Actions

Raymond Potier

De Wikimanche

Raymond Potier.

Raymond Potier, né à Saint-Georges-de-Reintembault (Ille-et-Vilaine) le 17 avril 1914 et mort à Saint-Lô le 1er octobre 1942, fusillé, est un résistant de la Manche, « Mort pour la France ».

Biographie

Raymond Potier habite Équeurdreville, militant du Parti communiste, il adhère en 1941 au mouvement de Résistance Front national. Il assiste aux réunions clandestines, qui se tiennent souvent au domicile de Pierre Vastel ou chez Marie Lesage, recrute des partisans et assure la diffusion de tracts, journaux et toutes autres publications patriotiques. Désireux de se battre d’une façon plus complète, Raymond Potier intègre le groupe des Francs-tireurs et partisans français, « Valmy », de Cherbourg, qui mène diverses actions de sabotage sur des entrepôts allemands.

En même temps que son beau-père Albert Delacour et son beau-frère Lucien Delacour, il est arrêté à Saint-Jean-de-la-Rivière le 4 juillet 1942 lors d’une vaste opération de police, organisée, entre autres, par le policier français pro-allemand Henri Laniez. Il est emprisonné à Cherbourg puis à Saint-Lô où il est condamné à mort, le 18 septembre suivant, par le tribunal militaire allemand (FK 722) de Saint-Lô. Raymond Potier est fusillé par l'armée allemande au champ de tir de Saint-Lô, à l'aube, le 1er octobre 1942 en compagnie d'Alexandre Avoyne, Félix Bouffay, Fernand Charpentier, Yves Dubosq, Maurice Lemaire et Léon Theil.

Hommages

Sources

  • André Defrance, représentant des FFI-FTPF pour le département de la Manche : Attestation d’activité dans la Résistance de Raymond Potier, 28 juin 1949.
  • Fiche individuelle sur Mémorial Gen Web
  • « Potier Raymond », notice biographique, Le Maitron, site internet, consulté le 4 mai 2019 (lire en ligne)

Articles connexes