Fernand Charpentier

De Wikimanche

Fernand Charpentier, né à Meslay-du-Maine (Mayenne) le 6 décembre 1913, mort à Saint-Lô le 1er octobre 1942, est un résistant de la Manche.

Ouvrier SNCF à Coutances, il est engagé au début de l'année 1942 par Félix Bouffay qui constitue un groupe Front National à Coutances.

Il est nommé à la tête d'un groupe comptant deux résistants. Ce cloisonnement à trois résistants ne se connaissant qu'entre eux, évite ainsi le risque de rafles massives. Ses deux autres compatriotes sont Louis Barbey et Joseph Scelles. En leur compagnie, il distribue des tracts.

Le 25 juin 1942, avec son collègue Pierre Tirel, il incendie des baraquements allemands à Coutances.

Au mois de juillet 1942, une terrible rafle s'abat sur le Front national. Tous les résistants du groupe de Coutances sont arrêtés. Fernand Charpentier est appréhendé par la police française le 8 juillet 1942 et remis aux Allemands. Traduit avec ses camarades devant le tribunal militaire de la Feldkommandantur de Saint-Lô entre le 15 et le 18 septembre 1942, il est condamné à mort avec douze autres résistants. Il est fusillé à Saint-Lô le 1er octobre 1942 en compagnie d'Alexandre Avoyne, de Maurice-Joseph Lemaire, de Félix Bouffay, d'Yves Dubosq, de Raymond Potier et de Léon Theil.