Hélène Abraham

De Wikimanche

Hélène Abraham, née à Chalandrey le 27 mars 1910 et morte dans le camp de concentration de Mauthausen (Allemagne) le 11 mars 1945, est une déportée de la Manche.

Agricultrice, Hélène Abraham fait partie du réseau de résistance Libé-Nord quand elle est dénoncée et arrêtée le 30 août 1943, avec son fiancé Auguste Henry, pour avoir hébergé un aviateur dont le bombardier avait été abattu par la DCA au dessus de Ducey ; ils faisaient partie du groupe d'André Parisy infiltré par un agent de la Gestapo[1] .

Elle est déportée le 15 novembre 1943 à destination d'Aix-la-Chapelle (Allemagne) en même temps que Germaine Tiphaigne. Elle est emprisonnée sous le protocole ""NN"" [2]. Elle est transférée à la prison de Gommern puis elle connaît les camps de concentration de Ravenbrück et de Mauthausen dans lequel elle trouve la mort.

Une plaque sur le monument aux morts de Chalandrey rappelle leur sacrifice.

Notes et références

  1. Georges Dodeman, « Histoire d' Isigny-le-Buat, Chalandrey » (lire en ligne).
  2. Nacht und Nebel = "Nuit et brouillard" - interprétation du signe N.N. accolé par l'administration SS à tout détenu désigné dès sa déportation.

Source

Liens internes