Eugène Lecrosnier (1907)

De Wikimanche

Eugène Louis Ernest Lecrosnier, né à Saint-Vaast-la-Hougue le 17 décembre 1907 [1] et mort à Cherbourg le 9 mars 1992 [2], est un résistant déporté de la Manche, rentré d'un camp de concentration d'Allemagne.

Il est déporté à Orianenburg-Sachsenhausen, à bord d'un convoi de 1 500 hommes qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 24 janvier 1943. A bord de ce convoi, se trouvent également Marie Lesage, Désiré Clément, Maurice Fontaine, Jean Houyvet, Léon Lamort, Eugène Ledrans, René Lejeune, Michel Lépine, Victor Leray, Julien Leterrier, René Lorence, Hippolyte Mesnil, François Nicollet et Georges Typhaigne [3].

À son arrivée, le numéro matricule 59270 lui est attribué. Le camp d'Orianenburg-Sachsenhausen est ce que l'on appelle une usine-camp où alternent les blocks des déportés et les halls de fabrication du constructeur d'avions Ernst Heinkel.

Les déportés sont évacués du camp le 21 avril 1945, Eugène Lecrosnier rentre le 3 mai suivant.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1992.
  2. « Acte de décès n° 169 - État-civil de Cherbourg - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1992.
  3. Marie Lesage, comme les autres femmes de ce convoi, est internée au camp d'Auschwitz-Birkenau.

Source

Articles connexes