Monument aux morts de Saint-Lô

De Wikimanche

Monument aux morts de Saint-Lô
Saint-Lô - Monument aux morts 14-18.JPG
Sculpteur Henri-Désiré Grisard
Localisation
Chargement de la carte...


Monument de la Victoire, avant 1944.

Le Poilu victorieux, ou monument de la Victoire, est un monument aux morts de la Manche, situé à Saint-Lô place du 11-Novembre, à l'angle entre la rue du Belle et la rue Carnot.

Histoire

Inauguré le 2 octobre 1921, place des Beaux-Regards, le bronze est l’œuvre du sculpteur Henri-Désiré Grisard, le sculpteur ayant remporté le concours en 1920 devant Vérez associé à l'architecte Vaudry, et Alexandre Descatoire (auteur du monument aux morts du jardin public de Cherbourg). La statue, sous le titre Vive la France, est exposée au Salon de la Société des artistes français en 1921[1].

La statue représente un soldat français de la Première Guerre mondiale, en plein assaut. Portant vareuse, capote et casque, il tient un drapeau déchiré dans la main gauche, un fusil dans la droite, et un bidon d'eau en bandoulière[2].

Le piédestal de l'architecte saint-lois Marius Bousquet est orné d'une allégorie féminine, assise à ses pieds, très abîmée par les combats de 1944. L'un comme l'autre sont retirés du monument commémoratif [1] au moment de son transfert sur la place du 11-Novembre en 1953[3]. L'allégorie de la démocratie est exposée au musée des Beaux-Arts de Saint-Lô.

Du 8 novembre 2002 au 4 novembre 2003, le Poilu est en rénovation dans un atelier à Villedieu-les-Poêles[3].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Saint-Lô », sur monumentsauxmorts.fr, (lire en ligne).
  2. « Portez un regard architectural sur votre ville », Coté Manche, 7 avril 2015. (lire en ligne)
  3. 3,0 et 3,1 Collège Louis-Pasteur, Le Poilu victorieux ; Aménagement urbain, mesure du temps et devoir de mémoire, Fiche synthèse (lire en ligne).

Liens internes