cherbourgeoise vous renseigne, Imprimerie commerciale cherbourgeoise, sd [1953].
  5. 5,0 5,1 et 5,2 Cherbourg Économique, Impr. Jacqueline, 3e trimestre 1960.
  6. Cherbourg-Éclair, 24 décembre 1939.
  7. Association sportive de Cherbourg 1960-1961, brochure promotionnelle, impr. Osap, septembre 1960.
  8. 8,0 et 8,1 Le Guide touristique, Cherbourg-Cotentin, 2014.
  9. 9,0 9,1 9,2 9,3 9,4 9,5 9,6 9,7 9,8 et 9,9 Pages jaunes, site internet, 8 juillet 2021.
  10. Cherbourg-Éclair, 21 décembre 1923.
  11. La Presse de la Manche Dimanche, 19 juillet 2020.
  12. 12,0 et 12,1 Portail des commerces de Basse-Normandie, site internet, 2000 (lire en ligne).
  13. Thibaud Delafosse, « Un nouveau bar ouvre ses portes en centre-ville », La Presse de la Manche, site internet, 7 juillet 2021.
  14. La Presse de la Manche, 18 juin 2015.
  15. La Presse de la Manche, 4 mai 1964.
  16. Cherbourg-Éclair, 1er août 1935.
  17. 17,0 et 17,1 Cherbourg-Éclair, 16 décembre 1923.
  18. Cherbourg-Éclair, 16 décembre 1923.

Articles connexes