La Pleureuse (Saint-Lô)

De Wikimanche

La Pleureuse (Saint-Lô)
Cimetière de Saint-Lô - Statue de la Pleureuse (2).JPG
Conflits 1870 - 14/18 - 39/45 - Algérie
Sculpteur Paul Cabet
Localisation
Chargement de la carte...


La Pleureuse est un monument aux morts de la Manche, situé à Saint-Lô dans le carré militaire du cimetière communal.

Description

Elle représente une Marianne voilée, allégorie du deuil de la République pour ses enfants morts pour la France après la Guerre franco-allemande de 1870. Sur son socle sont gravées les dates des différents conflits, jusqu'à la Guerre d'Algérie[1].

Cette statue en bronze conçue par le sculpteur Paul Cabet (1815-1876), élève de François Rude, est installée après 1870 dans le cimetière pour honorer les soldats de Saint-Lô, Saint-Thomas et Sainte-Croix morts pour la France[2].

Paul Cabet avait auparavant réalisé un bas-relief en bronze pour le tombeau de sa femme Martine Van den Haert au cimetière Montparnasse (Paris)[2]. Une réplique en marbre de la Pleureuse est exposée aujourd'hui au Musée d'Orsay à Paris.[3]

À partir de 1921, année de l'inauguration du Poilu victorieux, les commémorations qui se déroulent place des Beaux-Regards sont suivies d'un défilé patriotique jusqu'à La Pleureuse. Mais, dans les années 1990, La Pleureuse, initialement aux abords du carré F est déplacée dans le carré militaire. Le défilé est abandonné à la même période [2].

Les combats de 1944 ont laissé des impacts d'obus toujours visibles sur la statue.

Les morts

Les noms de 401 soldats morts pendant la Première Guerre mondiale sont inscrits sur le socle du monument. Parmi eux :


Notes et références

  1. Collège Louis-Pasteur, « Le Poilu Victorieux et sa Pleureuse », Regard architectural, 2014 (lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Émilie Michel, « La Pleureuse pleure toujours les morts saint-lois », Ouest-France, site internet, 10 novembre 2017. (lire en ligne)
  3. Notice de l’œuvre au musée d'Orsay (lire en ligne)

Lien externe