Léon Lamort

De Wikimanche

Léon Lamort, né à Granville le 3 mai 1905, mort à Hambourg (Allemagne) le 2 février 1945, est un résistant de la Manche.

Déportés à Sachsenhausen

Lors de la grande rafle commencée le 22 juin 1941, il est arrêté comme le sont René Longle et Charles Passot, de Granville, Alphonse Doucet et Maurice Fontaine, d’Équeurdreville, Édouard Lechevalier et Hippolyte Mesnil, de Cherbourg, Julien Leterrier de Tourlaville, Gaston Launay, d’Octeville.

Il est déporté dans un premier temps à Oranienburg-Sachsenhausen (Allemagne), à bord du convoi parti de Compiègne (Oise) le 24 janvier 1943. Dans ce convoi, se trouvent également Lesage, Clément, Fontaine, Houyvet, Lecrosnier, Ledrans, Lejeune, Lépine, Leray, Leterrier, Lorence, Mesnil, Nicollet et Typhaigne [1].

Le numéro matricule 59152 lui est attribué. Il fait partie du Kommando de Hambourg, créé en octobre 1944 qui est utilisé à des travaux de déblaiement et de constructions navales.

Il y meurt le 2 février 1945.

Notes et références

  1. Marie Lesage, comme les autres femmes de ce convoi, est internée au camp d'Auschwitz-Birkenau.

Source

  • Fondation pour la mémoire de la déportation.

Lien interne