Rue du Val-de-Saire (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

(Redirigé depuis Rue du Val-de-Saire)
L'hôpital Pasteur.

La rue du Val-de-Saire est une voie de Cherbourg-Octeville.

Elle doit son nom à la région du Val de Saire vers laquelle elle dirige depuis Cherbourg.

Situation

Elle part du carrefour formé par le quai de l'Entrepôt, le pont tournant et le quai du Général-Lawton-Collins. Elle se termine à hauteur de la rue Curie.

Elle reçoit, au nord, côté impair, l'avenue Aristide-Briand, les rues de Tourville, Vauban, Vautier, d'Inkermann ; et, au sud, côté pair, l'avenue Carnot, les rues de l'Ermitage, Jean-Fleury et Contant.

Chargement de la carte...


Histoire

À l'époque des carrioles. À gauche, la caserne du Val de Saire.

Dénommée rue du Val-de-Cère (1795), « à l'époque où l'on pensait que le nom de Cherbourg signifiait « bourg de Cérès » (déesse de l'Agriculture) » [1].

La caserne du Val de Saire, « l'une des plus anciennes de la ville » [2], hébergeait les troupes de l'infanterie de marine [2]. « Avec le Cercle militaire et la Manutention de la Guerre, elle constituait un ensemble militaire important dans ce quartier » [2]. Elle est rasée en 1931 « lors de la pose des voies ferrées de la gare maritime » [2]. Après la Seconde Guerre mondiale, les baraques du ministère de la Reconstruction sont installées là [2], avant que la caserne de la Gendarmerie nationale n'y soit construite [2].

À gauche, l'hôpital Pasteur.

Bâtiments remarquables

L'église Saint-Clément.

Commerces et autres activités

  • Café de l'Eden [3]
Côté pair
  • N° 6 : Service municipal du nettoiement [4]
  • N° 10 : Le Rond-point (bar) [5] ; Le Jardin des fleurs [6]
  • N° 22 : J. Malard (déménagements) [7]
  • N° 26 : Axa (assurances)
  • N° 38 : Relais normands (station-service) [4]
  • N° 40 : R. Fouquet - Olivetti [8] ; Cash Hi-Tech (téléphonie) [9]
  • N° 44 : E. Sanson fils (charbons) [10]
  • N° 49 : Dr Loyeau (accouchements) [4]
  • N° 52 : Axa (assurances)
  • N° 56 : Boucherie Liot [5]
  • N° 86 : Société normande d'alimentation [11] ; Gam (alimentation) [5]
  • N° 98 : Agence R. Gauthier (agent immobilier) [12]
  • N° 120 : Écolivet (teinturerie) [4]
  • N° 132 : Hubert et Cie (électricité automobile) [4] ; Ambulances agréées Cherbourg
Côté impair
  • N° 1 : Douanes [4] ; Caisse d’Épargne [5]
  • N° 3 : Au Val de Saire (café) [5]
  • N° 7 : Au Pont neuf (café) [5]
  • N° 11 : Le Bayard (café) [5]
  • N° 13 : Hôtel Britannia [4]
  • N° 15 : Créaflor (fleuriste)
  • N° 15 : Féminités - Mme Fassio [4] ; Mutuelle familiale de Normandie
  • N° 23 : Café Normandy Bar [5] ; Jam Café - M. Quinterne (bar-brasserie) [13]
  • N° 25 : La Brocante caennaise [4] ; National/Citer (location de véhicules) [13]
  • N° 31 : Motos J. Bigard [14] ; Le Maritime-M. Touami (bar-brasserie) [13] ; Bar de la Gare maritime [5]
  • N° 33-35 : Socopêche (coopérative maritime) [15]
  • N° 35 : Garage du Nord (Ford) [4]
  • N° 41 : H. Persehaye (transports) [16]
  • N° 43 : Tardy ( travaux d'art) [17] ; Hertz (location de véhicules) [13]
  • N° 47 : Garage Divetain-Oger (Renault) [14][4] ; Renault [18] ; Garage du Cotentin (Renault) [12]
  • N° 51 : Ets Le Barbanchon (miroiterie) [19]
  • N° 53 : L'Instant détente (institut de beauté)
  • N° 61 : B. Talbot (grains) [4]
  • N° 65 : Pharmacie Pasteur
  • N° 67 : Pompes funèbres générales (PFG)
  • N° 69 : Moreau-Labbey (chausseur) [4]
  • N° 71 : Maridor (agent La Paix) (assureur) [20]
  • N° 71 bis : Nortextil [4] ; Pompes funèbres Anger
  • N° 73 bis : Institut Mixt'Art (coiffeur)
  • N° 73 ter : bureaux A. Divetain-Lemarié (vins, spiritueux, epicerie grains et farines), magasins rues de Tourville et Cachin[21]
  • N° 79 : Jaumaux-Mazurier (pompes funèbres)
  • N° 83 bis : Au Cytise (café) [5]
  • N° 87 : Crédit agricole (banque) [5]
  • N° 101 : BLM Immobilier
  • N° 107 : La Civette (café) [5]
  • N° 113 : 2L Coiffure
  • N° 117-119 : Garage du Val de Saire - P. Doucet [4]
  • N° 125 : A Trio Project (architectes)
  • N° 131 : hôtel Chimène
  • N° 205 : Dr Brochard (accouchements) [4]

Notes et références

  1. Raymond Lefèvre, Histoire anecdotique de Cherbourg à l'intention de nos écoliers, Cherbourg-Éclair, Cherbourg, 1941, rééditée en 1973.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 Bernard Launey, Cherbourg 1900-1975, imprimerie La Dépêche, Cherbourg, 1976, p. 25.
  3. « Cherbourg à travers ses enseignes », La Presse de la Manche, 23 février 1973.
  4. 4,00 4,01 4,02 4,03 4,04 4,05 4,06 4,07 4,08 4,09 4,10 4,11 4,12 4,13 4,14 et 4,15 La Police cherbourgeoise vous renseigne, Imprimerie commerciale cherbourgeoise, sd [1953].
  5. 5,00 5,01 5,02 5,03 5,04 5,05 5,06 5,07 5,08 5,09 5,10 et 5,11 Portail des commerces de Basse-Normandie, site Internet, 2000 (lire en ligne).
  6. C'est à Cherbourg, n° 6, 23 mai 2018.
  7. Cherbourg-Éclair, 23 février 1938.
  8. Cherbourg Économique, Impr. Jacqueline, 3e trimestre 1960.
  9. C'est à Cherbourg, n° 1, 4 avril 2018.
  10. 'Cherbourg-Éclair, 22 janvier 1930.
  11. Cherbourg-Éclair, 8 mars 1927.
  12. 12,0 et 12,1 « Nos années 60 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2010.
  13. 13,0 13,1 13,2 et 13,3 Le Guide touristique, Cherbourg-Cotentin, 2014.
  14. 14,0 et 14,1 Cherbourg-Éclair, 29 mars 1929.
  15. Cherbourg, bulletin municipal, n° 1, septembre 1977.
  16. Cherbourg-Éclair, 1er août 1933.
  17. Michel Hébert et Philippe Coligneaux, Cherbourg, tome 2, éd. Alan Sutton, coll. Mémoire en images, 1996, p. 84.
  18. Les Guides Bleus, Normandie, Librairie Hachette, 1972, p. 613.
  19. Cherbourg-Éclair, 29 décembre 1925.
  20. Équeurdreville-Hainneville, bulletin municipal, n° 5, 1977.
  21. Charles Fournerie, Une semaine dans La Hague : guide du promeneur, La Dépêche de Cherbourg, 1917.

Liens internes