Yvetot-Bocage

De Wikimanche

Yvetot-Bocage est une commune du département de la Manche.

Le déterminatif date de 1919.

Commune d'Yvetot-Bocage Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 29' 22.39" N, 1° 30' 14.97" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Valognes
Ancien canton Valognes
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Yvetotais(es)
Population 1 126 hab. (2016)
Superficie 12,46 km²
Densité 90 hab./km2
Altitude 13 m (mini) - 75 m (maxi)
Code postal 50700
N° INSEE 50648
Maire Alain Croizer
Communes limitrophes d'Yvetot-Bocage
Négreville Négreville, Saint-Joseph Valognes
Négreville Yvetot-Bocage Lieusaint
Morville Morville Lieusaint

Map commune FR insee code 50648.png


Histoire

Les voies ferrées d'accès au centre de démontage des V1

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands installent dans le bois de la Tuilerie un centre de montage et de ravitaillement de V1, détruit le 6 juillet 1944 par un bombardement allié.

La reddition de Cherbourg a été signée le 26 juin 1944 au château de Servigny.

Géographie

Yvetot-Bocage est arrosée par le Merderet et le Grismarais y prend sa source.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[1]. En 2016, la commune comptait 1 126 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [2] et INSEE [3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 062 1 185 1 185 1 211 1 235 1 237 1 202 1 253 1 208 1 126
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 137 1 025 980 1 026 981 885 874 856 827 801
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
807 689 708 700 664 742 804 822 770 771
1982 1990 1999 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011
795 1 044 1 027 1 022 1 007 1 042 1 076 1 111 1 139 1 151
2012 2013 2014 2015 2016 - - - - -
1 139 1 127 1 115 1 115 1 126
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1937
Période Identité Parti Qualité Observations
1937-1944 Joseph Abaquesne de Parfouru
1944-1966 Jules Langlois
1966-1973 Pierre Couppey
1973-2001 Raymond Passilly
2001-actuel Alain Croizer
Liste établie par Jean Pouëssel et Charly Guilmard pour 601 communes et lieux de vie de la Manche, éd. Eurocibles, 2014, p. 689.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 12 h -
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : 3 rue de l'Église
50700 Yvetot-Bocage

Tél. 02 33 40 16 66
Fax : 02 33 40 16 37
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (17 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi 9 h - 12 h -
Jeudi 9 h - 12 h -
Vendredi - 15 h - 18 h
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

La reddition de Cherbourg (1944).
  • Château de Servigny, où a été signé le 26 juin 1944 l'acte de reddition de la garnison allemande de Cherbourg par le général Von Schlieben, commandant de la forteresse de Cherbourg et l'amiral Hennecke, au général Collins, commandant le VIIe Corps d'armée américain. Une plaque sur le mur de l'entrée principale commémore cette reddition[5]. Par arrêté du 7 novembre 1979, les façades et toitures, le salon et son décor, lieu de signature de la capitulation, sont inscrits au titre des monuments historiques.
  • Église Saint-Georges, classée monument historique le 27 décembre 1973.
  • Oratoire du hameau des carrières.
  • Manoir du Mesnil-Grand (17e).
  • Manoir de Montigny (17e).
  • Ferme-manoir d'Azir (18e), propriété de Félix Vicq d'Azir (1748-1794).
  • Manoir de la Fontenelle (17e).
  • Manoir de la Cour d'Yvetot (17e).
  • Manoir de la Haulle (18e).
  • Manoir de la Grande Londe (16e-(17e-).
  • Château de la Tuilerie (19e).
  • La Basfeuille (13e), manoir des archidiacres du Cotentin.
  • Ferme de Fenard (17e).
  • Cinq lavoirs.
  • Bois de la Tuilerie.
  • Labyrinthe végétal, route de Valognes à Bricquebec.

La commune est également concernée par le périmètre de protection du château de Pont-Rilly.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Économie

  • Carrières de pierre calcaire, dont la carrière Fenard, fermées dans les années 1960[7]. La pierre d'Yvetot, connue comme pierre de Valognes, est employée du 11e siècle à la Reconstruction comme pierre de taille et pierre à chaux[7].
  • Zone d'Armanville (également sur le territoire de Valognes).
  • Cidrerie La Reine du Levicq (Site officiel).
  • Cidrerie de la Chesnaie.

Transports

Sports

  • Badminton : Les Fous du Volant "badminton.yvetot-bocage@sfr.fr"
  • Escrime : Cercle d'escrime

Bibliographie

  • Géraud de Féral, Notes pour servir à l'histoire d'Yvetot-Bocage (Manche), éd. Publi'S, Paris, 1983, 250 pages.
  • « Yvetot-Bocage, Servigny », Vikland, n°20, février 2017

Notes et références

  1. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Population avant le recensement de 1962.
  3. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Monument commémoratif Yvetot-Bocage
  6. « François Boisard », Annuaire du département de la Manche, vol.25, 1853, p.104
  7. 7,0 et 7,1 « Les carrières de pierre ont contribué à la reconstruction », Ouest-France, site internet, 5 mai 2018.