Passerelle Michel-Legrand (Cherbourg)

De Wikimanche

En mai 2016.
Vue de la rue Vastel.

La passerelle Michel-Legrand est un équipement de Cherbourg-en-Cotentin.

Elle rend hommage à Michel Legrand (1932-2019), compositeur de la musique du film Les Parapluies de Cherbourg.

Conçue dans le cadre de l'opération de renouvellement urbain Entre Terre et Mer, et plus spécialement de l'aménagement du quartier des Bassins, elle relie le quai Alexandre-III au quai de l'Entrepôt au-dessus du bassin du Commerce. Elle est réservée aux piétons et aux cyclistes. L'un des cinq éléments qui la composent se rétracte, à la demande, pour laisser passer les bateaux de pêche.

Elle est mise en service le 15 octobre 2016 [1].

Elle est conçue par le cabinet Dietmar Feichtinger, de Montreuil (Seine-Saint-Denis) et réalisée par Ports normands associés (PNA) [2]. L'entreprise Normétal/Efinor conçoit la structure et réalise son montage, Charrier se charge des fondations, Bouygues de la partie électrique et de la motorisation, tandis que les ateliers AIK de Yann Kersalé assurent la mise en lumière [3].

Une enquête publique a lieu du 15 novembre au 17 décembre 2013. Les travaux sont lancés en septembre 2015 [4].

Son coût, fixé initialement à 2,2 millions d'euros, est finalement de 4 millions d'euros [2], supportés par la Communauté urbaine de Cherbourg (2,3 M€) et la ville de Cherbourg (1,7 M€). L'opposition municipale de droite qualifie le projet de « folie budgétaire » [5]. Le coût de fonctionnement annuel est estimé à 30 000 €.

Pour Jean-Michel Houllegatte, maire délégué de Cherbourg-Octeville, la passerelle assure « une liaison entre le cœur historique de Cherbourg et la locomotive commerciale que constituent Les Éléis [3].

Jour d'inauguration.

Elle est inaugurée officiellement le 21 septembre 2019 par Benoît Arrivé, maire, en présence de l'actrice Macha Méril, veuve de Michel Legrand [6].

Caractéristiques

Plaque d'identification.

Elle mesure 134 mètres de long et dispose d'une partie mobile rétractable de 24 m [2]. Elle pèse 130 tonnes. Elle a nécessité 6 000 heures d'études et 20 000 heures de fabrication [7].

Chargement de la carte...


Notes et références

  1. « La passerelle du port ouvre samedi », Ouest-France, 14 octobre 2016.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « La passerelle fait le lien », C ma ville, n° 4, octobre 2016.
  3. 3,0 et 3,1 « Passerelle : les travaux préparatoires sont terminés », Cherbourg-Octeville Magazine, n° 158, avril 2015.
  4. « Les travaux de la passerelle ont débuté », Cherbourg-Octeville Magazine, n° 160, octobre 2015.
  5. « Cherbourg : plus de 4 millions pour la passerelle ! », La Manche Libre, site internet, 28 novembre 2014.
  6. « La passerelle Michel-Legrand a été baptisée », La Manche Libre, site internet, 21 septembre 2019 (lire en ligne).
  7. Éfinor, site internet, 10 mai 2016.

Lien interne