Saint-Aubin-de-Terregatte

De Wikimanche

Saint-Aubin-de-Terregate est une commune du département de la Manche.

Commune de Saint-Aubin-de-Terregatte Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 34' 31.92" N, 1° 17' 51.57" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Saint-Hilaire-du-Harcouët
Ancien canton Saint-James
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Saint-Aubinais(es)
Population 685 hab. (2015)
Superficie 20,96 km²
Densité 33 hab./km2
Altitude 12 m (mini) - 181 m (maxi)
Code postal 50111
N° INSEE 50448
Maire Jean-Pierre Carnet
Communes limitrophes de Saint-Aubin-de-Terregatte
Juilley, Poilley Poilley, Ducey Saint-Laurent-de-Terregatte
Saint-Senier-de-Beuvron Saint-Aubin-de-Terregatte Saint-Laurent-de-Terregatte
Saint-Senier-de-Beuvron, Montjoie-Saint-Martin Montjoie-Saint-Martin, Saint-Georges-de-Reintembault (Ille-et-Vilaine) Saint-Laurent-de-Terregatte, Saint-Georges-de-Reintembault (Ille-et-Vilaine)

Vue générale.
Vue générale.


Histoire

Le nom de Terregatte vient de terra devastata ou terre dévastée par les incursions bretonnes au Moyen-Âge.

La commune subit dans les années 1960-1970 un remembrement radical qui détruit le bocage, haies, talus, etc. pour laisser placer à de grandes étendues de terres labourables[1].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[2]. En 2015, la commune comptait 685 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [3] et INSEE [4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
2 026 1 828 2 036 1 923 1 871 1 891 1 938 1 930 1 875 1 761
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 705 1 740 1 628 1 578 1 525 1 497 1 406 1 393 1 266 1 280
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 238 1 119 1 128 1 057 1 076 1 040 1 030 961 908 741
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
654 591 563 678 684 711 711 711 711 711
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
714 704 695 685
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1945
Période Identité Parti Qualité Observations
1945-1947 Pierre Maigne
1947-1953 Pierre Gautier
1953-1953 Lucien Poirier de janvier à juin
1953-1977 François Fillatre
1977-2001 Pierre Jaunet
2001-actuel Jean-Pierre Carnet
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et Jean-Pierre Bagot pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [6]
.




Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - 14 h - 17 h
La mairie (2012).

La mairie (2012).

Adresse : 8 route de Saint-Laurent
50240 Saint-Aubin-de-Terregatte

Tél. 02 33 48 42 07
Fax : 02 33 48 39 31

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (18 septembre 2012)

Mardi 9 h - 12 h -
Mercredi - 14 h - 18 h
Jeudi - -
Vendredi 9 h - 12 h -
Samedi 10 h - 12 h[7] -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

L'église Saint-Aubin.
Manoir de Dougeru.
  • Église Saint-Aubin (18e/19e)
  • Manoir de Dougeru (1578 et 1633) : manoir privé inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH), construit en 1578 par Laurent Artur. Lors des journées du patrimoine, le parc et la chapelle (récemment rénovée) sont ouverts au public. La chapelle a été détruite au début du XXe siècle.
  • Ferme du Bas Aunais, située sur un ancien chemin montois (propriété privée)
  • Ferme de La Chauvinière, située près du manoir de Dougeru (propriété privée)
  • Rives de la Sélune à son confluent avec le Beuvron
  • Manoir de Mirande (16e)
  • Calvaire en granit
  • Croix de chemin

Personnalités liées à la commune

Commerce et artisanat

  • Auberge de Mirande et la Cave de Mirande : fabrication de cidre, pommeau, calvados, poiré, jus de pommes.
  • Ferme de l'Aumerais : élevage de chevaux.
  • Centre-bourg : une épicerie-boulangerie, un café relais Poste, un salon de coiffure.
  • Les Rosiers de Saint-Aubin.
  • Une entreprise de plomberie chauffage électricité dont le siège est situé à Saint-James
  • Earl Le Pendant (atelier de volailles)

Sports

Bibliographie

  • Bourde de la Rogerie, « Le logis de Dougerou », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc.. Manche 1re [-2e] partie., édit. Lemale et Cie, Le Havre,1899, p. 200-201(lire sur gallica.bnf)

Notes et références

  1. Un ancien bocage délibérément ouvert par les remembrements au sud de Ducey (lire en ligne)
  2. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Population avant le recensement de 1962.
  4. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. 6,0 et 6,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 502
  7. Permanence du maire uniquement le samedi de 10 h à 12 h

Lien interne