Ligne maritime Cherbourg-Portsmouth

De Wikimanche

La ligne maritime Cherbourg-Portsmouth est une liaison par bateau entre Cherbourg et Portsmouth (Angleterre).

La distance entre les deux ports est d'environ 140 km.

La liaison est assurée par la compagnie française Brittany Ferries.

La traversée s'effectue en 3 heures en navire rapide ou 4 h 30 en navire de croisière (8 h de nuit).

Histoire

La première liaison régulière par car-ferry est créée par la compagnie Townsend Thoresen. Elle est inaugurée le 17 juin 1976 [1]. D'importantes cérémonies sont organisées de part et d'autre de la Manche [1]. Le Viking Victory (ex-Viking I) relie les deux ports en quatre heures [1].

La ligne est reprise en 1987 par P&O European avec le Pride of Cherbourg et le Pride of Winchester, qui restent en service jusqu'en 1994. Le Pride of Cherbourg 2 et le Pride of Hampshire les remplacent alors. En septembre 2002, le Pride of Cherbourg 3 assure seul la liaison.

En mai 1998, la compagnie P & 0 European Ferries met en place un service rapide avec le catamaran Superstar Express. Il assure la traversée en 2 h 45 contre 5 h pour un car-ferry. Le succès est tel qu'en 2000 un bateau plus grand, le Portsmouth Express prend le relais. Mais ce dernier rencontre de nombreux problèmes techniques qui affectent la réputation de la ligne. Il reste cependant en service jusqu'en 2004.

Le Normandie Express à Caen en 2012.

Le 28 septembre 2004, P&O annonce brusquement qu'elle va cesser toutes ses opérations à partir de Portsmouth, abandonnant la ligne à sa concurrente, Brittany Ferries. L'exploitation de la ligne cesse effectivement en janvier 2005.

À partir du 15 mars 2005, le Normandie Express assure les liaisons Caen-Portsmouth ou Cherbourg-Portsmouth. La ligne est arrêtée en octobre 2009.

Une autre compagnie, la Celtic Link, essaie de reprendre l'exploitation de la ligne mais elle abandonne au bout de quinze jours.

Actuellement, la ligne est assurée régulièrement par le Cap Finistère (1 500 passagers), et épisodiquement par l'Armorique, le Mont-Saint-Michel, et le Bretagne. Le Normandie Express (navire rapide) remplace le Cap Finistère pour la liaison régulière à partir du 18 mars 2011 et vient en renfort pour la saison estivale 2016 [2].

En 2020, les liaisons assurées avec le Barfleur sont suspendues pendant l'épidémie de Coronavirus, un service minimum est cependant maintenu par le Connemara à partir du 10 juillet, du jeudi au samedi [3].

Le 7 septembre 2020, la ligne assurant 4 départs par semaine est fermée jusqu'à nouvel ordre après la baisse de trafic causée par la crise sanitaire de la Covid-19 et par la décision du gouvernement britannique, prise à la mi-août, d'imposer une quatorzaine aux voyageurs venant de France [4][5].

Trafic

En 2018, la ligne enregistre 166 910 passagers (- 7,9 % par rapport à 2017) [6].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Roland Godefroy, « Portsmouth à l'heure française », La Presse de la Manche, 19 juin 1976.
  2. « Le Normandie Express en renfort à Cherbourg », Ouest-France', 28 avril 2016.
  3. « Britanny Ferries réduit les liaisions avec Cherbourg cet été », Ouest-France, site internet, 23 juin 2020.
  4. « Crise du coronavirus : Brittany Ferries ferme ses liaisons entre Cherbourg et l’Angleterre ! », La Presse de la Manche, 2 septembre 2020.
  5. Olivier Clerc, « Britanny Ferries : deux lignes fermées » Ouest-France, 3 septembre 2020.
  6. « De bons résultats pour la ligne Cherbourg-Poole », La Presse de la Manche, site internet, 10 mars 2019.

Articles connexes