Rue au Blé (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

Rue au Blé (2017)

La rue au Blé est une voie de Cherbourg-Octeville, commune déléguée de Cherbourg-en-Cotentin.

Situation

Elle court de la rue Tour-Carrée à la place de la Fontaine, en longeant la place Centrale.

La rue Boël-Meslin, la rue au Fourdray, la rue de la Rose et la rue du Commerce y débouchent, ainsi, de l'autre côté, que le passage Digard et l'impasse de la Rose.

Entre les n° 39 et 41, elle reçoit l'impasse de la Prison qui donne accès au square Phelippot-le-Cat.

Cour derrière le n° 61.

Au n° 61, un passage donne accès à une cour pittoresque.

Chargement de la carte...


Histoire

Rue au Blé.

Vestige du vieux Cherbourg, elle s'appelle d'abord rue du Nouet ou Noël, d'après le nom d'un de ses habitants [1]. Accueillant le marché au blé chaque lundi, elle est rebaptisée rue du Bled et rue du Lundi [1]. Les autorités révolutionnaires lui préfèrent rue du Centre, puis elle prend sous nom définitif de rue au Blé [1].

Après la Première Guerre mondiale, et jusqu'en 1934, Henri Magdeleine (1898-1973) a tenu dans la rue une première boutique, point de départ de l'aventure des Biscottes Magdeleine, qui allaient contribuer à l'essor et à la renommée de... Granville.

Marcel Paisant (1895-1915), fusillé pour l'exemple en 1915, est né au numéro 9 de la rue.

Bâtiments remarquables

École.
  • Halles au poisson [2]
  • N° 19-21 : impasse de la vieille prison, à l'emplacement de l'abbaye Sartrine [1].
  • N° 22 : ancien siège de la Société régionaliste normande Alfred Rossel
  • N° 33 : passage Digard, avec une entrée voûtée entre des maisons du XVIIIe siècle [3].
  • N° 43-65 : ensemble de maisons du XVIe au XIXe siècles, avec des façades essentiellement du XVIIIe siècle et des maisons médiales plus en retrait (square Phelippot-le-Cat) autour de cours desservies par des passages couverts (tours et escaliers à vis) [3].

Commerces et activités diverses

Bar Aux forts des halles.
  • Au fort des Halles (bar) [4]
  • À la marée [4]
  • Café des pêcheurs [4]
  • N° 1 : À la Belle jardinière [5].
  • N° 4 : Rémy-Desfaudès (épicerie) ; Ch. Lesvesque (épicerie) [6]
  • N° 6 : À la Ménagère [7]
  • N° 7-9-11 : A. Férey - À l'Espérance (bonneterie) [8]
  • N° 12 : R. Commenchail (articles ménagers) [2] ; La Friperie cherbourgeoise [9]
  • N° 13 : R. Martin (cafés) [10]
  • N° 15 : À la montre d'or - Robert Pillons (horlogerie) [11]
  • N° 17 : Jules Pasquier fils (herboriste) [12]
  • N° 19 : La Souris verte (produits de beauté) [13]
  • N° 21 : Alain Cosnefroy (tapissier) [14] ; Cherwood [15]
  • N° 22 : Chez Luigi (pizzéria) [16]
  • N° 25 : Godin (cuisinier-traiteur) [17]
  • N° 33 : Exlusive - Dominique Hélou (cadeaux) [14]
  • N° 41 : Les Baladins (café) [18] ; L'Antidote - M. Doucet (restaurant) [19]
  • N° 43 : Sports-Camping - Maison Chaulieu [2]
  • N° 43-49 : Art et création (décoration) [20]
  • N° 49 : Érom (personnel temporaire) [21]
  • N° 57 : E. Rosette (photographe) [22]
  • N° 58 : Restaurant Ernest [23]
  • N° 59 : Le Plouc 2 - M. Énot (restaurant) [19]
  • N° 62 : Sportsman (vêtements) [24]
  • N° 69 : Art's Café [25]
  • N° 71 : Société normande d'alimentation [26] ; Hôtel du Centre [14]
  • N° 71 bis : Hôtel du Centre [27]
  • N° 71-73 : Au Pauvre Joseph-Maison Sourigon (tissus) [2]
  • N° 73 : Le Ty-Billic (crêperie) [19]

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Raymond Lefèvre, Histoire anecdotique de Cherbourg à l'intention de nos écoliers, Cherbourg-Éclair, Cherbourg, 1941, rééditée en 1973.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 La Police cherbourgeoise vus renseigne, Imprimerie commerciale cherbourgeoise, sd [1953].
  3. 3,0 et 3,1 Bruno Centorame, « L'habitat ancien du centre urbain », À la découverte de Cherbourg, 1991.
  4. 4,0 4,1 et 4,2 « Cherbourg à travers ses enseignes », La Presse de la Manche, 23 février 1973.
  5. Michel Hébert et Philippe Coligneaux, Cherbourg, tome 2, éd. Alan Sutton, coll. Mémoire en images, 1996, p. 85.
  6. Cherbourg-Éclair, 19 décembre 1923.
  7. Cherbourg-Éclair, 4 janvier 1925.
  8. Cherbourg Économique, Impr. Jacqueline, 3e trimestre 1960.
  9. La Presse de la Manche, 26 septembre 2020.
  10. Cherbourg-Éclair, 14 novembre 1926.
  11. Cherbourg-Éclair, 28 décembre 1931.
  12. Le Journal de Cherbourg, 22 décembre 1859.
  13. La Presse de la Manche, 28 août 2020.
  14. 14,0 14,1 et 14,2 « Nord Cotentin Cherbourg », Guide d'informations touristiques et administratives, 1986.
  15. C ma ville, n° 25, février 2021.
  16. La Presse de la Manche, 29 septembre 2011.
  17. Le Journal de Cherbourg, 11 décembre 1856.
  18. Portail des commerces de Basse-Normandie, 2000 (lire en ligne).
  19. 19,0 19,1 et 19,2 Le Guide touristique, Cherbourg-Cotentin, 2014.
  20. C'est à Cherbourg, n° 30, 12 décembre 2018.
  21. Cherbourg, bulletin municipal, n° 1, septembre 1977.
  22. Cherbourg-Éclair, 11 juillet 1905.
  23. Cherbourg-Éclair, 29 décembre 1939.
  24. Cherbourg-Éclair, 27 décembre 1923.
  25. Portail des commerces de Basse-Normandie, 2000 (lire en ligne).
  26. Cherbourg-Éclair, 8 mars 1927.
  27. Les Guides Bleus, Normandie, Librairie Hachette, 1972, p. 613.

Liens internes