Marius Chabert

De Wikimanche

Marius Chabert, né à Soissons (Aisne) le 8 mai 1920 ou 1922 et mort à Saint-Lô le 27 août 1943, est un résistant de la Manche.

Biographie

Chauffeur domicilié à Soissons puis à Cherbourg, Marius Chabert fut arrêté le 10 septembre 1942 à Saint-Lô par les autorités allemandes pour « détention illégale d’armes » et comme communiste. Il était effectivement membre du Front national et des FTPF [1].

Déféré devant le tribunal militaire allemand FK 722 de la même ville et condamné à mort le 23 août 1943, il a été fusillé le 27 à Saint-Lô.

Son nom figure sur les monuments aux morts de Soissons et de Cherbourg, et sur le monument commémoratif de Saint-Lô. Le corps de Marius Chabert fut ré-inhumé dans le cimetière de Soissons.

Sa mention « mort pour la France » et son homologation n’ont pas encore pu être établies.

Notes et références