Félix Vicq d'Azir

De Wikimanche

Félix Vicq d'Azir.

Félix Vicq d'Azir [1], né à Valognes le 23 avril 1748, mort à Paris le 20 juin 1794, est une personnalité scientifique de la Manche, médecin et anatomiste de profession.

Biographie

Fils de médecin, il fait des études de lettres à Caen, puis se rend à Paris pour suivre des études de médecine. Il ouvre, dès 1773, un cours d'anatomie humaine qui aura un grand succès, supplée Antoine Petit, professeur d'anatomie au Jardin du roi, entre par le mariage dans la famille du naturaliste Daubenton, qui devient son protecteur, et entre à l'Académie des sciences en 1774 [2].

Il est chargé par le ministre Turgot, en 1775, de porter secours à quelques provinces du Midi ravagées par une épizootie. En 1776, il est nommé secrétaire-perpétuel de la Société de médecine dont il a impulsé la création. Membre de l'Académie des sciences, il succède en 1788 à Buffon à l'Académie française [2].

Signature.

Il est aussi professeur d'anatomie comparée à l'École vétérinaire d'Alfort et premier médecin de la reine en 1789. Outre des Mémoires insérés dans les recueils de l'Académie des sciences et de la Société de médecine, on a de lui des travaux nombreux et importants. C'est le premier qui ait eu à traiter des « éloges » des médecins. Il est aussi l'auteur de la théorie des « homologues » [2].

Certains assurent qu'il a été le médecin personnel de la reine Marie-Antoinette.

On ne connaît pas le lieu de son inhumation.

Œuvres

  • Traité d'anatomie et de physiologie, 1786,in-fol., 35 planches coloriées
  • Système anatomique des quadrupèdes, 1792, dont le 2e volume seul a paru
  • Médecine des bêtes à cornes, 1781, 2 vol. in-8°
  • Œuvres complètes, 1805, 6 vol. in-8°, et atlas in-4°

Hommages

Buste à Valognes.

À Valognes et à Lessay, une place porte son nom.

À Valognes, un buste agrémente la place qui perpétue sa mémoire.

À Paris, une rue perpétue sa mémoire, dans le Xe arrondissement et son nom est inscrit au fronton de la galerie de l'évolution au Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Bibliographie

sur Félix Vicq-d'Azir
  • Jean-Louis Moreau, Éloge de Félix Vicq-d'Azir, an VI (lire en ligne)
  • Yves Pouliquen, Félix Vicq d'Azyr, les Lumières et la Révolution, éd. Odile Jacob, 2009

Notes et références

  1. Il est né Félix Vicq et sa famille était propriétaire du domaine d'Azire à Yvetot-Bocage. Il porta le nom Vicq d'Azir et les places et collèges l'honorent sous ce nom. On trouve cependant le complément orthographié d'Azyr dans sa biographie à l'Académie française, repris dans le Larousse.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Ch. Dezobry et Th. Bachelet, Dictionnaire général de biographie et d'histoire, Paris, Delagrave, éditeur, 1880.

Lien interne

Liens externes