Michel Legrand et Cherbourg

De Wikimanche

(Redirigé depuis Michel Legrand)
Michel Legrand (2008).

Michel Legrand, né à Paris (XXe arrondissement) le 24 février 1932, mort à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) le 26 janvier 2019, est un musicien, compositeur et arrangeur lié au département de la Manche.

Il a notamment composé la musique du film Les Parapluies de Cherbourg (1963), de Jacques Demy, entièrement tourné à Cherbourg.

Biographie

Il est le fils du compositeur Raymond Legrand (1980-1974) et le frère de la chanteuse Christiane Legrand (1930-2011).

Il étudie le piano au Conservatoire de Paris de 1942 à 1949 auprès de Nadia Boulanger.

En 1951, il écrit ses premiers arrangements pour l'orchestre de son père et entame une carrière d'accompagnateur.

Il commence à s'intéresser à la musique de film. Il travaille pour Agnès Varda, puis pour Jean-Luc Godard et Jacques Demy.

Il s'installe aux États-Unis et se lie avec de grands musiciens locaux comme Quincy Jones ou Hank Mancini.

En 1968, il obtient l'Oscar de la « meilleure chanson originale » avec The Windmills of Your Mind (Les Moulins de mon cœur) composée pour le film L'Affaire Thomas Crown, de Norman Jewison. En 1972, il est de nouveau sacré à Hollywood par l'Oscar de la « meilleure partition originale » pour la musique du film Un été 42, de Robert Mulligan. Un troisième Oscar lui est attribué en 1984, partagé avec Alan et Marilyn Bergman, pour les chansons du film Yentl, de Barbra Streisand.

Tout en continuant à composer, Michel Legrand mène ensuite une carrière de chanteur.

Nombre de ses chansons sont reprises par des artistes internationaux, comme Frank Sinatra, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Johnny Mathis, Barbra Streisand, Jessye Norman, Frankie Laine...

Les Parapluies de Cherbourg

Dimanche Ouest-France, 27 janvier 2019.

Les Parapluies de Cherbourg est le premier film de cinéma « en chanté ». Tous les dialogues y sont, en effet, chantés en continu.

Michel Legrand vient à plusieurs reprises à Cherbourg pour suivre le tournage et surtout mettre au point avec Jacques Demy les dernières corrections à sa partition.

« J'ai fait chanter les couleurs de Jacques, il a coloré mes musiques », dira joliment Michel Legrand beaucoup plus tard [1].

Les Parapluies de Cherbourg valent à Michel Legrand d'être nommé aux Oscars à Hollywood en 1966, dans les catégories « meilleure partition originale » [2] et « meilleure adaptation musicale » [3].

À propos de la composition de musiques de film, Michel Legrand affirme dans L'Express : « Le tragique et le lyrique me viennent plus facilement. La musique des Demoiselles [de Rochefort], qui devait être lumineuse, m'a demandé un travail dingue, beaucoup plus difficile que celui que j'ai effectué pour Les Parapluies. » [4].

Notes et références

  1. Pauline Le Gall, « Les Parapluies de Cherbourg ont 50 ans », Le Figaro, 18 février 2014.
  2. C'est finalement un autre Français, Maurice Jarre, qui s'adjuge la statuette pour la musique du Docteur Jivago.
  3. Remportée par Irwin Kostal avec La Mélodie du bonheur.
  4. L'Express, 18-24 juin 2009, interview de Michel Legrand.

Liens internes

Lien externe