Famille de La Huppe de Larturière

De Wikimanche

Les La Huppe de Larturière sont une vieille famille noble de l'Avranchin, qui subsiste.

Elle est mentionnée depuis la Guerre de Cent Ans. Jean de La Huppe épouse Julienne de Brécey le 25 avril 1551[1].

En 1565, Jacques de La Huppe, président de l'élection d'Avranches possède sur Le Mesnil-Ozenne l'aînesse de l'Arturière (fief non noble), qui reste attaché au nom de ses descendants[1].

Un La Huppe de Larturière est conseiller du roi et lieutenant civil et criminel d'Avranches en 1671. Son fils Jean-Baptiste, seigneur de la Moussardière, est avocat et fermier général, marié à Brécey le 14 février 1719 à Françoise Le Thimonnier de La Doittée, fille de Gabriel Le Thimonnier, garde de la porte du roi Louis XV, bâtisseur du manoir de La Doittée. Jean-Baptiste finance la construction des chapelles de la Vierge et de Saint-Gerbold de l'église Saint-Ouen du Petit-Celland, obtenant à ce titre un droit de sépulture et un banc. Ce privilège, supprimé à la Révolution, est restauré au profit de son petit-fils, Jean-Jacques de La Huppe de Larturière[1].

Cette famille possède le manoir de la Doittée et le château de Sotteville. Elle a vendu le Logis de Brécey à la commune vers 1990.

La famille a pour armes « D'argent à trois huppes de sable »[1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Alain Landurant, Bellavidès : Le Chouan de l'Avranchin, coll. Une mémoire, Cheminements, 2006.