Benoît Arrivé

De Wikimanche

Benoît Arrivé.

Benoît Arrivé, né à Cherbourg le 8 mars 1975, est une personnalité politique de la Manche, cadre bancaire de profession.

Il est maire de la commune nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin depuis 2016.

Carrière politique

Fils d'un ouvrier électricien et d'une aide soignante, il grandit Rue de l'Argonne, dans le Quartier des Provinces. Il suit ses parents qui déménagent à Rauville-la-Bigot, tout en jouant au basket à l'UST [1].

Il est élève au collège de Bricquebec puis au Lycée Henri-Cornat à Valognes où il obtient un bac D (Mathématiques et Sciences de la nature). Il décroche ensuite un DUT Techniques de commercialisation à l'IUT Cherbourg-Manche en 1995 [1].

Il entre comme conseiller à Presqu'île Habitat puis intègre le Crédit agricole en 1997. Entré comme guichetier, il finit chef d'agence. Après quinze ans au sein de la banque, il rejoint la PME ID énergies [2], auprès de son cousin, Christophe Arrivé [1],[3].

Petit-fils de militants communistes, il entre en politique « par culture familiale » [4], intégrant à 19 ans le mouvement des Jeunes socialistes[3] dont il crée la branche départementale qu'il dirige[1].

En juin 1995, il est élu conseiller municipal de Cherbourg-Octeville sur la liste emmenée par Jean-Pierre Godefroy (PS). Il travaille avec l'adjoint à la Jeunesse, Claude Carrer, aux actions à développer dans ce domaine, aboutissant à la création du passeport-jeunes et de la Scène ouverte [3].

En 2001, il est élu à la Communauté urbaine de Cherbourg (CUC), où il prend en charge les déchets et de la propreté. En mars 2008, il est élu 11e vice-président de la Communauté urbaine de Cherbourg, avec les mêmes délégations. Il y développe le tri sélectif, notamment pour le verre, le textile et les déchets verts [3].

Il est premier secrétaire de la Fédération de la Manche du PS depuis 2012, en succession de Stéphane Travert.

Le 24 avril 2014, il est élu président de la Communauté urbaine de Cherbourg [5]. Il obtient 34 voix contre 8 à David Margueritte (UMP) et 4 abstentions. Il succède à André Rouxel (PS).

Il préside le Foyer des jeunes travailleurs (FJT) de Cherbourg-Octeville.

En 2015, il est élu aux élections régionales sur la liste emmenée par Nicolas Mayer-Rossignol (PS).

Le 3 janvier 2016, il est élu maire de la commune nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin, [6].

Ses indemnités s'élèvent en 2016 à 5.412,64 euros nets par mois. Et en 2017 à 7.521,28 euros bruts, en renonçant à son indemnité de maire[7]. Durant son mandat, validée en septembre 2017, l'installation de caméras dans le quartier de la rue de la paix s'achève le 26 février 2019[8].

Le 10 octobre 2019, candidat à sa succession, il est désigné par les militants du parti socialiste local pour construire une liste de gauche et écologiste pour les élections municipales de mars 2020 [9] sans jamais avoir été tête de liste [10].

Le 24 juillet 2019, il assiste à la remise des premiers intercepteurs commandés par l'Arabie saoudite aux CMN à Cherbourg-en-Cotentin [11].

Le 17 février 2019, il présente les cinquante-cinq candidats de « Passion commune » dont il est tête de liste pour la mairie de Cherbourg-en-Cotentin [12].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Hubert Lemonnier, « À 40 ans, déjà dans la cour des grands », La Presse de la Manche, 5 janvier 2016.
  2. Société.com, site interne consulté le 8 décembre 2019.(lire en ligne)
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Convergences, magazine de la Communauté urbaine de Cherbourg, n°58, mai 2014
  4. Le Journal de la Communauté urbaine de Cherbourg, n° 38, octobre 2008.
  5. Hubert Lemonnier, « Benoît Arrivé, nouveau président de la Communauté urbaine », La Presse de la Manche, 25 avril 2014 ; « Benoît Arrivé élu président de la CUC », Ouest-France, 25 avril 2014.
  6. Gilles Collas, « B. Arrivé, nouvel homme fort de Cherbourg », Ouest-France, 4 janvier 2016.
  7. Ouest-France, 27 janvier 2017 (lire en ligne)
  8. Les caméras sont posées (lire en ligne)
  9. « Municipales 2020 : Benoît Arrivé candidat à sa succession à la mairie de Cherbourg-en-Cotentin », La Presse de la Manche, site internet, 11 octobre 2019.
  10. Gilles Collas, « B. Arrivé, nouvel homme fort de Cherbourg », Ouest-France, 4 janvier 2016.
  11. « Les CMN livrent, discrètement, les premiers intercepteurs à l'Arabie Saoudite », France 3 Normandie, site internet, 24 juillet 2019. (lire en ligne)
  12. « Municipales 2020 : pour Cherbourg-en-Cotentin, Benoît Arrivé présente sa liste "Passion Commune" », La Presse de la Manche, site internet, 18 février 2020.

Lien interne