André Parisy

De Wikimanche

Monument commémoratif en hommage à André Parisy.

André Parisy, né à Levallois-Perret (aujourd'hui Hauts-de-Seine) le 15 novembre 1908 [1] et mort en déportation à Ebensee (Autriche) le 5 mai 1945, est un résistant de la Manche, « Mort pour la France ».

De l’école à la Résistance

Quoique né en région parisienne, André Parisy mérite de figurer en bonne place sur la liste de nos Manchois d’adoption. C’est en effet dans ce département qu’il accomplit toute sa carrière d’instituteur d’abord à Tanis puis, à partir de 1931 à Céaux.

C’est dans cette petite commune du Sud-Manche qu’il fait ses premières armes dans la Résistance et adhère au réseau « Libé-Nord ». En 1943, il organise l’évasion d’aviateurs américains tombés dans la région.

La Gestapo met fin à ses activités clandestines à la fin du mois de juillet 1943. Arrêté à la mairie de Céaux dont il est aussi secrétaire, il est emprisonné à Saint-Lô où il subit de longues tortures puis à Fresnes. Il est ainsi déporté au camp de concentration du Struthof en novembre 1943 avant d’être transféré vers ceux de Dachau et d’Ebensee où il meurt d’épuisement et de maladie.

Hommages

  • Une école d’Avranches porte son nom.
  • Une rue de Céaux porte son nom.

Notes et références

  1. Fiche individuelle sur Mémorial Gen Web

Sources

Article connexe