Mathieu Johann

De Wikimanche

Mathieu Johann (2015).

Mathieu Johann, né à Saint-Lô le 4 juin 1980, est un chanteur et une personnalité économique et politique de la Manche.

Il est révélé par l'émission de TF1 Star Academy.

Carrière artistique

Passionné par la musique, Mathieu Johann anime, dès l'âge de 13 ans, une émission sur Radio-Manche.

En 1996, il publie à compte d'auteur son premier disque simple À fleur de peau.

Il fait un passage dans l'émission de télévision Hit Machine et assure la première partie d'artistes comme Gérald de Palmas, Louis Chédid, Thomas Fersen ou Philippe Lafontaine.

Le QG de Cherbourg.

En 2004, il est sélectionné pour participer à l'émission Star Academy. Il arrive jusqu'en demi-finale et se fait éliminer par Grégory Lemarchal. L'année suivante, il fait tout de même partie de la tournée regroupant les principaux participants de l'émission. Il enregistre un premier disque professionnel. En 2008, il sort son premier album intitulé Le bonheur, ça fait mal (14 chansons).

Avec ses premiers gains, il rachète un bar à Saint-Lô, qu'il transforme en café-concert : le QG, place de la Gare, inauguré en janvier 2008. Il rachète les locaux du Badi-Badan, rue de la Paix à Cherbourg-Octeville, et y ouvre en janvier 2010 un deuxième QG.

En 2011, il est élu président de l'association des commerçants de Saint-Lô, Saint-Lô commerces, poste qu'il garde jusqu'en 2013 [1].

Carrière politique

En 2014, il se présente aux élections municipales à Saint-Lô sur la liste de François Brière (divers droite) alors qu'il avoue une « sensibilité de gauche » [2]. Il est élu troisième adjoint aux grands événements. Le 19 février 2016, il démissionne de son poste d'adjoint pour marquer son désaccord avec le maire et annonce qu'il siégera désormais dans l'opposition [3].

En 2015, il se présente aux élections départementales en binôme avec Brigitte Boisgerault, dans le canton de Saint-Lô 2 [4]. Il est élu au second tour avec 74,03 % des voix contre 25,97 % au tandem Walter Delabie-Christelle Grobet (Front national).

Le 18 janvier 2018, il démissionne du conseil municipal de Saint-Lô [5] .

Ouvrage

  • La Passion pour seul bagage, éd. TF1, 2005

Notes et références

  1. Lise Galante, « Un ex de la Star Ac se lance à Saint-Lô », Métronews, 21 janvier 2014.
  2. « Je serais ravi de célébrer un mariage gay », Public, 19 mars 2014 (lire en ligne).
  3. Maxime Mainguet, « Mathieu Lepresle n'est plus adjoint au maire », Ouest-France, 20 février 2016.
  4. « Canton de Saint-Lô 2 : Mathieu Johann et Brigitte Boisgerault candidats », Ouest-France, 14 février 2015.
  5. « Saint-Lô : Mathieu Johann-Lepresle démissionne du conseil municipal », La Manche-Libre, 18 janvier 2018.