Alain Navarret

De Wikimanche

Alain Navarret (2015).

Alain Navarret, né le 21 février 1964 [1], est une personnalité politique de la Manche.

Biographie

Vétérinaire, il est élu maire de La Haye-Pesnel en 2014 ; sa liste obtient 78,3% des voix au premier tour en 2020 [2], il est réélu maire le 25 mai [3].

Il se présente avec Patricia Lecomte (SE), membre de la majorité départementale sortante, lors des élections départementales de 2015 dans le canton de Bréhal. Avec 28,18 % des suffrages, ils arrivent en tête au premier tour, devant les candidats Jacques Allain(UMP) et Claire Rousseau (SE), qui obtiennent 27,45 % des suffrages. Au second tour, ils gagnent avec 54,58 % des suffrages.

Bien qu'élu avec Patricia Lecomte issu de la majorité départementale de droite, Alain Navarret décide de rejoindre le groupe d'opposition en raison du soutien accordé durant la campagne par Philippe Bas à l'autre binôme étiqueté UMP [4].

Il est vice-président du Groupement d’intérêt public Labéo, regroupant les laboratoires départementaux d’analyses de la Manche, du Calvados, de l’Orne et de l’Eure [5].

Le 15 juillet 2020, il est élu 6e vice-président de la Communauté de communes Granville, terre et mer [6].

Aux élections départementales, il est réélu, en tandem cette fois avec Valérie Coupel-Beaufils, au second tour avec 50,31 % des suffrages, devançant ses adversaires de seulement 32 voix [7].

Notes et références

  1. Liste des maires du département.
  2. « Victoire facile pour la liste d'Alain Navarret », Ouest-France, 17 mars 2020.
  3. « La Haye-Pesnel. Quatre adjoints pour Alain Navarret, réélu maire », Ouest-France, site internet, 27 mai 2020.
  4. « Négociations en coulisses avant le 3e tour », Ouest-France, mars 2015.
  5. « Ce maire de la Manche, vétérinaire, est convaincu que les laboratoires peuvent réaliser les tests Covid-19 », La Gazette de la Manche, site internet, 10 avril 2020.
  6. « Un nouveau bureau pour Granville Terre et Mer », Ouest-France, 17 juillet 2020.
  7. « Bréhal : A. Navarret et V. Coupel-Beaufils élus », Ouest-France, 28 juin 2021.