Légendes de la Manche

De Wikimanche

La Manche est un terre propice aux légendes.

Présentation

Zones marécageuses, landes brumeuses, hameaux isolés, côtes balayées par les marées, grottes difficilement accessibles sont autant de lieux propices aux apparitions surnaturelles. De plus, les cultures se mêlent entre les légendes celtes, la mythologie nordique, les miracles chrétiens et les duels aristocratiques, dans une tradition orale qui les transforme au gré des conteurs. Dragon païen, goublins facétieux, dames blanches maléfiques, nobles avides de pouvoir ou de terres, les légendes sont alors nombreuses dans les villages du département, chaque paroisse ayant probablement la sienne. Jean Fleury, à la fin du 19e siècle, constatait déjà avec regret que nombre de ces histoires étaient perdues. Il en transcrivit quelques unes, précieux outil qui a permis à sainte Colombe ou aux oies de Pirou de traverser le 20e siècle sans dépérir.

Grottes

On retrouve souvent les mêmes éléments d'une légende à une autre. Ainsi, les nombreuses grottes creusées par la mer dans les falaises de granit sont censées mener sous les églises paroissiales. C'est le cas des grottes de Jobourg et du Trou Baligan de Flamanville, tandis que le trou de Sainte Colombe menait, lui, au presbytère. Ces grottes, d'accès difficiles, aux couleurs étonnantes, et aux émanations sonores inquiétantes donnent en effet matière à l'imagination.

Dames blanches

Les « dames blanches » sont des fantômes féminins, spectres de châtelaines qui hantent les landes ou de jeunes filles au destin tragique, errant sur les routes du département. Jean Fleury les rapproche des roussalki de Pouchkine et Gogol et des sirènes. Elles apparaissent aux voyageurs, les guidant vers l'égarement (comme la male herbe) ou la mort, à l'instar de la Demoiselle de Tonneville et de la Demoiselle d'Héauville. Cette dernière est plus particulièrement une milloraine. Les milloraines ont traditionnellement des proportions gigantesques et apparaissent souvent en groupe.

Goubelins

Un goublin sortant d'une maison dans la Hague

Les « goubelins » (ou gobelins) sont les elfes et nains de la mythologie scandinave, et les lutins celtes. Esprits de la nature, se métamorphosant en animaux familiers, ils sont facétieux mais plutôt bienveillants tant qu'ils sont choyés. Sans quoi, les maisons "goublinées" s'animent la nuit, leurs portes claquent, les bruits de vaisselles cassées résonnent, sans qu'aucune trace ne subsiste le lendemain matin. Ils peuvent également être les gardiens d'un trésor.

Géants

Les « géants » permettent d'expliquer des curiosités locales, comme la présence de roches qui paraissent avoir été posées là. Gargantua est le plus célèbre.

Saints

La christianisation de la Manche s'est appuyée sur les épisodes légendaires de la vie de saints, autochtones (comme saint Floxel ou Thomas Hélye) ou missionnaires (comme saint Clair). Ainsi, le débarquement de saint Germain sur une roue de chariot à Diélette, tuant le dragon du Trou Baligan, ou l'arrivée des reliques de saint Georges sur la plage de Portbail, dans une tour carrée au toit pyramidal.

Sorciers

Comme ailleurs durant le Moyen Âge, on a vu des sorcières partout dans la Manche, magicienne comme la dame de Gruchy, ou procès à charge, tels ceux de La Haye-du-Puits ou celui de Marie Bucaille.

Les sorciers du Theil font toujours parler d'eux au 20e siècle.

Sources

Bibliographie

Les ouvrages ci-dessous sont cités par ordre chronologique.

  • Hippolyte Sauvage, Légendes recueillies dans l'arrondissement de Mortain, 1re partie, Mortain, 1858, in-12°; rééd. revue et enrichie, 1869, 126 p.
  • Jean Fleury, Littérature orale de la Basse-Normandie, Paris, Maisonneuve, 1884.
  • Charles Birette, Dialecte et légendes du Val de Saire, Picard, Paris, 1927.
  • Claude Pithois, Légendes du Cotentin, éd. Bellée, 1972.
  • René Lepelley et Monique Léon, Récits et légendes de Normandie / Le Clos du Cotentin, préface de Jean Cuisenier, Centre d'études normandes, Presses universitaires de Caen / Charles Corlet, 1985, 223 p.
  • Michel Coupard, Contes et légendes du Sud-Manche, éd. Alan Sutton, 2012.

Notes et références


Liens internes