Annoville

De Wikimanche

Annoville est une commune du département de la Manche.

Commune d'Annoville Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 58' 2.01" N, 1° 32' 12.40" W (OSM)
Arrondissement Coutances
Chargement de la carte...
Canton Quettreville-sur-Sienne
Ancien canton Montmartin-sur-Mer
Intercommunalité CC Coutances Mer et Bocage
Gentilé Annovillais(es)
Population 666 hab. (2015)
Superficie 8,47 km²
Densité 79 hab./km2
Altitude 4 m (mini) - 58 m (maxi)
Code postal 50660
N° INSEE 50015
Maire Pierre de Castellane

Map commune FR insee code 50015.png


Toponymie

Attestations anciennes

  • Unnovilla 1172 [1], ~1210 [2].
  • Ouenovilla 1222 [2].
  • Onnovilla 1251/1279 [2].
  • ecclesie de Onnovilla et de Tornevilla 1332 [3].
  • Annoville 1349 [2].
  • Onnovilla et Tournevilla 1351/1352 [4].
  • Annonville 1419 [5].
  • Anonville 1634 [6].
  • Annoville 1612/1636 [7].
  • Annoville Tourneville 1677 [8].
  • Anoville 1689 [9].
  • Noville 1695 [10].
  • Anoville ~1700 [11].
  • Annouville-Tourneville 1713 [12].
  • Anoville 1716 [13].
  • Anouville 1719 [14].
  • Annoville-Tourneville 1735 [15].
  • Anoville 1757 [16].
  • Anouville 1758 [17].
  • Anoville 1781 [18], 1753/1785 [19].
  • Annoville 1793 [20], 1801 [21].
  • Annonville 1804 [22].
  • Annoville 1828 [23], 1829 [24], 1830 [25], 1837 [26], 1837 [27], 1839 [28], 1835/1845 [29], 1854 [30], 1878 [31], 1880 [32], 1903 [33], 1926 [34], 1954 [35], 1962 [36].
  • Annoville-Tourneville 1972 [37].
  • Annoville 1978, 1993 [38], 2007 [39].

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). L'identification du premier élément ne fait pas l'unanimité parmi les spécialistes.

Pour François de Beaurepaire [2], il s'agit de l'anthroponyme (nom de personne) d'origine anglo-saxonne Wlnod, forme évoluée de Wulfnōð [40], d'où le sens global de « domaine rural de Wulnod / Wulfnōð » [41]. Cette explication est reprise telle quelle et sans commentaires par René Lepelley [42], si l'on excepte la coquille Wulfnon pour Wulfnod.

François de Beaurepaire, qui a souvent mis l'accent dans ses travaux sur la présence de noms d'Anglo-Saxons dans la toponymie normande [43], a pour cette raison préféré l'hypothèse anglo-saxonne. Mais les formes anciennes ne sont pas assez claires pour permettre une certitude en cette matière, et d'autres hypothèses tout aussi plausibles ont été faites. En l'occurrence, Marie-Thérèse Morlet [44] range ce toponyme sous le nom d'homme germanique Unnulf, forme évoluée de Hunwulf [45], de type francique. Quant à Ernest Nègre [46], il se contente de l'hypocoristique Unno [47], qui ferait tout aussi bien l'affaire. Il n'est pas possible de trancher, le choix de l'étymon étant ici une affaire d'opinion.

La paroisse d'Annoville fut associée dès le 13e siècle à celle de Tourneville [48], d'où le nom d’Annoville-(et-)Tourneville donné à la communauté taillable du 14e siècle à 1826 (la mention de 1972 est un archaïsme). La fusion administrative eut lieu dès la Révolution, époque à laquelle Tourneville fut officiellement rattachée à Annoville.

Géographie

Histoire

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants, ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[49]. En 2015, la commune comptait 666 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [50] et INSEE [51])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
896 909 983 1 057 1 030 1 031 993 999 969 959
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
915 902 910 935 915 879 863 823 772 761
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
679 579 564 523 537 578 563 578 572 565
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
483 474 547 571 582 592 605 619 632 632
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
644 651 659 666
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[52] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... André Billard-Duhamel (1794)
1795-1797 Léonor Anne Le Bas
1797-1799 Pierre Mahé
1800-1804 Léonord Anne Le Bas
1804-1809 Pierre Charles Léonord Michel d'Annoville
1809-1816 Jean-François Mahé Adjoint faisant fonction
1816-1827 François Le Bas
1828-1830 Charles Hébert adjoint au maire, maire par délégation
1830-1831 Bon Pierre Bouchard
1831-1835 Jean François Mahé
1836-1846 Bon Pierre Bouchard Décédé en exercice le 11 décembre 1846
1847-1848 Julien Couraye du Parc
1848-1855 Hyppolite Billard
1855-1864 Charles Michel d'Annoville
1864-1870 Léonor Charles Julien Couraye du Parc juge
1871-1874 Dominique Hébert
1874-1876 François Créances
1876-1882 Basile Harasse
1882-1888 François Le Conte Décédé en exercice le 5 décembre 1888
1889-1922 Alexandre Courois
1922-1924 Ernest Nicolle Adjoint faisant fonction
1924-1924 Ernest Levivier Adjoint faisant fonction
1925-1929 François Jean Trésorier-payeur de la marine en retraite
1929-1945 Camille Turgis
1945-1980 François Leconte
1980-1989 Emmanuel Mahé
1989-1995 Jean Turgis
1995-2008 Dominique Le Breton consultant immobilier 2 mandats
2008-2014 Georges Turgis cadre de banque retraité
2014-2018 Pierre de Castellane Décédé en exercice le 3 juin 2018
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes - Dictionnaire incontournable de notre patrimoine .
(....) : en exercice cette année-là.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2014)

La mairie (2014)

Adresse : Le Bourg
50660 Annoville

Tél. 02 33 47 67 26
Fax : 02 33 47 11 77

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (25 mai 2012)

Mardi - 17 h 15 - 19 h 30
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Notre-Dame.
  • Patron (présentation) : patronage laïque, le seigneur du lieu.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

L'église de Tourneville.
  • Église Notre-Dame : traces d'arêtes de poisson, deux reliquaires (18e s.).
  • Église de Tourneville : remaniée en 1730, maître-autel (18e s.).
  • Château (18e s.) en granit de Chausey.
  • Manoir du Tot (18e s.).
  • La rue des Matelots passe au Village Turgis puis au Hameau Hinet, près de la côte.
  • Marais communaux (à l'ouest du Passevin) : forment un site naturel classé le 18 mars 1966.
  • Plages de sable fin.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Économie

  • Cultures maraîchères.
  • EARL Olivier : viande de vaches normandes et de moutons.

Transports

Liaison routière

Ligne Manéo
  • Ligne 54 : Ligne estivale du Coutançais au Granvillais par la côte (juillet-août).

Article connexe

Bibliographie

  • A. Esnol, Annoville-Tourneville, monographie historique, économique et sociale (rédigée en 1913), 1969

Notes et références

  1. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen, t. II, 1873, p. 299, § XXXIII.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 69.
  3. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 282D.
  4. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 367A.
  5. Rôles Normands et Français et autres pièces tirées des archives de Londres par Bréquigny en 1764, 1765 et 1766, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XXIII (3e série, 3e volume), 1re partie, Paris, 1858, p. 90a, § 541.
  6. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  7. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620]
  8. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  9. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  10. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  11. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  12. 12,0 et 12,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  13. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  14. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  15. 15,0 et 15,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 58b.
  16. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  17. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  18. Louis Stanislas d'Arcy de la Rochette, « A chart of the islands of Jersey and Guernsey, Sark, Herm and Alderney; with the adjacent coast of France », 1781, reproduit dans General atlas, publ. par William Faden, London, 1811.
  19. Carte de Cassini.
  20. Site Cassini.
  21. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  22. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I, an XIII (1804), p. 74a.
  23. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 376.
  24. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 142.
  25. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 51a.
  26. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 303a.
  27. Annuaire de la Manche (1837), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 23.
  28. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V (section Manche), 1839, p. 29a.
  29. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  30. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  31. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 346.
  32. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 49b.
  33. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903
  34. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  35. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  36. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  37. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  38. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  39. Carte IGN au 1 : 25 000.
  40. Cité par François de Beaurepaire (loc. cit.) sous la forme « Wulfnod ou Wulnod ».
  41. Ce nom anglo-saxon, fréquemment attesté dans le Domesday Book (1086) sous les formes Wlnod, Vlnoth, Vlnoht, etc., est issu de la combinaison des éléments wulf- « loup » et -nōð « audace ». Il est à l'origine des noms de famille anglais actuels Woolner, Woolnoth, Woolnough, etc.; cf. P. H. Reany & R. M. Wilson, A dictionary of English Surnames, Oxford University Press, Oxford, 3rd ed., 1995, p. 502a.
  42. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 50a.
  43. Cf. par exemple François de Beaurepaire, « Les noms d'Anglo-Saxons contenus dans la toponymie normande », in Annales de Normandie X, 1960, p. 307-316; « Quelques finales anglo-saxonnes dans la toponymie normande », in Annales de Normandie XIII, 1963, p. 219-136.
  44. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, t. III (Les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), Paris, CNRS, 1985, p. 375b.
  45. Combinaison des éléments hun- « ours; petit d'animal, ourson » et -wulf « loup »
  46. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, t. II, Droz, Genève, 1991, p. 924 § 16461.
  47. Hypocoristique des noms d'origine germanique dont le premier élément est Un(n)- < Hun-.
  48. En d'autres termes, elles avaient le même curé et le même patron.
  49. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  50. Population avant le recensement de 1962.
  51. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  52. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.